Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2013

L’ASSASSIN

 

C'est un vieux texte morbide,

Certes ! je vous l'accorde.

 

....

 

Sonne l’heure, l’heure d'oublier la chaîne de pourquoi

Pour qui, en cette fin de siècle, souffrir est toujours un enfer.

J’observe obstinément la passion mutilée qui cherche à taire

Ma pauvre vérité, celle qui, jusqu’à présent respectait toutes vos lois….

 

La loi du silence. Taire que, cachée derrière un ignoble diable, se maîtrise

Votre indifférence dans ce purgatoire qu’est depuis ma pauvre vie

Où seuls manquent les mots justes et d’humilité. Mon miroir a surpris

Un jour, mon âme me fuir tant elle craignait d’être sous son emprise….

 

Je vis dans ces flammes orgueilleuses depuis que j’ai compris

Qu’un jour sans espoir je partirai pour un ailleurs. Et pourtant

Je m’acharne à vouloir soulager les brûlures que le temps

Ne sait, hélas, guérir, lui s’écoule sans interrogation aucune et dit :

 

"Qui es-tu pour pleurer ainsi ? Tes yeux cherchent, à raison ou à tort

Un signe qui ne vient de nulle part ! Serais-tu seul et perdu, ou celui 

Qui espérait la paix divine en ce monde odieux, insouciant de l’oubli ?

Quelle est ta pauvre vérité ? Pleurerais-tu la vie, le regret ou le remord ? "

 

Je pleure l’enfant qui m’habite et ne veut mourir dans ce millénaire

Innocent, cherchant à prêcher la paix, l’amour, la passion, la fraternité

Recherchant obstinément la lumière et abri au terrorisme de cette obscurité

Qui ne cesse de s’accroître en ces heures de danger que je ne veux taire… !

 

Je voudrais tant que mon cœur cesse de battre pour, en cet instant, y retrouver

Accompagner des anges, « Le Seigneur », pour lui dire à haute et de vive voix

Qui est aussi responsable de laisser à l’homme tout asile et même le choix

De détruire tout empire spirituel que sont compassion, amour et même dignité....

 

Mon cœur saigne. Je ne peux maîtriser la douleur qui se rebelle et m’atteint.

Que les anges m’accompagnent pour accomplir et confirmer dans l’absolu

Le devoir que chacun se doit de respecter sans scrupules, ni aucune retenue.

J’irai surprendre cet ignoble diable provocateur pour en devenir son assassin….

 

Jacques

Écrit le 15 Septembre 1995

À Valenciennes

 

 

....

NOS RÊVES INASSOUVIS

 

Je me dois de vaincre ma peur. 

Chut ! Les parfums d’automne m’emportent.

Parfois même, les anges m’escortent.

Mais sans amour, ma vie n’aurait aucune saveur….

 

Mon Amour, délivre-moi. 

Le corps médical se montre nonchalant.

En apesanteur, je chante avec le vent.

Si tu savais comme je me sens si bien dans tes bras….

 

Les oiseaux du monde sont présents. 

Mon Amour, je veux que tu apaises mes douleurs.

Mais tu es le seul à comprendre mon cœur.

Savais-tu que les arbres nus sont souvent résistants ?

 

Vivent en moi des roses. 

Une lumière habille mon âme blessée.

Ô mon Dieu, mon ciel est offensé.

Alléluia ! Que jamais les orages ne s’imposent….

 

Cette peur m’angoisse. 

Chut ! Les parfums d’automne chantent.

Ma baisse d’acuité me hante.

Mon Amour, ces pluies de tristesse nous tracassent….

 

La vie ne nous épargne rien. 

Ta peau est douce telles le sont les pétales.

Ton cœur est mon nid d’étoiles.

Observe le Soleil ! Il nous chante un élogieux refrain….

 

La vie appelle la vie. 

Jamais la tristesse ne se piétine.

Le destin met ses ballerines.

Ô mon Amour, le bonheur se peint dans l’harmonie….

 

L’amour a épousé nos vies.  

Fidèle, je resterai ainsi ton petit homme.

Humons ces parfums d’automne.

Ô mon Amour, ils réveilleront nos rêves inassouvis….

 

Jacques

 

 

 

 

22/10/2013

LE SOUFFLE DE LA VIE

….

 

Ô combien le Soleil me sourit.

Depuis, le vent veut adoucir sa colère.

Sur les montagnes naissent des rivières.

L'amour, le vrai, en devient le souffle de la vie....

 

Les orages furent très violents.

Même les nuages flirtent comme des fous.

Notre Terre a tremblé un peu partout.

Ô mon Dieu, comme cela demeurera affligeant....

 

Un jour, la sensibilité me tuera.

Mais l'empathie demeurera humaine.

La tristesse en deviendrait-elle Reine ?

Eh non ! Le froid des banquises la rafraîchira....

 

Les frissons du désespoir, je les refuse.

Mon tendre Amour, le moral est au plus bas.

Ô combien j'aimerais te serrer tout contre moi.

Larmoyante, mon âme en restera confuse....

 

Les infos ont un goût de moutarde.

Mais pourquoi les éléments se rebellent-ils ?

Je voudrais tant qu'on s'enlace sur une île.

Et nos réminiscences se montreront bavardes....

 

Le souffle de la vie fait battre nos cœurs.

Mon Amour, l'azur de notre ciel n'a rien vu venir.

La pluie de l'innocence devrait nous instruire.

C'est au pied d'une montagne qu'est né notre bonheur....

 

Tu vois bien, le Soleil nous sourit.

Même le vent veut apprendre à maîtriser sa colère.

Les violons ont charmé toutes nos prières.

Désormais, notre Amour préservera ses belles prairies....

 

Jacques

Écrit le mercredi 24 Août 2011

 

 

 

….

REGARD DÉSENCHANTÉ

....

 

Alerte ! Tous les océans sont en danger.

À tort,des hommes y ont déversé du poison.

Les poissons vont souffrir dans leur horizon.

Et je vois le ciel y poser son regard désenchanté....

 

Les scientifiques se taisent.

Leur silence nous en dit long.

On nous prend pour des cons.

Et merde ne leur en déplaise !

 

L'état ne pense qu'aux présidentielles.

Tous les faits divers me ruinent la santé. 

Les montagnes me serviront de bouclier.

Mon ignorance fera revenir le Roi Soleil....

 

Nous deux n'avons pas d'assurance vie.

Mon Amour, les médecins sont des pleutres.

Que cessent en ce bas monde les meurtres !

La passion est une terre qui vibre sans mépris....

 

Humblement, je voulais les comprendre.

Les océans resteront de grands philanthropes.

L'hypocrisie a franchi les frontières de l'Europe.

Les discriminations tomberont en cendres....

 

Mais la bêtise humaine demeure une bombe.

Mon tendre Amour, elle me fait peur à en crever.

Les notes du bonheur viendront nous encourager.

Et les oiseaux soigneront l'éclat de leurs robes....

 

Les civières ne sont pas des gondoles.

Les nuages berceront les regards désenchantés.

Mon Amour, toi seul connaît ma sensibilité.

Mais décryptons la joie du chant des rossignols....

 

Jacques 

Écrit le mardi 05 Avril 2011

 

 

....

 

LE CIEL OFFENSÉ

....

 

Les montagnes ont leur fierté.

Le soleil printanier se veut Roi.

Le ciel cherche à comprendre les lois.

Que jamais l'amour n'en perde sa lucidité !

 

Le monde entier craint le nucléaire.

Le Japon en subit une horrible épreuve.

La soif du savoir en a trouvé son fleuve.

Les sentiments du coeur se feront prière....

 

La terre peut comprendre nos vérités.

Le destin a oublié ses gants de velours.

Etrangement, ceci m'égare, mon bel Amour.

Mais, en nos coeurs, règnent tendresse et fidélité....

 

Nous naviguons sur le même bateau.

Mais nous ignorons les caprices des saisons.

Le vent veut ainsi compromettre nos horizons :

Je pense qu'ils veulent hisser les drapeaux....

 

Le lilas nous offrira ses grappes fleuries.

Souviens-toi, tu l'avais planté l'année dernière.

Pour la vie, l'azur de tes yeux sera ma lumière.

Ensemble, nous humerons la fraîcheur des prairies.

 

Les montagnes ont leur fierté.

Le soleil printanier deviendra Roi.

Mais le ciel offensé nous dictera sa loi :

Que jamais l'amour ne perde sa fertilité....

 

Jacques 

Écrit le vendredi 01 Avril 2011

 

....

 

LA FLEUR DU DESTIN

....

 

De nos jours, il est difficile de vivre.

J'ai cru voir un oiseau bercer les étoiles.

La désillusion ne tissera jamais sa toile.

Mais la nature nous offrira ses sons de cuivre....

 

Les douleurs veulent déchirer mon ciel.

Mais, pour moi, la maladie reste une offrande.

Mon bel Amour, humons ensemble la lavande.

Jamais les médecins ne feront dans la dentelle....

 

Sous l'emprise du vent, je frissonne.

Les tourments de la vie sont gourmands.

La fleur du destin a soif de nos sentiments.

Et la cruauté de ce monde m'empoisonne....

 

La vie est semée d'embûches.

Le vent nous joue de la guitare.

Les rumeurs causeront leurs déboires.

Mais les abeilles reconnaîtront leur ruche....

 

Leur miel ruisselle en nos coeurs.

Notre bonheur se construit une passerelle.

Elle nous permettra de dessiner une aquarelle.

Et l'allégresse nous laissera songeurs....

 

Tes yeux deviendront mes pupilles,

Mon Amour, j'en suis plus que certain.

L'hymne à la vie restera notre refrain.

Jamais nos espoirs ne partiront en vrille....

 

Le soleil a charmé notre ciel.

J'ai bien vu un oiseau bercer les étoiles.

Nos désillusions ne tisseront leur toile.

Seul un sourire viendra embellir notre aquarelle....

 

Jacques

Écrit le vendredi 06 Mai 2011

....

 

21/10/2013

UN CRI

 

....

 

Un cri pour la réincarnation

Des âmes innocentes recherchent la paix oubliée.

Et se brise alors le silence des mutilations….

nucléaire.jpg

Dans l’ombre sont restées, les vérités

Des crimes commis par l’humanité

Déversant le sang de ces victimes enterrées….

 

Nuit de souffrance pour cœur 

Que celui d’un vivant inspiré par la douleur

De ce monde devenu désespéré par ce malheur….

coeur blessé avec pansement.jpg

Priez,  je vous en conjure pour la délivrance

Que dans l’oubli, l’homme blessé s’est perdu

Sans y retrouver le soupçon de son innocence….

Blessé Jesus-Christ.jpg

Que son seul droit au pardon a reconnu

Un parfum de prière qui en appelle à la rédemption.

Enfin, il continue de vivre pour accomplir sa mission….

 

Jacques

Écrit le 05 Avril 1986

À Denain

 

....

 

 

AVEC CE SANG

 

Je parle….

Je crie….

Et je pleure…,

 

Pour trahir le désespoir qui m’habite

Et qui menace mon avenir.

 

Ce désespoir ne vit

Que de très mauvais souvenirs

Et détruit ma raison de vivre….

 

Cela me fait mal.

Très mal…,

Et j’en pleure….

 

De mes tristes regards

Je vais me perdre dans ce miroir étrange.

 

Et de mes yeux qui, doucement, se ferment,

Mon cœur se meurt…, dans la douleur….

Je ne sais plus où j’en suis….

Et ça me fait mal…, très mal….

 

L’amour m’abandonne.

Je ne sais plus aimer….  Que puis-je faire… ?

Et je pleure devant ce miroir qui me meurtrit….

Je vois des larmes tomber….

Des larmes de sang qui coulent sur mon visage….

 

Que cela me fait horriblement mal…. Trop mal….

Mon cœur est percé…,

Transpercé par une épée….

Et je ne parviens plus à aimer….

 

Cela est insupportable.

Que ça me fait mal…, très mal…,

Et je voudrais, avec ce sang,

Pouvoir t’écrire un…, « Je T’aime ».

 

Jacques

Écrit le 01 Janvier 1986

À Denain

 

 

….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20/10/2013

LE BESOIN D'UNE PRIÈRE

 



Le besoin de confier mes sentiments les plus sincères.

Emmène-moi, là où les étoiles scintillent et vous vénèrent.

Là, où le souffle du vent venu extirper la douleur qui te meurtrit,

Où la lune te protégera de cette éclipse qui se meurt dans l'oubli....

 

Le besoin d'une prière urgente, pour panser nos plaies ouvertes.

Un cri lancé auprés de toi, mon amour qui s'éloigne au gré du vent

Étonne-moi et surprend-moi devant l'abîme témoignant trop souvent.

Des larmes en tombent et, de peur, mon coeur court à sa propre perte.

 

Souviens-toi de la moisson des blés, et de l'été lourd que déjà nous précèdent.

D'un hiver bouleversant qui nous transporta très loin contre l'épreuve du temps.

D'un printemps où ta présence est venue témoigner d'un pas où, prestement, se succède

La fin de l'été menaçant où j'ai pu voir ta peine s'installer dans mon coeur pleurant.

 

Prions. Ce souvenir qui terrasse nos mémoires à jamais pour y libérer

L'espoir de vivre les meilleurs instants qui se présentent à l'unisson.

Pleurons les sarcasmes et les fourberies d'autrui qui, de ces sons,

S'éloignent pour laisser place au bonheur que nous avions tant espérer.

 

Crions ensemble l'espoir que nous implorons tous devant ces jours perdus.

Où l'amour avait pour refuge des coeurs blessés, ignorant toutes les armes

Qu'ils nous cachèrent pour soulager leur conscience accablées qu'elles incarnent.

A ce jour le pardon : nous y construirons un avenir prometteur à la lueur revenue.

 

"Seigneur Jésus", derrière ces cris de plaintes, nous sommes terrifiés, nous t'attendons

Depuis la nuit des temps. Les étoiles scintillantes de joie illuminent dés lors le chemin

Que nous recherchions tous, en y déversant toutes nos larmes, implorant, l'ultime pardon.

Tant de misère en ce bas monde. Et nos prières de toute une vie sont en attentes d'un lendemain.

 

Je pleure aussi les terres en jachères qui nous étaient confiées pour y labourer nos sentiments,

Qui étaient offerts à chacun pour témoigner de l'amour en héritage en vertu du bonheur.

À partir d'aujourd'hui, même si j'en tremble un peu, priez afin d'y reconnaître le meilleur....

Car il n'est plus précieux qu'un coeur et d'y semer l'espoir.... Les larmes en sont des compliments.

 

Jacques  

Écrit le samedi 16 Septembre 2006.

 

....

 

POUR CES RAYONS DE JOIE

....

 

Tu m'es précieux, et tu en es soucieux.

Et je ne veux te décevoir, tu peux en être certain.

Tendresse et plein de câlins pour toi mon Saint-Valentin.

Je voulais qu'ensemble nous puissions rêver tous les deux....

 

Tous ces rayons de lune, pour ces rayons de joie.

Puissions-nous sous cette lune et sur le sable des dunes

Croire aux merveilles, car sous les vagues et la lagune

Émergent nos coeurs, le tien, le mien, qui, depuis, y croient....

 

Un rêve qui engendre une éclipse pour d'autres lendemains.

Et bien des rêves s'installent éblouissant ainsi nos petites vies.

Depuis, le temps nous échappe, et s'épuise le mépris de nos cris.

Le bonheur est brave de patience afin que s'effacent nos chagrins....

 

Veux-tu de ce coeur meurtri ne cherchant qu'à t'aimer ?

Une surprise inattendue que tu pourras très vite découvrir.

Pourrais-je attendre plus longtemps pour te voir et ainsi te séduire ?

Je te promets une vie passionnée. Et d'impatience, je pars pour m'évader....

 

Jacques 

Écrit le  12 Février 2009

 

....

 

18/10/2013

LA TERRE A PLEURÉ

....

 

J'ai cru voir la terre pleurer. 

Mon Amour, sans toi, je suis perdu.

Et le croissant de lune fût le bienvenu. 

D'humeur chagrine, je deviens une fleur fanée....

 

Les séismes à tort font des victimes.

Les scientifiques se vantent du progrès.

Les cataclysmes déplorent nos regrets.

Mais l'empathie restera toujours légitime....

 

Les japonais vivent dans la torpeur.

Nos coeurs en sont devenus des chapelles.

Dame nature ignore ce qu'est la dentelle. 

Puisse-t'elle en ce jour comprendre nos pleurs !

 

Notre terre craint le nucléaire.

Le fait d'y penser ne changera rien.

Le monde entier a ses propres chagrins. 

Mais jusqu'au ciel s'élèveront nos prières....

 

Pour l'heure, j'en ignore les conséquences.

Cette nuit, j'ai cru entendre notre terre pleurer.

Je sais qu'elle déteste les querelles ignorées. 

Et le destin tient à nous présenter ses condoléances.... 

 

Je crois vivre un cauchemar.

Mon Amour, tu viens à peine de partir. 

Tu sais, je voudrais t'offrir un sourire. 

Mes mots perlent sans même le vouloir.... 

 

Les douleurs sont une encyclopédie.

Notre bonheur s'égare tant il se sent contagieux.

Et moi, je me fonds dans l'océan de tes yeux. 

Ô mon tendre Amour, me feront chavirer les tsunamis....

 

Jacques

Écrit le lundi 14 Mars 2011

 

....

 

LA LUMIÈRE DE CRISTAL

....

 

La terre déplore la solitude.

Elle voue son amour au soleil.

Mais, prétentieux, le vent se réveille.

Ce refrain de cristal en savoure les préludes....

 

Le monde entier est bordé par les océans.

Hélas, les douleurs ne sont jamais orphelines.

Mon Amour, ta tendresse fait jouer les mandolines.

Et nous redécouvrirons le charme des goélands....

 

Ô comme la joie se dessine dans tes yeux.

Mon bonheur est de te sentir auprès de moi.

Même l'azur de notre ciel en retient son éclat.

Les couleurs de la vie voient un monde heureux....

 

Tu sais, le soleil admire notre terre.

La lune et les étoiles se montrent joviales.

La lumière de la vie est primordiale.

Pour l'éternité, nous resterons partenaires....

 

Les douleurs sont pas un bouquet de fleurs.

Mais les vagues océanes ont caressé nos âmes.

Même le bonheur voudrait préserver cette trame.

Et ce soleil de porcelaine embrasera nos frayeurs....

 

J'aime me fondre dans l'azur de tes yeux.

La flamme du bonheur illumine alors nos vérités.

En revanche, la science reviendra nous solliciter.

Ô mon bel Amour, que s'exprime la volonté des cieux....

 

Ce refrain est la lumière du cristal.

Même la terre voudrait tant fuir la solitude.

Le vent nous chantera ses préludes.

Que nous transporte ainsi la magie des étoiles....

 

Jacques 

Écrit le mercredi 19 Octobre 2011

 

....

 

 

 

16/10/2013

PARFUM D'AUTOMNE

....

 

Le bonheur ne nuit à personne.

Le soleil d'été fait alors son approche.

Le vent fait frissonner les roches.

Ô mon bel Amour, tu vois, je déraisonne....

 

Chez nous, les orages grondent.

Hélas, nos prières demeurent incomprises.

La nature devait protéger les cerises.

Je me demande de quoi sera fait l'avenir du monde ?

 

Tout est génétiquement modifié.

Pour cela, mon âme se montrera furieuse.

Par ailleurs, ma plume est amoureuse.

Pourtant, la pluie des nuages cherche à se confier....

 

Certains légumes sont contaminés.

Ils seraient minés de bactéries tueuses.

Mon âme se doit de rester sérieuse.

Malgré la saison, notre chaudière est allumée....

 

L'amour est un port de plaisance.

Les gens s'y promènent ainsi dans la joie.

Tu sais, je n'ai pas la langue de bois.

Le ciel veut nous envoyer un nuage de diligence....

 

Le bonheur ne nuit à personne.

Hélas, de vitamines, j'en fais une carence.

Tes yeux cultivent la fleur de la chance.

Parfois, les orages ont un parfum d'automne....

 

Mon Amour, la sagesse est un don.

Elle voudrait tant habiller le temps qui passe. 

Le corps médical n'est pas très loquace. 

Et, avec ferveur, notre terre nous donnera raison....

 

Jacques 

Écrit le vendredi 10 Juin 2011

 

.....

 

 

12/10/2013

LES NUANCES DU TEMPS

 

La lune veut écrire un livre.

Les nuages formeront une passerelle.

La voie lactée est une aquarelle.

Que les nuances du temps nous délivrent....

 

Sur un nuage, je me suis endormi.

La lune cherche à comprendre nos souffrances.

Elle sait que notre Amour est pas une offense.

Pour la vie durant, je détesterai ainsi les compromis....

 

Les nuits magiques sont faites de retrouvailles.

Mon Amour, saches que tes yeux sont mes lumières.

Ton corps est ma boussole : tu deviens mon repère.

Souviens-toi des promesses que nous ont faite les étoiles....

 

Les lunettes noires ne sont plus à la mode.

Elles me sont prescrites par le corps médical.

Des médecins me livrent encore des batailles.

Nous nous devons d'oublier ces fâcheux épisodes....

 

En cet instant précis, je me fous de tout.

Seule compte la chaleur de nos corps enlacés.

L'ardeur de nos désirs pourra ainsi se lâcher.

Le bonheur et le destin auront toujours besoin de nous....

 

Ô mon Amour, toi seul, je veux.

Les vois-tu ces galets qu'emporte l'océan ?

Ensemble, oublions ce destin mécréant.

Tout est possible lorsque fusionnent nos yeux....

 

La lune découvre la passion de notre livre.

Les nuages veulent nous construire une passerelle.

La voie lactée est la plus gracieuse des aquarelles.

Mais, je voudrais que les nuances du temps nous délivrent....

 

Jacques 

Écrit le vendredi 03 Septembre 2010

 

Merci de me lire.

....

 

11/10/2013

LA BALLE PERDUE

 

Le soleil veut se montrer.

Parfois, sa chaleur nous assomme.

De l'univers, il en fait son royaume.

Et le tonnerre, lui, ne sait nullement chuchoter....

 

Il gronde sans même nous prévenir.

Ô combien la foudre se montre dangereuse.

Pourtant ma plume se veut chaleureuse.

Mon bel Amour, j'ai tellement de choses à t'offrir....

 

Le printemps nous montre ses caprices.

Après les orages, se redresseront nos jolies fleurs.

La tiédeur du vent nous vient droit de l'équateur.

Tu sais bien que les étoiles et la lune sont nos complices....

 

L'amour est une vague revivifiante.

L'océan de nos désirs se doit de la saisir.

Les courants marins ne doivent faiblir.

Nos âmes meurtries en resteront confiantes....

 

Les rêves font appel à l'évasion.

La chaleur du soleil nous reviendra.

La tendresse débordera de nos draps.

Et les nuages nous berceront d'illusions....

 

Mon Amour, j'ai reçu une balle perdue.

Toi seul sait ô combien ma douleur est profonde.

Je voudrais que fondent les armes du monde.

L'azur du ciel peut comprendre les surprises inattendues....

 

Notre bonheur avance à grands pas.

L'oubli de nos déboires en serait de platine.

Je pense que flatteuse sera ta mandoline.

En ce moment, mon bel Amour, je ne songe qu'à ça....

 

Jacques

Écrit le 28 Avril 2011

 

Jamais cette balle ne sera extraite....

 

Merci de me lire

.....

 

08/10/2013

LES GARDÉNIAS DU CIEL

 

Je déteste les attentats.  

Les rivières du monde sont chagrines.

La violence est peu clandestine.

Au cœur des nuages, j’ai cru voir de jolis gardénias….

 

Les armes me font flipper. 

Les docteurs en possèdent plus d’une.

Me soutient ô combien la lune.

Je veux vivre l’amour qui m’apporte la sérénité….

 

Je ne ferme mes yeux. 

Alléluia ! Le bonheur ne devrait se taire.

Dieu se doit de préserver l’univers.

Je veux que les enfants du monde soient heureux….

 

Chut ! La nature médite. 

Elle veut que je sois d’humeur vagabonde.

Elle entend prier les rivières du monde.

Et les gardénias du ciel leur vouent tant de mérites….

 

Docteur, dansez avec moi.

Rassurez-vous, la compassion est sans danger.

J’ai tant de choses à vous demander.

Pourquoi avez-vous ignoré les larmes de mon désarroi ?

 

Je suis ô combien anxieux. 

Pourtant, ma force de caractère est tenace.

Chut ! Les gardénias s’embrassent.

Émue, mon âme vagabonde fait ce qu’elle peut….

 

Ne me font rire les défis.  

Mes yeux ne veulent d’une éternelle éclipse.

Docteur, ça n’a rien d’un caprice.

Mais je ne me fie à votre insouciance qui me suffit….

 

La maladie n’a rien de drôle.  

Mon tendre Amour, tu fais renaître en moi l’espoir.

Grâce à toi, reprend un sens notre histoire.

Chantons ce refrain bien avant que mon âme ne somnole….

 

Les lueurs du Soleil nous attirent. 

Les rivières chagrines chantent ainsi l’espérance.

Perlent mes yeux qui déplorent la déchéance.

Ô mon Amour, les gardénias du ciel veulent nous sourire….

 

Jacques

 

 

 

 

01/10/2013

LE LARGE DES CERTITUDES

 

M’étreint la lumière.

Mais le respect est en voix de disparition.

Le Soleil se pose des questions.

Dans mon cœur fébrile ruisselle une douce rivière….

 

Le monde se sent perdu.

Du large des certitudes, je te reviens.

Nous braverons nos chagrins.

Ô mon Amour, ton cœur est une étoile reconnue….

 

La vie est si mystérieuse. 

Notre Terre porte le fardeau du monde.

Elle aime porter de jolies robes.

Elle demande aux saisons de rester majestueuses….

 

Le temps perle d’émotions.  

Je déplore ô combien les guerres défendues.

Que ma mélancolie ne soit méconnue.

Néanmoins, la tristesse a fait chavirer ma passion….

 

Je respire alors le vent.  

Mon Amour, le chant du bonheur se savoure.

Je veux humer la lumière du jour.

Tu sais bien que l’azur du ciel se montrera souriant….

 

Mais en t’écrivant, je pleure. 

Comment apprendrai-je à maîtriser ma vie ?

Je ressens un frisson de mélancolie.

Quelques traumatismes siègent encore en mon cœur….

 

Notre terre prône la vie.

Mon tendre Amour, on dit que cet hiver sera rude.

Nos rêves nous font prendre de l’altitude.

Que ce monde puisse comprendre le refrain de notre vie !

 

Nos amis ont leur propre chagrin.  

Le grand large salé nous montre sa compassion.

Le Soleil ne veut maquiller ses émotions.

Elles étincellent tel un diamant qui charme nos matins….

 

Tel un enfant, je pleure d’émotions.  

Les oiseaux migrateurs ont rejoint les pays chauds.

Ô mon bel Amour, perlent ainsi mes mots.

Et le large des certitudes sera la plus belle des chansons….

 

Jacques

 

 

 

RUPTURE II

....

Rupture, tu me crucifies.

      Saigne mon âme qui m’échappe.    

    Perlent mes sentiments qui ne peuvent te fuir.... 

 

rupture rose.jpg

Rupture, tu me suicides sans taire le pire.

Mes joies étaient faites de grappes.

Toi, mon Amour perdu, ton cœur était mon or….  

 

rupture crusifie.jpg


Rupture, je ne m’endors.

Mes amis n’avaient rien compris.

Vois ma peine qui veut conjurer le mauvais sort…. 

 

Rupture, tu me crucifies.

Mais, vois comme tu me fais pleurer.

Sais-tu que c’est un crime de ne plus savoir aimer ?  

 

rupture deux gay dans un lit.jpg

 

Le charme ne s’est tu.

Mon cœur t’avait longtemps cherché.

Pourtant, je n’ai voulu te supplier.

Ce jour encore, mes souvenirs te saluent….  

 

Jacques 

 

Écrit lors d’une séparation

En Décembre 1985

 

23/09/2013

LES ROSES AUTOMNALES

 

Vantent les feuilles.  

L’automne me chante son refrain.

Les fleurs dansent au loin.

Je crois que notre Terre se sent trop seule….  

 

S’est perdu un écureuil.  

Pourtant, les forêts accueillent les animaux.

J’aime tant écouter les oiseaux.

Mes yeux observent le ciel qui me fait un clin d’œil….   

 

Je vois de soyeux pétales.  

Que les fleurs de raison ne m’abandonnent.

Les roses font rêver les hommes.

L’azur de ce ciel est devenu une énorme cathédrale…. 

 

J’entends susurrer les feuilles.  

Même les couleurs d’automne chantent.

Mais les nouvelles sont alarmantes.

Auprès du Soleil, notre Terre se sentira moins seule…. 

 

Elle pense avoir le teint pâle. 

Mon Amour, la sagesse découvrira son empire.  

Je pleure ce que Dieu ne sait guérir.

Est-ce qu’au moins tu peux entendre chanter les étoiles ?

 

Tes yeux sont mes roses. 

Mon Amour, ton cœur bat une douce musique.

De tendresse sont ces instants magiques.

Je voudrais que dans l’allégresse, la vie en impose….  

 

Notre Terre ne veut pleurer. 

Ça fait un bail qu’elle nous a déclaré sa flamme. 

Elle compose un requiem pour les âmes.

Je sais que les oiseaux du monde se sentent concernés….

 

Je ne veux fermer mes yeux. 

J’aperçois la lune qui vient nous embrasser.

Les roses du temps nous font rêver.

Ô mon Amour, ton cœur en or scintille de mille feux…. 

 

Notre Terre aime la vie.  

Le Soleil lui chante de belles chansons.

Vantent les feuilles en cette saison.

Je sais bien que le temps n’implorera jamais l’ennui…. 

 

Mais la nuit me fait si peur. 

L’azur du ciel est une immense cathédrale.  

Mon Amour, dormons à la belle étoile.

Les roses automnales nous chantent l’hymne du bonheur….

 

Jacques

 

 

 

22/09/2013

RUPTURE

 

J’ai le cœur en larmes.

Les ruptures me font mal au cœur.

Je voulais croire au bonheur.

Mais les douleurs de mon passé s’acharnent….

 

Si je pouvais mourir.

Si je pouvais croire en la mort...!

                 Pourtant, je ne crois plus en la vie.                  

 

Si je pouvais croire en l'amour.

Si je pouvais attendre de l'amour...!

                        L'amour illuminerait ma vie.                          

   

Si tu pouvais m'aimer.

Si tu savais m'aimer...!

                                T'aimer ferait mon paradis.                                  

 

Si je pouvais ne plus pleurer.

Si je pouvais ne plus verser une larme...!

                      Alors, peut-être, pourrais-je te voir.                        

 

Si je pouvais croire en toi.

Si je pouvais attendre de toi...!

                Alors, peut-être, te parlerais-je d'espoir.                

 

Si je pouvais te donner.

Si je pouvais recevoir...!

                    Alors, peut-être, pourrais-je y croire.                    

 

Si je pouvais te parler.

                                    Si je pouvais t'écouter...!                                        

                  

Pourtant, je ne t'entends plus,

    Parce que je ne suis plus....   

                                

Jacques

16/09/2013

FLEURS DE LUNE

 

Mon cœur n’est en joie. 

De la lumière naît une prière secrète.

Mais les tragédies se répètent.

Dans la jungle qu’est le monde, l’Amour y fera foi….

 

Les enfants doivent rêver. 

Notre Terre me dit comprendre la poésie.

Nulle violence ne nous instruit.

Et l’encre de mon âme s’exprime avec sincérité….

 

Les armes sont un réel danger. 

La rosée du matin est une larme de saison.

L’Amour est une éternelle floraison.

Je m’adresse alors au bonheur qui se doit de flamboyer….

 

J’entends la lune chanter. 

Chut ! Elle veut rendre hommage au vivant.

Elle aime réconforter les innocents.

Sa richesse, c’est la lumière du chant de l’humanité….

 

Nul n’a besoin de crier. 

Les guerres sont pour moi inacceptables.

J’aimerais que notre avenir soit fiable.

Au nom de quel Saint chercherait-on à nous mutiler ?

 

Maman, mon ciel est gris. 

Même au cœur des révélations, je pleure.

Je veux que chantent les couleurs.

Tu sais bien que le Soleil ne déplore l’insomnie….

 

La lune chante en douceur.  

Ô mon Amour, elle rend hommage au vivant.

Elle a retrouvé ses fleurs d’argent.

Je crains que ce monde n’ait perdu le sens des valeurs….

 

Les roses sont élégantes.  

Elles ont reconnu le refrain de ma vie.

Notre Terre adore la courtoisie.

Je veux que les nuances du temps soient souriantes….

 

Les étoiles bercent le vent.  

Elles savent qu’elles illuminent nos nuits.

Les fleurs de lune embrassent la vie.

Et l’automne s’apprête à nous dévoiler ses talents….

 

La lune chante en douceur.  

Ô mon bel Amour, elle rend hommage au vivant.

Elle me dit connaître les secrets du temps.

Et les oiseaux veulent lire dans nos yeux le bonheur….

 

Danse le refrain de ma vie.  

Mon Amour, la lumière devient nos balises.

Que notre Reine, la Terre n’agonise.

Je veux que soit couronnée de succès la diplomatie….

 

Mon cœur chante alléluia.

Ces fleurs de lune découvrent la compassion.

De vertu, ma prière perle d’émotion.

Ô mon Amour, mes yeux trouvent le répit dans tes bras….

 

Jacques

 

 

 

 

10/09/2013

NOTRE TERRE SAIGNE

 

Le ciel et la vie poétisent. 

Les désaccords font naître des émeutes.

Pourtant, les fleurs et le vent flirtent.

J’avoue que les chants de la nature me séduisent…. 

 

Le ciel me dit être curieux.   

Ô mon Amour, me sont précieux tes sourires.

Mais j’ai cru entendre le Soleil rugir.

Personne ne sait que ces mots ne sont un adieu…. 

 

En Syrie, ça craint. 

Le temps veut ô combien que cela change.

Mais le monde est devenu étrange.

Afin de me calmer, j’attends que chante le destin….  

 

Chut ! Mon cœur pleure.  

Les désaccords font naître des guerres.

La Terre n’ose ouvrir ses paupières.

Même Dame nature m’avoue avoir encore très peur…. 

 

La lune aime le jour. 

La candeur du chant des étoiles est magique.

Je dois taire mes crises de panique.

Ô mon Dieu, une Terre de tristesse ne se laboure…. 

 

L’azur du ciel est limpide. 

Mais nos larmes ne nous apprennent rien. 

Parfois, les silences sont divins.

Hélas, c’est au cœur des urgences que tout se décide….

 

Notre Terre clame la paix. 

Les oiseaux nous chantent un refrain de liberté. 

Néanmoins, Dieu veut nous entendre prier.

Dans l’indifférence, le gay que je suis ne s’y complaît….

 

Le Soleil est serein.  

Les fleurs du ciel craignent les soupirs.  

Un sourire a tellement à offrir.

Ô mon Amour, l’azur de nos rêves chante au loin….

 

Je ne supporte la chaleur. 

Mais pourquoi notre Terre saigne-t-elle ainsi ? 

Elle veut me parler de sa mélancolie.

Au paroxysme de l’horreur, ce monde est provocateur….

 

La vie est si compliquée.

L’espérance teint la lumière de nos âmes.  

Que le destin ne me condamne !

Mon bel Amour, j’irai me perdre au large de tes baisers….

 

Le temps est furieux. 

Ô mon bel Amour, je t’aime à plus d’un titre. 

Tes sourires sont un autre chapitre.

Notre Terre espère que ces mots ne soient des adieux….

 

Jacques

 

 

 

02/09/2013

MOISSON DE MIEL

 

Hum, le Soleil brille. 

Pourtant, le tonnerre a failli me brûler.

L’amour me fait ô combien planer.   

Dans mon cœur, la lumière de la passion scintille….

 

Les papillons sont là.

Les oiseaux expriment la grâce du ciel. 

Ces instants sont une aquarelle.

Et la magie du bonheur, le temps la redécouvrira….

 

Les parfums poétisent. 

Mon sang devient une rivière bleue.

L’amour pétille de ses feux.

Dans l’absolu, l’azur des bonheurs s’éternise….

 

Mes yeux me brûlent. 

Je crois que les océans en sont larmoyants.

La lune observe ses blés d’argent.

Le Soleil sait que j’aimais la beauté des crépuscules….

 

Le ciel honore les aveux. 

J’aime ô combien la magie de ces instants.

Je me dois de savourer le temps.

Les arbres et le vent qui flirtent font perler mes yeux….

 

Mon âme ne chante la peur. 

Je sais que la nature se montre généreuse.

À jamais, la Terre restera amoureuse.

Ô mon Amour, le ciel aime les pétales de nos pleurs….

 

Les fleurs parlent au Soleil. 

Les amants d’un soir cherchent la lumière.

Le bonheur ne peut que lui plaire.

Silence ! Les abeilles fêtent leur moisson de miel….

 

Mais le Soleil a pleuré.  

Il m’avoue être amoureux du monde.

La tendresse du ciel me borde.

Fidèle, notre Reine, la Terre n’en sera attristée….

 

Mon cœur poétise avec la vie. 

Que dans ce monde, les amours ne dérangent !

Les roses lancent un sourire aux anges.

Maman, tu vois, je tais les tragédies de ma maladie….

 

Me surprend le ciel du jour. 

Les abeilles butinent le nectar des fleurs.

La passion fait danser nos cœurs.

Ô mon Amour, le miel de tes baisers, je le savoure….

 

Le Soleil ne rougit. 

Il veut que ce monde soit heureux.

J’en ai les larmes aux yeux.

Ô mon Amour, je me sens quelque peu étourdi….

 

Mes yeux implorent le ciel. 

Les tourterelles s’inquiètent pour ma vue.

Aucun docteur ne m’a prévenu.

Ô mon Amour, vivons de cette moisson de miel….

 

Jacques

 

 

 

26/08/2013

LA LUMIÈRE DU BONHEUR

 

 

Nul ne peut m’envier.

Mon cœur chante la joie de vivre.  

Que le bonheur m’enivre !

Mes larmes voudraient, mais ne peuvent oublier….

 

Me surprend le temps. 

Cette nuit, je me suis confié aux anges.   

L’obscurité me paraît si étrange.

Je dois vous rassurer, ma maladie l’est toute autant….

 

La Terre déplore les guerres. 

Les fleurs du ciel ont un parfum de nostalgie.  

Les nuages découvrent la mélancolie.

Que pour l’amour de vivre, mon âme touche la lumière….

 

Chante ainsi mon cœur.

Les étoiles viennent toutes me parler.   

La lune en est tant enchantée.

Le Soleil et le ciel ne veulent me conter les malheurs….

 

C’est là que je m’incline. 

La Terre m’invite solennellement à rêver.   

Mon grand bonheur, c’est d’aimer.

Plus jamais mon âme ne devrait être une victime….

 

Le ciel me montre sa joie. 

Chut ! Les saisons chantent l’avenir du monde. 

La lune et les étoiles charment le monde.

Sans hésitation, la nature veut réapprendre ses droits….

 

Les préludes du vent m’inspirent. 

Terre de mélancolie, mon jardin n’est secret.   

Les orages éprouvent aussi des regrets.

Danse le large salé qui ne veut que nous séduire….

 

Rêver est un réel besoin. 

M’emporte l’ivresse de ma passion d’aimer. 

Ô mon Amour, viens m’embrasser.

Je crains que les nuages du monde n’aiment ce refrain....

 

La Terre est émerveillée.  

Les anges aiment lire les lettres d’amour.  

Mes yeux poétisent avec le jour.

De mes larmes bleues, le temps voudrait s’en emparer….

 

Les oiseaux ne s’ennuient.  

Ô mon Amour, ais-foi en notre histoire. 

La lumière nous chante l’espoir.

Sourires et larmes berceront longtemps notre vie….

 

Vole et s’envole ma peur. 

Je crois que la nature comprend nos émotions. 

Notre Terre nous compose une chanson.

Ô mon bel Amour, que scintille la lumière du bonheur !

 

Jacques

 

 

 

 

 

19/08/2013

LE PARFUM DE MA PRIÈRE

 

La vie est un voyage.

Les oiseaux font la poésie des aurores.

Pour moi, la lumière vaut de l’or.

Et le Soleil me dit avoir parlé aux grands Sages….

 

Chantent les rivières. 

Des docteurs m'ont volé ma pudeur.

Que n’en saigne mon cœur !

Ô mon Amour, nos ardeurs feront pâlir l’univers….

 

La vie est long voyage. 

Mais les douleurs sont assassines.

Que mon âme n’hallucine !

La ferveur de ces mots devient un bel héritage….

 

Le bonheur est magique.

L’azur de mon ciel en devient parme.

La maladie n’a aucun charme.

Et le flamenco du vent n’a rien de frénétique….

 

La vie est un beau voyage. 

Le bonheur me chante ses louanges.

Seul l’amour fait rêver les anges.

Que ce jour, Dieu puisse éviter les naufrages !

 

Chantent les rivières.

Hélas, les éléments sont contrariés.

Les biches aiment leur liberté.

Ô mon Dieu, je n'éprouve aucune colère....

 

Des anges sont déçus. 

Les nouvelles ont un goût de vinaigre.

Mais mon âme reste intègre.

Je crains que l’Égypte n’ait beaucoup perdu….

 

Elle subit des agressions. 

Inutile de préciser qu'elles sont immondes.

Que les tonnerres de Dieu grondent !

Un parfum de prière fera renaître leurs ambitions....

 

Chantent les rivières.  

Je prie pour voir un monde meilleur.

Mes prières prônent le bonheur.

Alléluia ! Dieu se doit d’ouvrir ses paupières….

 

La Terre n’a aucun répit. 

Pourtant, elle fait s’éclore de belles roses.

Le vent s’octroie ainsi une pause.

Qu’à jamais, la lumière de l’espérance berce nos vies !

 

Mais le ciel pleure. 

Les poisons de l’homme ont encore sévi.

Pour pardonner, j’allume des bougies.

Alléluia ! Ce monde a besoin de croire au bonheur….

 

Chantent les étoiles. 

Ô mon Amour, tu es la plus belle des fleurs

La tendresse poétise avec le bonheur.

Que par magie, un peintre puisse retoucher cette toile !

 

La vie est un doux voyage. 

Les prairies du ciel sont bien préservées.

J’ai entendu le chant d’un berger.

Les oiseaux qui s’envolent ne craignent les nuages….

 

Ma plume grave ces sillages. 

Ô mon Amour, la lune aime nos échanges.

Silence ! J’entends prier les anges.

Maman, que l’azur de ces mots soit un bel hommage !

 

Chantent les rivières. 

À jamais, la vie sera un précieux voyage.

La mélancolie a son langage.

Ô mon tendre Amour, hume le parfum de ma prière !

 

Jacques

 

 

 

18/08/2013

LE JARDIN DU CIEL

 

Le printemps est le bienvenu.

La lumière du temps est une merveille.  

Les lierres de l'âme sont réels.

La nature et les oiseaux chantent des airs méconnus….  

 

Les fleurs du ciel se confient.

Mon cœur ne veut vivre que de passion. 

Les abeilles aiment les floraisons.

Ô mon Trésor, l’amour est une majestueuse poésie….  

 

Le jardin du ciel pleure.

Mon âme se sent tellement prisonnière. 

Elle fut frappée par le tonnerre.

Mon Amour, notre passion est un océan majeur…. 

 

J’aime le parfum des jacinthes.

Sous l’emprise des soupirs, je panique. 

Un ange me joue de la musique.

Que jamais ne soient effacées ses empreintes !  

 

Maman, on m’a fait des reproches.

La spirale de l’indifférence veut me voir périr.  

La pagaille du monde cherche à m’abrutir.

Lorsque tombe la nuit noire, le ciel m’allume une torche….

 

Des gens se perdent de vue.

Ô mon Amour, je ne veux sombrer dans le noir. 

Apeurés, mes silences sont bavards.

Que le bonheur éclaire mon âme qui se sent perdue ! 

 

Le jardin du ciel s’est confié.

Ô mon Amour, écoutons les notes du vent.  

Cet ange exprime la grâce du temps.

Dans un étrange et nébuleux silence, je me suis retrouvé….

 

Jacques 

Écrit le Jeudi 18 Avril 2013

Revu en Août 2013

LE CHANT DES BALEINES

....

 

La terre a tremblé en Nouvelle Zélande.

Les séismes et leurs répliques m'effraient.

Les Chinois font pleurer les nuages à souhait.

De cette pluie artificielle naîtront des légendes....

 

Puissent celles-ci nous épargner !

Mon Amour, tes mains me retiendront.

Pour l'éternité, nos coeurs se soutiendront.

Sans toi, en eaux troubles, je me serais noyer....

 

Je crois entendre le chant des baleines.

L'espace est devenu l'océan des satellites.

Amarrés je ne sais où. Mais c'est une réussite.

Seul l'Amour se doit de ruisseler en nos veines....

 

Je veux retrouver un douillet nuage,

Et ne jamais oublier l'Amour qui m'habille.

Mon devoir est de soutenir ma famille.

En cet instant précis, je me fraie un passage....

 

Maman, entends-tu le chant des baleines ?

Elles s'accouplent ainsi en toute confiance.

Je crois qu'elles se protégent des urgences.

Leur chant soignera nos coeurs et nos veines....

 

Maman, tes mots nous réconfortent.

Les volcans ne défient en rien Dame nature.

Le ciel devient une chapelle : cela me rassure.

Enfin, l'oubli pourra refermer ses portes....

 

Mon bel Amour, je m'accroche à toi.

Les étoiles ont compris mon message.

Les baleines nous laisseront leur sillage.

Comme j'aimerais tant me blottir dans tes bras....

 

Jacques

Écrit le jeudi 24 Février 2011

 

 

....

 

12/08/2013

LA RIVIÈRE DES COMPROMIS

....

 

Chante le bonheur. 

La maladie n’est qu’une voleuse.     

Ma plume est si anxieuse.

Ô mon Dieu, Pourrais-Tu lire en mon cœur ?

 

Le Soleil est à son zénith.   

Les orages sont une pluie de regrets.      

La foudre préserve ses secrets.

Et, mon âme devient une prairie de marguerites….

 

La lune se fait miroir.  

Les étoiles lui témoignent leur fidélité.      

Notre Terre ne devrait en pleurer.

Mais les docteurs veulent s’emparer de mon histoire….

 

Ce ciel se montre bavard.   

Le Soleil me dit des mots réconfortants.   

Les fleurs charment le temps.

Mais ces docteurs veulent me briser mes espoirs….

 

Maman, je n’entends que toi.

Tu les vois, les rivières ne sont chagrines.    

Au cœur des roses, je t’imagine.

Comme tu le vois, je ne peux écrire sans penser à toi…. 

 

La maladie est une voleuse.  

Perlent des larmes bleues sur mon visage.    

Mes yeux feront un long voyage.

Que la frénésie de ma plume redevienne ambitieuse....

 

Depuis, la lune chante.  

La mélancolie me compose ce refrain.      

Ô mon bel Amour, tu es mien.   

Que la musique océane soit époustouflante !

 

Notre Terre me sourit.

Ses paupières sont de belles roses.    

Que ma vie soit en osmose !

Ô mon Amour, notre passion ne déplore l’ennui….

 

Mon âme chante.  

Que la tristesse ne s’abstienne !     

La joie n’est bohémienne.

L’étoile des amours est ô combien rayonnante….

 

Le destin ne me condamne.  

Je connais bien la rivière des compromis.    

Les fleurs du cœur prônent la vie.

Ô mon Amour, repose sur toi la ferveur de mon âme….

 

L’amour se proclame.

La nature est d’une beauté prestigieuse.     

La maladie est une vilaine voleuse.

Mais, Dieu aime ô combien la lumière de nos âmes….

 

Le tonnerre gronde.

Les orages sont une pluie de regrets.    

Ma folie n’a plus aucun secret.

Ô mon Amour, tu sais que mon âme vagabonde….

 

Aventureux est ce ciel.  

La temps aimera ces mots langoureux.   

Les nuages ne sont ennuyeux.

Ô mon Amour, ces larmes de joie seront tes perles….

 

Jacques

 

 

....

04/08/2013

LARMES BLEUES

 

Le ciel est soucieux.

Les arbres dansent à l’appel du vent.

Les oiseaux charment le temps.

J’avoue que mes larmes en deviennent bleues….

 

J’entends perler la pluie. 

Silence ! La nature écoute ses fleurs.

La lumière chante le bonheur.

Stupéfait ! J’ai pu voir danser et défiler ma vie….

 

Mais la Terre pleure.  

Elle m’avoue ne rien y comprendre.

Je déplore alors les méandres.

Même le vent a compris la passion de nos cœurs….

 

Le chagrin ne souffle mot.  

Oh ! La lune éclaire le quai des amants.

Le Soleil trouve cela charmant.

Mais un peintre veut apprendre à jouer du piano….

 

Le ciel reste soucieux. 

Des réminiscences font valser ma vie.

Les nuages écoutent ma folie.

J’affirme que le manque de respect est scandaleux….

 

Je fais naufrage. 

Ô combien mes yeux me brûlent.

Même en rêvant, je hurle.

Je dois ignorer ma peur pour lui faire barrage….

 

Maman, les docteurs jouent. 

J’avoue ne rien maîtriser de ma tristesse.

Oh ! La ferveur du vent me caresse.

Mon Dieu, personne ne me traînera dans la boue….

 

Mes yeux sont en feu. 

La tristesse prétend être une belle prairie.

Mais m’apprivoise la mélancolie.

Ô mon bel Amour, peux-tu les voir mes larmes bleues ?

 

Ce ciel se met à chanter.  

Petite sœur, le Soleil nous regarde.

Les rumeurs en cauchemardent.

Saches que la lune ne voudrait se faire oublier….

 

Elle veut chanter aussi.  

Les lueurs de sincérité se lisent dans nos yeux.

Les anges sont les étoiles des cieux.

Maman, ô combien le parfum des roses nous réussit….

 

La nuit fait danser les heures.  

Notre Terre aime être bordée par les océans.

Pourront en profiter des enfants.

Le Soleil me narre tout ce qui peut faire mon bonheur….

 

Il sèche mes larmes bleues.  

La rivière de mon cœur devient indolore.

La quiétude sait que je l’honore.

Ô mon Amour, je vis dans la lumière de tes yeux….

 

Jacques

 

 

 

29/07/2013

LA VIE ET SES PARFUMS

 

Le ciel hallucine. 

Les douleurs me sont insupportables.

Notre monde est incroyable.

Tout en pleurant, je suis en attente de consignes….

 

Le soleil flamboie. 

Ô mon Amour, nos ardeurs sont si douces.

Que le temps nous ressource !

Et, passionnément, je viens me perdre dans tes bras….

 

Mais je rugis tel un lion.  

Lorsque je souffre : j’en ai des vertiges.

L’oubli deviendrait-il un prestige ?

Je crois que la nature est en pleine méditation….

 

Les larmes sont salutaires.

Les oiseaux du monde font la poésie des anges.

Que la magie de ces mots ne dérange !

Les braises de notre tristesse deviendront légendaires….

 

Les orages appellent le vent.

Chut ! Les nuages me jouent du violon. 

La nature observe les oisillons. 

Je crois qu’elle se languit des moissons du temps….

 

La franchise est une cible. 

Chanter la vie, c’est croire au meilleur.

De mon cœur émane le bonheur.

Aimer, c’est franchir les frontières du possible….

 

Maman, je suis épuisé.

Écoutes, les roses chantent en ton nom.

Les étoiles bercent mes horizons.

Pourquoi les docteurs en sont-ils désenchantés ?

 

Je crois qu’ils jouent au pendule.

De ma vie, je n’accepterai leur négligence.

Mon cœur n’écoutera leurs doléances.

Dans l’urgence, anesthésiez-moi avec vos canules….

 

L’âme est un livre ouvert.   

Il existe des secrets qui font rêver le ciel.

La Terre aime ces mots rationnels.

Et la passion du bonheur m’ouvre son univers….

 

Les docteurs sont une énigme.

Mon âme se doit de retrouver ses repères.

Sachez que l’amour ne peut se taire.

J’imagine les louanges du ciel qui me fascinent….

 

Le Soleil est persuasif. 

Les mamans protègent leur nourrisson.

La lune me compose une chanson.

De mélancolie, l’océan ne veut éroder les récifs…. 

 

Mon âme ne s’endort.   

Je me dois de relativiser les faits.

Je ne veux déclarer forfait.

Ô mon Amour, humons la moisson des blés d’or….

 

La lumière est si magnifique.  

La tendresse des anges m’a laissé sans voix.

Ces docteurs pourront rire aux éclats.

Mais au cœur des urgences, tout me paraît tragique….

 

Le courage qui m’étreint me délivre.

La passion qui nous lie est une tendre poésie.

Mais mes prières ne sont pas une parodie.

Ô mon Amour, que la vie et ses parfums nous s’enivrent !

 

Jacques