Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2014

C’EST UN CRIME

 

*******

                         

Au delà du souvenir.

Je n’ai jamais voulu mourir.

 

 Toi, qui me fais encore souffrir

Parce que, je ne voulais te haïr.

Avec toi, le mot bonheur ne pouvait que fuir....

 

 Ton souvenir transperce mon cœur.

 Et je demeure dans la douleur

 Où mon âme continue à te rechercher.

 

C'est un crime de t'avoir abandonné.

Car c'est un crime d’avoir voulu t'oublier....

 

Pourtant, je t'aime,

Et je te hais à la fois.

Pour mieux t'aimer, peut-être !

 

Malgré tout le mal,

Malgré tes infidélités,

Je continue de t'aimer....

 

Mais, Je n'ai rien oublié,

Et je n'en oublierai jamais rien....

Et je ne regrette rien de tes trahisons.

 

J’ignorais que tu n’avais

Jamais rechercher la paix

Tout en vivant auprès de moi.

 

C’est un crime de vivre

En gardant cela en mémoire.

 

 J'avais, certes, perdu la raison.

Et pour ça, je te demande pardon.

 

Et pourtant, 

Ton silence me déchire,

Tes absences me tuent,

Et tes caprices m’ont achevé.

 

Et pourtant, j’ai joué l'indifférent.

Mais que t-ai-je fait durant tout ce temps ?

 

   C'est un crime de te fuir.

   C'est un crime de ne plus pouvoir t'aimer....

 

Je veux noyer ma souffrance

Auprès de toi.

Je veux calmer ma douleur

Auprès de toi.

 

Les distances que j'ai prises

Ne m'ont évidemment servi à rien.

Ce manteau d'indifférence

Dont je me vêts me torture.

 

Je n'en peux plus. Tu sais, je suis fier.

Et je ne veux plus pleurer devant tes yeux.

 

Seulement,  si tu pouvais voir toutes ces larmes,

Tu comprendrais alors que je t'aime, malgré moi,

Malgré nos différences....

 

Tu sais, je préfère croire que tu m'aimes encore,

Et me dire que c'est la vie qui a voulu nous séparer….

 

Pourtant, ta folie existait,

Et nous nous y sommes perdus....

 

Très loin de tes regards,

Je crois que ces souvenirs me feront mourir....

 

Mais tu ignores que mon cœur saigne.

Je resterai dans l'ombre devant un avenir

Qui m'a suicidé et qui m'a refermé ses portes.

 

     Pourtant, je t'aime.

     Et longtemps, je t'aimerai....

   

     C'est un crime de t’avoir,

      Inconsciemment, abandonné….

 

Écrit à Denain,

Le 6 janvier 1986

__________________________________________________________________________

 

J'ignore si tu as lu ce texte,

Par contre, tu savais que j'avais fait

une tentative de suicide.

 

Nous nous sommes croisés plusieurs fois.

Mais il m'a fallu du temps pour que je m'en remette. 

 

 Jacques

 

 

*******

Commentaires

moi ce texte m'a pris aux tripes une fois de plus
écrit avec le coeur comme tous les autres
mais moi j'ai aussi été trahie à plusieurs reprises
mais j'ai franchi le pas très vite
un fossé s'était creusé entre nous
je l'ai enjambé rapidement
très rapidement
ce n'est pas pour cela que j'ai oublié mon passé
c'est impossible de le faire,,,,,,,mais je n'ai
pas regretté ma décision
bonne nuit et gros bisous à vous deux

Écrit par : Christiane | 13/07/2014

j'avais ressenti,,,,,,,,,,ce cri déchirant,,,,,,,,j'avais compris mais ne voulais pas t''en parler pour ne pas te faire mal
j'ai fait pareil,,,,,,,,,çà doit être pour cela que je l'avais senti directement
gros bisous et essaies d'oublier,,,,,,d'atténuer cette trace de fer rouge
maintenant tu as quelqu'un qui t'aime et te comprend, c'est ce qui compte le plus
gros bisous

Écrit par : Christiane | 14/07/2014

TU DIS LE MOT HAINE..LA HAINE L AMOUR SONT PARFOIS OSMOSES TANT LA DOULEUR EST FORTE...TU ME FAIS BASCULER EN 1987 QUAND J AI APPRIS...J AI CRU DEVENIR FOLLE DE PEINE....EN TE LISANT LA BOULE A LA GORGE..TU ECRIS CE QUE NOUS SOMMES TOUS...AMOUR...SEPARATION...UNE SEPARATION EST LE DEUIL DE L AMOUR... C EST SI BEAU POURQUOI N EST CE PAS SUR FB??? LACHES TOI FAIS TOURNER SUR FB..AILLEURS..HURLE AVEC TON COEUR TON ECRITURE...TES MOTS SUR CE TEXTE SONT JUSTE S...DEPEIGNENT LA SENSIBILITE DE TON RESSENTI.... TENDRESSES ..PENSEES A CEUX ET CELLES QUI VIVENT CECI AUJOURD HUI

Écrit par : berisa | 16/12/2014

Les commentaires sont fermés.