Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2014

SI HAIR, C'EST AIMER

 

 

Si tu me parles de haine.

Dès lors, je te parlerai d'amour.

 

Si haïr et aimer sont complices.

Tu te prosterneras pour toujours.

 

Tu en pleuras devant tant de supplices.

Car on en meurt...! De la haine provoquant tant de peines.

 

Car tu dois savoir qu'avant de haïr,

Il faut avant tout avoir et savoir aimer.

 

Si tu hais, c'est que tu as aimé,

Ou alors que tu aimes encore.

 

Pour haïr, il faut être au moins deux.

De même que pour pouvoir s'aimer.

 

Si parfois l'Amour et la haine sont en désaccord,

C'est que l'incertitude et le doute habitent ton coeur.

 

Si tu as été trahi..., et que tu n'en es pas plus heureux.

Je voudrais que tu haïsses davantage pour mieux aimer.

 

Si haïr te suffit, c'est peut-être que tu ne veux plus aimer.

Et que par trop de trahison, tu ne sais plus comment aimer.

 

Pourtant, je peux te dire et te confirmer

Que mieux vaut aimer que haïr.

 

Que de trop haïr suffit sa peine et tu t'en verras mourir.

Mais qu'aimer est un immense désir.... Celui de vivre heureux.

 

Je préfèrerais t'aimer

Plutôt que de mourir....

 

 

Écrit  à Denain, 

Le 09 Janvier 1986

 

Jacques

 

Commentaires

cette année 1986,,,,,c'était pour toi une année
de véritable souffrance
Je peux aussi comprendre que quand on a été
trahi, on perd aussi confiance
on se demande à ce moment-là " pourquoi moi"
je n'ai pas mérité cela,,, puis on reprend confiance
et l'on se dit,,,,,,,la vie continue, j'ai encore
le droit d'être aimé, il suffit seulement de tomber
sur la bonne personne au moment opportun
Saches que j'ai bcq été trahie moi aussi et que je n'ai
pas souvent baissé les bras
J'ai été égoiste à une époque où je voulais en finir,
finir avec la vie,,,,,mais mon heure n'était pas là,
j'ai été sauvée à deux reprises et maintenant je réalise
que la vie malgré tout mérite d'être vécue
à cette époque je ne pensais qu'à moi,,,,maintenant je
regrette mes gestes insensés, c'est sans doute pour cela
que j'essaie de réconforter les gens qui tout comme moi
font des gestes désespérés
Maintenant je veux vivre, mais à mon âge, on voit tout
doucement la fin du tunnel mais on espère quand même ne
pas la franchir trop vite
On a encore besoin de moi,,,,,,,,,

Écrit par : Christiane | 04/07/2014

Les commentaires sont fermés.