Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2014

PAUVRES DOULEURS

 

 

Ô combien la douleur me brûle.  

Pourtant, je me dois de poétiser avec le jour.

En silence, le destin me parle d’amour.

Hélas, mon corps a toujours besoin de canules.

 

La pluie fait fuir le Soleil.  

Il voudrait tant me chanter une berceuse.

La lumière en serait si heureuse.

Les secrets qui sommeillent en mon cœur, je les lui révèle….

 

Je ne m’ennuie point à tant espérer.  

Pauvres douleurs, vous resterez incomprises.

Chut ! Me rafraîchira le froid des banquises.

Que d’un parfum de rêves, je puisse ainsi m’évader….

 

Le temps m’a dit me comprendre. 

Comme mon Époux, il ne veut plus me voir souffrir.

Mon Amour, humons les parfums de notre avenir.

Je crois que la lumière de notre Amour doit se défendre….

 

L’obscurité sait qu’elle m’effraie.  

Les docteurs doivent ouvrir leurs paupières.

Je ne veux plus mordre la poussière.

Que mes douleurs puissent me parler de leurs regrets….

 

Ma passion se veut torride.  

Les rivières ne devront plus être chagrines.

Mais ma maladie se croit plus maligne.

Si la lumière venait à se taire, ce serait un suicide….

 

Les parfums me sont utiles.  

Pauvres douleurs, mon âme ne veut être soumise.

Mon bel Amour, avec ton cœur, je poétise.

Mais je ne veux plus entendre ces docteurs qui jubilent….

 

Le vent salé vient me bercer.  

Ô mon Amour, je sais que tu as peur pour moi.

Seul l’azur de nos cœurs rayonnera.

Mais pourquoi le corps médical m’a-t-il déstabilisé ?

 

Je dois t’avouer haïr la maladie.  

Saches bien que lorsque tu m’étreins je voyage.

Notre Amour est le plus beau des bagages.

Éprouvé, mais ému, mon cœur te chante sa mélancolie….

 

Jacques

 

 

 

 

Commentaires

très beau ton texte une fois de plus
mais tellement douloureux aussi
je trouve que nous ne méritons pas toutes
ces peines
je t'encourage donc en t'envoyant des ondes
positives
gros bisous et bon week-end à vous deux

Écrit par : christiane | 30/05/2014

CHER JACQUES ... CES PAROLES? TOUT EN ETANT TRES BELLES, CLAMENT TA DOULEUR ... ET POURTANT ELLES PARLENT ENCORE ET TOUJOURS D'AMOUR ... MALGRE TOUTES TES PEINES, TU GLORIFIES L'AMOUR QUE TU EPROUVES ... C'EST CET AMOUR QUI TE SOUTIENT ET QUI TE FORCES A PERCEVOIR LES BELLES CHOSES DE LA VIE, DE LA VIE A DEUX ... JE PENSE A VOUS DEUX.
BISES ... GUY

Écrit par : Guy | 30/05/2014

LE départ brutal de Dylan,nous a laissé démunis,c'était un amour,il avait tant de qualités,il était à l'écoute des autres,toujours prèt à rendre service.il avait soif d'apprendre,soif de vivre,des projets plein la tète.il avait vraiment bon cœur,il a été le seul à me tendre la main,il a tapissé ma salle à manger à 17 ans et demi de façon professionnelle,pendant cinq ans,il a partagé notre vie,il était à la maison tous les jours,il a partagé tous les évènemens importants de notre famille.nous gardons religieusement de magnifiques photos de ces instants de vie,témoins de moments de complicité et d'affection partagés.il vit dans nos cœurs à jamais,petit Dylan adoré

Écrit par : di-giovanni | 30/05/2014

QUE RAJOUTEZ APRES CES BEAUX COMMENTAIRES ....

TEXTE OU L ON RESSENT LES DOULEURS QUE TU SUPPORTES AVEC GRAND COURAGE...

...MAIS L AMOUR RESTE TRIOMPHANT ET T AIDE A LUTTER .

TU POSSEDES UN MAGNIFIQUE COURAGE CONTINUES BISOUS

Écrit par : sylvie | 01/06/2014

cher ami
sache que dieu pere peut te sauver de toutes choses

si tu as la foi , et confiance dans sa misericorde

il te guerira !!!et te sauvera !!!!

rien n est impossible a dieu ,

********** laisse le rentrer dans ta maison ************

soit beni mon frere
thierry

Écrit par : thierry | 05/06/2014

Les commentaires sont fermés.