Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2014

LE MIROIR DES INCONNUS

....

 

Je me suis perdu.  

Pourtant, l’azur du ciel est si beau.

Me guide le chant des oiseaux.

Sans y croire, tout me paraissait devenir ambigu….

 

La raison me fait faux bond.  

Je flâne sans même savoir où je vais.

Mes larmes perlent à souhait.

Les malheurs du monde ont aveuglé les saisons….

 

Mon cœur ne bat plus.  

Les gens qui me croisent me regardent de haut.

Je vagabondais sans pouvoir dire un mot.

Et là, la peur me rattrapa dans le miroir des inconnus….

 

Sans le savoir, je mourrais.  

Je ne voulais pas mourir sans dire au revoir.

Le ciel croyait que j’avais pu le décevoir.

Même mon âme ne pensait reconnaître aucun quai….

 

La raison me faisait faux bond.  

Je croyais que voulait s’acharner le malheur.

Désormais plus rien n’aura de saveur.

Il me semble qu’une faible lueur perce à l’horizon….

 

Puis ce cauchemar s’est tu.  

Sans même y penser, la lumière revenait.

Le destin a-t-il cru que je mourrais ?

Hier, c’était l’hiver, mais le printemps m’a reconnu….

 

Mon Amour, tu es la vie.  

C’est la lumière de ton cœur qui m’a secouru.

Je ne pouvais mourir sans avoir vécu.

Les sentiments qui ont guidé ton âme m’avaient suivi….

 

Je vis grâce à ton Amour….

 

Jacques 

 

....

Les commentaires sont fermés.