Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2014

NOTRE DESTIN

....

Je sais, notre rencontre n'est pas le fruit du hasard.
Mon Amour, tu as su entrouvrir une parcelle de mon âme.
Combien elle a pleuré sur des situations que je condamne.
Tous deux étions la proie du destin suivant des boulevards.

Tu m'as redonné confiance envers et contre tous.
Tes sentiments sont un filtre : celui-ci se confirme.
Tout ruisselle depuis dans ma vie : celle-ci te l'affirme.
Nos âmes resteront ouvertes. Et la lune est bien rousse....

Combien de fois ai-je arpenté les couloirs du silence ?
Mes appels au secours furent ignoré. Et depuis je prie.
Avant toi, mon Amour, ma vie était désolation et débris.
Tu m'as réconforté avant que ne s'écrivent leur sentence....

La déhiscence des mots se refuse d'être un espace clos.
Le bonheur ce n'est pas çà : il est une ouverture de l'esprit.
Nos sentiments en témoignent. Puissent-ils nous servir d'abri ?
Je me réjouis de cette rencontre : elle en a fait perler des propos.

Aucune objection ne verra le jour. Et combien même !
Ô mon Amour, j'ai tant à te dire de notre Amour, le vrai.
Les bleus gravés en mon âme furent emportés à jamais.
Savais-tu que tous nos mauvais souvenirs se promènent ?

Les traces de notre Amour embellissent ainsi le ciel.
Le soleil est dans l'attente de voir s'épanouir notre vérité.
La glace pourrait fondre, mais nous ne l'avons pas cherché.
Nous emprunterons un écrin pour y déposer nos merveilles....

Je voudrais tirer ma révérence le cas échéant.
Je confie ma peur. Elle pourrait devenir une menace.
Je pourchasserai tes frayeurs : elles n'ont pas leur place.
Tu vois, les larmes au bord des yeux en feront fuir le néant.

Tu as fait renaître en moi l'espoir que je croyais perdu.
Les peintres pourront illustrer nos peines, saisir les nuances.
Les bourreaux iront paître ailleurs, et se briseront leurs lances.
Mon bel Amour, ma vue faiblit. Mais j'ai une confiance accrue.

Je compte toujours sur toi, mon tendre Époux.
Ô combien, je t'aime, et je le répéterai si nécessaire.
Un regard heureux sur le monde, celui-ci va te plaire.
Ô mon Amour, nous avons oublié de planter notre houx....

Écrit le jeudi 26 Novembre 2009

Jacques

 

....

 

Les commentaires sont fermés.