Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2014

JE VOUS REMERCIE

....

 

Voilà, nous en sommes à plus

de quatre cent textes.

 

Pour vous retrouver, voyez sur la colonne de droite,

Là où sont les vidéos, vous avez un titre qui peut

Vous aider à retrouver un texte que vous avez apprécié.

 

Offrir un sourire, c’est vouloir vivre.

La lumière du Soleil ne peut point disparaître.

De l’amour qui mûrit s’ouvrent des fenêtres.

Je crois que nous avons tous un chemin à suivre….

 

Le rêve est pour moi un réel besoin.

Je le sais que trop, la maladie demeure un fardeau.

Mais, un sourire offert est un précieux cadeau.

J'affirme que le verbe Aimer bercera les nuances du destin....

 

Merci de me lire.

 

Bien cordialement

 

Jacques

 

....

30/01/2014

CŒUR EN LARMES

....

 

 

Les perces-neiges poussent en Janvier.

Je crains que l'hiver n'accomplisse point sa mission.

Pourtant, les gelées doivent assainir les pollutions.

J'avoue que les saisons m'ont fait part de leur contrariété....

 

Je te sens partir le cœur en larmes, 

Mon bel Amour, emportes-moi toujours avec toi.

S'imprègnent en nous les senteurs des bois.

Jamais je saurais retenir les douleurs qui s'acharnent....

 

Puisse ma tendresse te combler !

Saches que je conteste les dires du corps médical.

De joie, écoutons alors chanter les étoiles.

Mon Amour, saches que le ciel et Cupidon nous ont sollicités....

 

Depuis, le soleil brille en nos cœurs.

Le grand vent, lui, fera danser les épis de blé.

Les saisons embelliront les vieux clochers.

C'est là que nous deviendrons des petits moissonneurs....

 

Le printemps fera toujours notre bonheur.

Nos baisers de miel feront chanter les océans.

Tu sais, je crois que l'hiver se montre galant.

Autrefois, les moulins à vent avaient leur splendeur....

 

Puisse ainsi briller le soleil en hiver !

Les senteurs du bois nous le révéleront

Le bonheur, lui, se chante à l'unisson.

Ô mon Amour, toi seul comprend mes prières....

 

L'Amour est un champ de blé.

Ton cœur en larmes me laisse songeur.

Laissons ainsi s'exprimer nos cœurs.

Et, dans l'allégresse, je ne cherche qu'à t'aimer....

 

Revu, ce mercredi 29 janvier 2014

 

Jacques 

 

....

 

POUR UN AMI

....

 

Si tu pouvais savoir, toi, qui est mon ami.

Combien mon coeur se joint au tien.

Combien et comment s'épuisent nos chagrins ?

N'auront de cesse pour taire sans chanter l'oubli....

 

Tu viens de perdre ta Maman.

Et perle mon coeur pour venir te réconforter.

En écrivant ces quelques mots qui me font tant frissonner.

Car cette tragédie qui m'effraie ne s'effacera qu'avec le temps....

 

Je voudrais être auprès de toi,

Pour te tendre la main puis la serrer très fort.

Mon coeur pleure sans ignorer le peu de réconfort,

Que tombent mes larmes, toi qui vit si loin de moi....

 

Je n'accepterai que tu sois seul dans ton coin.

Nous ne nous connaissons que depuis peu.

Ce depuis peu est devenu si grand à mes yeux.

Ces yeux sont en pleine admiration et je suis très loin....

 

Et pourtant si proche, tu m'inviteras à sécher mes larmes.

Et j'épongerai tes pleurs car je ne peux et ne veux t'ignorer.

Tu me demanderas de quoi je me mêle et, je pourrais ainsi te confier,

Ce dont je redoute le plus. Tu comprendras et resteras ton charme....

 

Et je ferme les yeux qui ont peur des adieux.

Et je t'ouvre mon coeur qui se veut complice.

Virtuoses larmes n'en sont guère un supplice.

Et je ferme les yeux pour te voir ainsi heureux....

 

Virtuoses larmes qui s'inclinent devant ton chagrin.

Mon coeur qui ose venir pour te secourir, mais qui ne craint.

Des pleurs auprès de toutes ces roses qui mourront dès demain.

Et pourtant, je ferme les yeux et t'ouvre mon coeur qui te tend la main.

 

Il est vrai que j'ai pris un énorme retard.

Mais ne néglige en rien ces quelques mots

Se gravant et transcendent la douleur et les maux.

Afin que la paix s'harmonise dans nos coeurs et nos regards.

 

Écrit le samedi 28 Mars 2009 

 

Jacques 

 

....

29/01/2014

LA TOILE DE L'AUTOMNE

....

 

 

L'été a laissé quelques empreintes.

Les orages veulent se faire pardonner.

Les oiseaux migrateurs vont s'envoler.

Et la toile de l'automne pourra être peinte....

 

Un satellite est tombé du ciel.

Le Japon fût frappé par un cyclone.

Et perle l'empathie qui en frissonne.

Mais la peur ne retient pas les conseils....

 

La terre a tellement de choses à dire.

Elle veut rétablir l'équilibre de la nature.

Mon cœur doit lui offrir ces notes matures.

Mais, hélas, la passion ne pourra rien prédire....

 

Les orages ont un parfum de regrets.

Les nouvelles ne sont pas réjouissantes.

Même la lumière du jour est aveuglante.

Mais notre Amour sera millésimé à souhait.

 

Je crois entendre pleurer notre terre.

Ces notes matures vont sécher ses larmes.

Mais les malheurs du monde nous désarment.

Le ciel des réminiscences n'érigera aucun calvaire....

 

Le vent devrait retrouver son diapason.

Notre bonheur scintillerait alors de mille éclats.

La citadelle de l'amour en tapisserait ses parois.

Alléluia pour la terre qui parlera aux saisons !

 

Mon élégant Roi, la joie nous reviendra.

Les nuances de l'automne devront être peintes.

Les braises de la vie réchaufferont nos étreintes.

Même la grâce du ciel nous comprendra....

 

Écrit le lundi 26 Septembre 2011

 

Jacques

....

 

TOI, MON BEL AMANT

....

 

Par un Soleil honorable, mon âme et mon coeur se sont confrontés.

Toi, mon ami, tu as su m'écouter : depuis j'en deviens presque fou.

Non par besoin d'une ombrelle. mais puisses-tu venir et m'offrir du houx !

De ce houx, si symbolique à nos yeux, dépendra ce don et ce besoin d'aimer.

 

Puisque se sont rouvertes mes paupières, et bien grandes, tu n'étais imaginaire.

C'est ce contraire qui nous confirme qu'après de longues confidences et bavardages,

Ta vie, et aussi la mienne, peuvent et se doivent respect tout en rejetant notre naufrage.

Puissions-nous ce jour vivre tous les deux, bercés d'illusions, pour tout réapprendre de l'univers.

 

L'Univers peut se plaindre ! Ainsi que le bonheur envahisse et embellisse nos tristes vies.

Triste de par tout ce qui se passe au travers de celui-ci et, sur lequel s'apitoient toutes mes larmes.

Par un Vendredi spécial, nos propos ont appris des promesses et même nos yeux en restent sous le charme.

L'envers d'un décor qui, sans regret d'un regard tout autre, de par nos étreintes, j'en demeure indécis.

 

Confidences, tu as eu raison. Par la persévérance et l'endurance, deux coeurs sont devenus complices.

Et se meurt l'indigence. Nait, et se profile à l'horizon sous un regard si différent mais ô combien précieux,

Sous nos silencieux discours, l'Amour. Il a compris et se montre bouleversé de par ses mots doux et audacieux.

De doléances et de pleurs dans tes bras tu m'as serré : en cet instant précis, j'ose et m'interroge, mais de délices.

 

Ce vendredi fût pour moi la divine surprise, ô combien inattendue : je t'en remercie.

Nos échanges et nos doux baisers se gravent dans ma mémoire, et non dans un grimoire.

Une histoire voit le jour : d'Amour  je m'épuise sans retenu et, dès lors, se brise le miroir.

Le miroir de ma tristesse qui m'engage. Et d'intuition, toi mon bel amant, avoue et apprécie.

 

Écrit le Lundi 13 Avril 2009.

 

Jacques

 

....

JE TIRE MA RÉVÉRENCE

....

 

Je pense qu'il serait grand temps

De vous tirer, ce jour, ma révérence.

Il s'est édifié un mur : le mur du silence....

Un silence auquel je m'oppose, et pourtant...!

 

Pourquoi devrais-je souvent m'incliner voir même me prosterner ?

Évitons ainsi le pire tout en conservant ainsi les formules de politesse.

Politesse rimant avec votre indifférence qui vous honore de richesse,

Puisque celle-ci est reine à vos yeux. Mais d'autres s'en montrent consternés.

 

Oui ! je vous dois tant. Mais vous préférez simplement l'ignorer.

L'ignorance est douteuse surtout lorsqu'elle émane de votre part !

Je pense que ma sincérité fera l'écho dans un sombre et long couloir.

Sincérité qui se voit coupable. Coupable de quoi au juste, puisque justifiée ?

 

Largué ? Dois-je admettre que d'incompréhension vous en êtes les champions ?

Non ! Puisque je me réconforte d'un rien. Mais puis-je poursuivre dans cette lancée.

Suivre tout en acceptant mon franc-parler qui se devait d'être digne de liberté.

Liberté ne s'en prive. Puisque je m'adresse à un mur, un mur bétonné par la dérision.

 

Ma lassitude se voit servir sur un simple plateau.

Le rideau tombe : là où règne l'indifférence qui n'a pas de prix !

De là haut, ricanez comme bon vous semblera.  Mais moi, non, je ne m'en  réjouis.

Et profondes blessures ne guérissent : je m'incline et vous tire mon chapeau.

 

L'émotion prêche et demeure, mais elle ne peut accepter vos caprices.

Déporté par la dérision, je ne cherche même plus à vous comprendre.

Pourtant, l'émotion demeure tant elle a recherché, mais se perd dans les méandres.

Sur l'inspiration spontanée pleurent ces mots sincères qui craignent vos sévices.

 

Écrit le mercredi 29 Avril 2009

 

Jacques 

 

 

....

 

LES CŒURS DE RONCES

....

 

Les tempêtes sévissent encore dans ma plaine de France.

Mon bel Amour, les éléments n'apportent aucune réponse.

Mais s'insurge le vent pour déraciner tous les coeurs de ronces.

Un perpétuel mouvement où chaque moquerie est une outrance.

 

En revanche, toutes nos souffrances sont une offrande.

Les regards se confiant aux amours en feront pâlir la faïence....

Nos émotions sont franches : elles feront rejaillir notre chance.

Mon Amour, le temps embaumera ce doux parfum de lavande.

 

L'ivresse des amours joyeux séduit ainsi le ciel.

L'écho du bonheur résonne du chant des incompris.

La sagesse du courage ne peut en aucun cas devenir un défi.

Le vent peut souffler. Mais reviendront les rayons du soleil....

 

Que répondre face à la négligence des gens ?

Leurs coeurs de ronces pourront semer la pagaille !

En notre faveur scintilleront alors toutes les étoiles.

Ô combien nous savons que l'amour est exigeant.

 

L'ivresse est dans nos âmes : elles sont amoureuses.

Nous n'accepterons jamais plus les insultes, ni les blâmes.

Ils demeureront une caresse : celle-ci en évitera les drames.

Les louanges de l'amour sont gourmandes et généreuses.

 

Le bonheur est un brasier : il se consumera pour l'éternité.

Les plaisanteries valseront. DevIendront-elles un compromis ?

Ne peut s'essouffler le vent dans ce monde où rien n'est acquis.

Je t'aime à l'infini, mon Trésor, tes yeux illuminent notre vérité....

 

La noblesse est un rêve inaccessible tendu aux prétentieux.

Mon bel Amour, l'austérité réclame enfin une convalescence.

Un acte de bravoure lui permettrait d'accepter nos doléances.

Sur cet élan, mon Amour, je te confie un horizon si fallacieux....

 

Les fleurs sont élégantes, le bonheur les arrose en silence.  

Mon bel Amour, ma paresse voudrait se montrer féconde.

Le ciel pleurera toujours les bêtises de notre pauvre monde. 

Mon bel Amour, emmènes-moi dans ton carrosse de diligence....

 

Écrit le mardi 24 Novembre 2009

 

 Jacques

....

 

28/01/2014

LE TEMPS EST SANS PITIÉ

 

 

L’Amour me fait vivre.  

Quelques souvenirs défilent tel un film.

Écrire sa vie n’est point un crime.

Je voudrais que l’ivresse océane me délivre !

 

La passion doit me libérer. 

Les mots d’amour sont un précieux héritage.

Dieux Sait combien je suis resté sage.

J’affirme que la vie est une vertigineuse randonnée….

 

Je pense que le temps est sans pitié. 

De mon fauteuil roulant, j’écoute le chant du destin.

Pour tout dire, des loisirs, je n’en ai aucun.

En cet instant, je veux que la maladie puisse s’interroger !

 

Tel un enfant, je pleure. 

La tourmente qui est une menace me ronge.

Le Soleil me flatte avec ses éloges.

Ô mon Amour, ton cœur est ma plus belle demeure….

 

Je veux te faire l’amour. 

Dans nos cœurs, ce sont les canicules.

Les frissons du désir me stimulent.

Ces instant-là fertilisent la moisson des toujours….

 

Le ciel charme les oiseaux. 

Les compromis sont pour moi irréversibles.

Les leçons me paraissent nuisibles.

Je demande à un musicien de me jouer du piano….

 

J’ai l’impression de voler. 

Ô mon Amour, tel un loup, je te suis fidèle.

Tu sais, le bonheur n’est point virtuel.

Saches que l’ambition du ciel est de nous protéger….

 

Ce ciel fait des prouesses.

J’avoue que je poétise avec le bonheur.

Le temps qui passe est un voleur.

Il m’affirme s’être emparé de notre jeunesse….

 

Tu vois ! Des anges sont là. 

J’ai l’impression qu’ils me tiennent la main.

Tu sais, notre passion nous appartient.

Ô mon Amour, je ne m’enfuirai jamais comme ça….

 

Nos ardeurs font parler nos âmes. 

Vois la flamme de nos cœurs qui nous fait vivre.

Vois l’ivresse océane qui nous délivre.

Ô mon Amour, ressemblent à un séisme nos orgasmes….

 

Jacques

 

 

 

 

23/01/2014

AU CŒUR D’UN CLICHÉ

....

 

La vie n’est pas qu’un mirage.

Dans le jardin qu'est mon cœur, il y a de jolies roses.  

Je veux que la magie soit ainsi en osmose.

Et l’espace devient l’océan des satellites d’espionnage….

 

L’espoir nous fait vivre.   

La paix est féconde pour parfaire l’univers.

À jamais, la lumière cajolera notre Terre.

Mais que les parfums de la nature nous enivrent….   

 

Les oiseaux aiment la nature.  

Hélas, des gens prennent soin de leur masque.

Le vent ne maîtrise point ses bourrasques.

Et le monde entier veut pouvoir panser ses blessures….   

 

Mes yeux sont embrumés.  

Si aucune vérité ne pouvait se travestir,

Ma vie ne pourrait jamais en pâtir.

L’oasis qu’est ma pensée vivrait de légèreté….    

 

Les photos chantent un souvenir.  

La vie est pour moi une éternelle floraison.      

Au cœur d’un cliché, j'y vois l’horizon.

L’espoir est une fenêtre qui s’ouvre vers l’avenir….     

  

Jacques 

Écrit le vendredi 13 Décembre 2013

 

....

 

22/01/2014

AU CŒUR DES RÉVÉLATIONS IV

 

 

L’hiver ne chante point.  

Au loin, j’entends chanter des enfants.

Mon cœur se montre chaland.

Je sais, l’indifférence en a fait pleurer plus d’un….

 

Maman, apprécies-tu ce refrain ?

Les doléances, je les ai toutes entendues.

Ma chance, je l’ai très vite reconnue.

Écoutes mon cœur qui ne peut labourer son chagrin….

 

L’Amour se chante si bien.

Mais, apeuré, je ne retiens aucun conseil.

J’ignore aussi les rêves du Soleil.

Hélas, je sais que les ruptures en blesseront plus d’un….

 

L’évasion est un réel besoin.

Les oiseaux adorent jouer dans les marais.

Mon cœur veut ainsi retrouver la paix.

Maman, vois mon âme vagabonde qui ne craint rien….

 

Le ciel du jour se montre divin. 

Il existe des silences qui, eux, sont mortels.

Le chant des amours devient une perle.

Maman, les oiseaux du paradis te chanteront ce refrain….

 

Le temps se doit d’être serein. 

Au cœur des révélations, je chante pour toi.

Saches que mon Époux veille sur moi.

Depuis, je poétise avec le bonheur qui nous appartient….

 

Je sens la lune qui m’étreint.

Maman, je déteste ô combien le chant des adieux.

Saches que la tristesse fait briller mes yeux.

Ô mon Amour, nos tendres baisers émeuvent le destin….

 

Jacques

 

 

 

20/01/2014

GESTE INTIME

 

 

Aimer, c’est magnifique. 

J’avoue que mon cœur ne sait faire que ça.

Ô mon tendre Amour, étreins-moi.

Ce geste intime rend ô combien la vie si magique….

 

À mes yeux, tu es formidable. 

Tu vois ! Je me sens quelque peu étourdi.

Le bonheur retrouve ainsi sa magie.

De ces instants, l’imaginable devient une belle fable….

 

En ton cœur, je suis. 

Écoutes la croisière de nos « je t’aime ». 

Tu as guéri mon cœur qui saigne.

Et de ta main qui caresse mon corps, je revis….

 

Mon Amour, tu es une poésie.    

En voulant essuyer l’ampleur de mes chagrins,

Tes yeux m’ont ouvert un autre chemin.

Je t’avoue que c’est grâce à ton Amour que je survis….

 

L’amour est fait de notes magiques. 

Je pleure ce monde qui n’est que souffrance.

Que rougisse de honte l’indifférence.

J’écoute la musique de ton cœur qui est mirifique….

 

Mon Amour, je t’idolâtre. 

Depuis, je poétise avec tes horizons.

Le vent flirte avec les saisons.

Jamais le bonheur ne sera une scène de théâtre….

 

Je caresse ainsi ton visage.  

Saches que je vis dans la lumière de ton cœur.

Rien n’est plus beau que le bonheur.

Et, ma vie à t’aimer sera le plus gracieux des voyages….

 

Jacques

 

 

 

16/01/2014

LE PRINTEMPS DE TES YEUX

 

 

J’éprouve des vertiges.

Pourtant, mes émotions sont en plein éveil.

Ô mon Amour, je manque de sommeil.

Hélas, les docteurs qui m’ont ausculté me négligent….

 

Le Bonheur est un beau paysage.

Ma maladie demeurera une étrange équation.

Sont restées sans réponse mes questions.

Mais d’une force intérieure me revient le courage….

 

Je me mets à chanter avec le vent. 

Mon Amour, j’adore ô combien les faces à face.

Mais ces docteurs nous font la grimace.

Entre nous, je trouve que ça n’a vraiment rien d’exaltant….

 

Le Bonheur est une Lumière. 

J’affirme que la compassion en est une autre.

Le temps se doit de régler sa montre.

Mais des larmes d’oiseaux, je vois naître une rivière….

 

L’hiver se montre chaleureux. 

Je crois au temps qui est fait pour s’aimer.

À jamais, l’amour restera ma priorité.

Je pense que la lumière du jour me fait des aveux….

 

Ma maladie est une équation. 

Il faut souvent savoir se remettre en cause.

Je crois que veulent chanter les roses.

Ô combien sont devenues fantaisistes les saisons !

 

Je suis resté magnanime.

Les larmes de mon âme sont musiciennes.

Que l’azur d’aimer ne s’abstienne.

Ô mon Amour, le printemps de tes yeux me réanime….

 

Jacques

 

 

14/01/2014

LA CHEVAUCHÉE DE LA VIE

 

 

Les roses sont si belles. 

Lorsque je parle, personne ne m’entend.

La chevauchée de la vie me surprend.

J’écoute alors le chant des étoiles qui m’émerveille….

 

Je crois que le Soleil danse. 

Jamais je ne renoncerai aux délices de la vie.

Ô mon Amour, ton cœur m’a conquis.

J’affirme que l’indifférence n’a aucune élégance….

 

En parlant, je brasse de l’air.  

Ô mon Amour, rêver nous est indispensable.

N’oublies jamais que tu es formidable.

Pourrions-nous apprécier la magie de notre univers ?

 

Le ciel est une aquarelle.  

Un nid d’amours se construit dans la lumière.

Les oiseaux parcourent tout l’univers.

Des élans de nos cœurs reviendront les hirondelles….

 

La joie se doit d’épouser la vie. 

La tendresse reste pour moi exceptionnelle.

La passion est un cru sensationnel.

Ô mon Amour, je n’ose poétiser avec les compromis….

 

Je respire alors l’azur du temps.  

La chevauchée de ma vie poursuit son chemin.

Le chant de nos rêves clame ce refrain.

Ô mon Amour, parles-moi du bonheur que tu ressens !

 

Les roses savent sourire. 

Mon bel Amour, t’aimer comble ma vie.

Je ne saurai vivre dans le dénie.

Saches que tu es mon présent et mon avenir….

 

Ô que t’aimer fait ma joie. 

Le langage du cœur est le plus précieux bagage.

En t’écrivant, mon âme part en voyage.

Les moqueries que j’entends ne souilleront point nos draps….

 

Jacques

 

 

 

 

09/01/2014

L’AMOUR ÉPOUSE LA VIE

 

 

L’amour épouse la vie. 

Je crois que si l’indifférence venait à périr,

Les gens passeraient leur temps à s’attendrir !

Et l’aquarelle du temps serait embellie….

 

La joie se savoure. 

L’hiver et le printemps se concertent.

Le ciel est pour moi un poète.

De mélancolie, je fais danser les couleurs du jour….

 

L’amour fait rêver les cieux. 

Les oiseaux savent poétiser avec le temps.

Notre Terre charme ô combien le vent.

Ô mon Amour, tu pourras lire ça dans mes yeux….

 

Ma passion est immortelle.  

Je ne veux plus jamais me perdre dans l’univers.

Maman, je dois retrouver mes repères.

Tu sais, les sentiments que tu me voues sont bien réels….

 

L’espoir chante la vie.

Le Soleil écoute le chant des étoiles.

Mon cœur a chassé la grisaille.

Ô mon Amour, tu fais l’azur du ciel de ma vie….

 

Ce ciel est une prairie. 

Je pense que l’indifférence se doit de périr.

D’un rien, mon âme veut s’attendrir.

Ô mon Amour, ta tendresse est une douce mélodie….

 

Tes sourires me sont cruciaux. 

Le secret de notre Amour fait rêver les cieux.

Notre couleur préférée restera le bleu.

Au crédit des aurores, je vole tels le font les oiseaux….

 

Jacques

 

 

 

06/01/2014

TRISTE CONCERTO

 

 

La compassion n’existe plus.   

L’amour est pour moi une majestueuse poésie. 

L’encre de mon âme écrit ce que je vis.

Je crains que ma tristesse ne soit qu’un refrain méconnu….

 

Le ciel se montre galant. 

Hélas, des familles se perdent de vue.   

Et, bien des rivières sont en crue.

Ô mon Amour, je poétise avec l’azur du temps….

 

Mes larmes sont muettes.  

Les prochaines vendanges seront généreuses.  

La vertu de mon cœur est comateuse.

De la rigueur hivernale a besoin notre belle planète….

 

Le vent garde ses secrets. 

Les orages font souvent parler les Dieux.  

Seul l’amour fait pétiller mes yeux.

Au cœur des saisons, mes espoirs se font discrets….

 

Mes douleurs me trahissent. 

L’azur du temps veut poétiser avec ce ciel.   

En mon cœur ruisselle du bon miel.

Ô combien je voudrais que l’hypocrisie périsse !

 

Que la misère disparaisse. 

La lumière est une musique qui me raisonne. 

Nos cœurs qui s’aiment fusionnent.

Ô mon Amour, je plonge dans l’océan de ta tendresse….

 

La compassion a disparu.

Le grand large salé nous montre sa colère. 

La courtoisie se perd dans l’univers.

Hélas, les gens qui se déchirent se perdront de vue….

 

Mon cœur devient un brasier. 

La pluie s'attendrit des braises de ma tristesse.

Je veux aussi croire en la gentillesse.

Ô mon bel Amour, je poétise avec tes tendres baisers….

 

Je sombre de mélancolie. 

La chance ne devrait point nous oublier.

Je veux que m’habille la sérénité.

Saches que l’amour que tu m’offres berce mes nuits….

 

Le vent veut écouter mon cœur. 

Mon Amour, dis-moi ces mots qui me rassurent.  

Le temps nous donnera ainsi la mesure.

Au crédit des aurores, tu me verras en apesanteur….

 

Les oiseaux chantent rarement en solo.  

Ô mon Amour, ils aiment le battement de nos cœurs.

Le temps écoute la mélodie de notre bonheur.

Et la lumière de mon âme te compose ce triste concerto….

 

Jacques

 

 

 

 

03/01/2014

LES ROSES ET LE VENT

 

 

Le vent lit dans mes yeux.

 

 

 

 

 

LES ROSES ET LE VENT

 

 

Perle mon cœur.  

La maladie cherche à tout me voler.

Mon corps se sent menacé.

Je pense que le ciel plaidera en ma faveur….

 

Je compte sur toi, mon Amour. 

Mais je me dois de fuir les griffes du désespoir.

Tu sais, ma tête ressemble à une passoire.

Que me chante une berceuse mes douleurs du jour !

 

Le temps me déstabilise.

Est constante la grisaille dans notre région.

Le Soleil me dit de lâcher la pression.

J’entends au loin les roses et le vent qui poétisent….

 

Chut ! Perle mon cœur. 

Ô mon Amour, sont sacrées nos alliances.

Mais,  je me perds dans la souffrance.

C’est là que le ciel comprend la magie de ton cœur….

 

Je ne veux point déranger. 

Que la dépression ne voit jamais le jour.

Mais la promiscuité existe toujours.

Les prières du ciel ne devront jamais être explorées….

 

Pourtant, saigne mon cœur. 

Ces minutes qui s’écoulent sont une chanson.

Ô mon Amour, vivons de notre passion.

Elle est une douce musique qui fait danser les heures….

 

Mon Amour, tu rends vivable l’inacceptable.

Tu sais, la lune aime depuis longtemps nos échanges. 

Sais-tu que les étoiles sont le dortoir des anges ?

Et l’océan de notre Amour demeurera incommensurable….

 

Perle ainsi mon cœur. 

Notre Terre aime porter sa belle robe bleue.

Sont tes roses préférées mes yeux.

Ô mon Amour, je ne vis que pour faire ton bonheur….

 

Jacques