Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2014

LES CŒURS DE RONCES

....

 

Les tempêtes sévissent encore dans ma plaine de France.

Mon bel Amour, les éléments n'apportent aucune réponse.

Mais s'insurge le vent pour déraciner tous les coeurs de ronces.

Un perpétuel mouvement où chaque moquerie est une outrance.

 

En revanche, toutes nos souffrances sont une offrande.

Les regards se confiant aux amours en feront pâlir la faïence....

Nos émotions sont franches : elles feront rejaillir notre chance.

Mon Amour, le temps embaumera ce doux parfum de lavande.

 

L'ivresse des amours joyeux séduit ainsi le ciel.

L'écho du bonheur résonne du chant des incompris.

La sagesse du courage ne peut en aucun cas devenir un défi.

Le vent peut souffler. Mais reviendront les rayons du soleil....

 

Que répondre face à la négligence des gens ?

Leurs coeurs de ronces pourront semer la pagaille !

En notre faveur scintilleront alors toutes les étoiles.

Ô combien nous savons que l'amour est exigeant.

 

L'ivresse est dans nos âmes : elles sont amoureuses.

Nous n'accepterons jamais plus les insultes, ni les blâmes.

Ils demeureront une caresse : celle-ci en évitera les drames.

Les louanges de l'amour sont gourmandes et généreuses.

 

Le bonheur est un brasier : il se consumera pour l'éternité.

Les plaisanteries valseront. DevIendront-elles un compromis ?

Ne peut s'essouffler le vent dans ce monde où rien n'est acquis.

Je t'aime à l'infini, mon Trésor, tes yeux illuminent notre vérité....

 

La noblesse est un rêve inaccessible tendu aux prétentieux.

Mon bel Amour, l'austérité réclame enfin une convalescence.

Un acte de bravoure lui permettrait d'accepter nos doléances.

Sur cet élan, mon Amour, je te confie un horizon si fallacieux....

 

Les fleurs sont élégantes, le bonheur les arrose en silence.  

Mon bel Amour, ma paresse voudrait se montrer féconde.

Le ciel pleurera toujours les bêtises de notre pauvre monde. 

Mon bel Amour, emmènes-moi dans ton carrosse de diligence....

 

Écrit le mardi 24 Novembre 2009

 

 Jacques

....

 

Les commentaires sont fermés.