Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2013

LE SOLEIL DE MES NUITS

 

 

J’avoue craindre le silence. 

Les marées océanes m’ont tant émerveillé.

Maman, le ciel se doit de m’écouter.

Si je venais à perdre la vue : je pleurerais à outrance….

 

Ne se tait ma souffrance. 

L’équation du silence ignore ce qu’elle fait.

Le chant de l’humanité prône la paix.

Je sais que les oiseaux me témoignent leur confiance….

 

Taire sa souffrance à quoi bon. 

Ô mon Amour, tu es le soleil de mes nuits.

N’est que tragédienne la maladie.

Je lui interdis de jouer avec mes motivations….

 

La souffrance me torture. 

Le concert des astres est une merveille.

Les oiseaux déploient leurs ailes.

Ils me disent combien la lumière les rassure….

 

Elle sait que je la supplie. 

Je lui fais savoir qu’elle ne doit jamais s’éloigner.

Sans même le savoir, je me mets à chanter.

Maman, tu vois, ta confiance m’a tout appris de la vie….

 

Mais le silence s’ignore. 

Ô mon Amour, ton cœur de rose est fertile.

Chut ! Le cœur des amoureux scintille.

En me parlants, les oiseaux font la poésie des aurores….

 

La vie est un joli cadeau. 

Mon Amour, t’aimer fait jaillir mes émotions.

Mais ma maladie n’est que désolation.

Je peux m’imaginer que le monde s’enivre de ragots….

 

La passion est éternelle.  

Je ne veux chavirer dans l’océan des tourments.

Mon Trésor, je sais que tu me comprends.

Saches que tout l’amour que tu m’offres fait rêver le ciel….

 

Maman, tu es toujours aussi belle.  

Mon cœur aime ô combien te savoir heureuse.

Ô mon Amour, mon âme reste anxieuse.

De mes larmes salines sera peinte cette aquarelle….

 

Jacques

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.