Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2013

CE QUE JE CONFIE AUX ÉTOILES

 

....

 

Le bonheur m’a refermé ses portes.

La douleur me glace que j’en fus transis.

Que me reste-il derrière ces soirées d’ennuies,

Où, les souvenirs m’étouffent …? Qu’importe… !

 

Je m’évade, puisque je suis l’objet de tes réticences.

La peur m’ébranle que j’en pleure. Je ne peux t’oublier.

Que j’en crève à force de voir s’enfuir ma vérité blessée,

Y laissant pénétrer, à mon insu, le doute et la souffrance….

 

J’écoute les battements de ton cœur, pour fuir la solitude qui m’étreint.

J’observe alors les étoiles scintiller, y voir défendre mes nuits sans espoir,

Pour y dénoncer toutes angoisses venues, s’apprêtant à me faire croire,

Que ce ciel se devrait de disparaître, que ma vie serait, dès lors, sans lendemain.

 

Je renonce, devant ce tableau, à l’idée de ne pouvoir un jour te retrouver.

Même si tu cherches à te perdre, je sais que seul l’amour à tous les droits.

Peu m’importe si les raisons basculent et si la passion me pousse parfois,

Pour toi, mon amour, j’irai éteindre tous les feux qui cherchent à me brûler.

 

Les soirs de grands frissons où ce que je confie aux étoiles,

De ce que mon cœur souffre, s’abandonnant à l’oubli qu’il implore.

Mon âme nue avoue son amour, tout en reconnaissant ses torts.

L’épreuve défie ma volonté. Et je vois la lune se vêtir d’un léger voile….

 

Jacques

Écrit le 09 Novembre 1991

À Valenciennes

 

 

....

 

Les commentaires sont fermés.