Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2013

LES GARDÉNIAS DU CIEL

 

Je déteste les attentats.  

Les rivières du monde sont chagrines.

La violence est peu clandestine.

Au cœur des nuages, j’ai cru voir de jolis gardénias….

 

Les armes me font flipper. 

Les docteurs en possèdent plus d’une.

Me soutient ô combien la lune.

Je veux vivre l’amour qui m’apporte la sérénité….

 

Je ne ferme mes yeux. 

Alléluia ! Le bonheur ne devrait se taire.

Dieu se doit de préserver l’univers.

Je veux que les enfants du monde soient heureux….

 

Chut ! La nature médite. 

Elle veut que je sois d’humeur vagabonde.

Elle entend prier les rivières du monde.

Et les gardénias du ciel leur vouent tant de mérites….

 

Docteur, dansez avec moi.

Rassurez-vous, la compassion est sans danger.

J’ai tant de choses à vous demander.

Pourquoi avez-vous ignoré les larmes de mon désarroi ?

 

Je suis ô combien anxieux. 

Pourtant, ma force de caractère est tenace.

Chut ! Les gardénias s’embrassent.

Émue, mon âme vagabonde fait ce qu’elle peut….

 

Ne me font rire les défis.  

Mes yeux ne veulent d’une éternelle éclipse.

Docteur, ça n’a rien d’un caprice.

Mais je ne me fie à votre insouciance qui me suffit….

 

La maladie n’a rien de drôle.  

Mon tendre Amour, tu fais renaître en moi l’espoir.

Grâce à toi, reprend un sens notre histoire.

Chantons ce refrain bien avant que mon âme ne somnole….

 

Les lueurs du Soleil nous attirent. 

Les rivières chagrines chantent ainsi l’espérance.

Perlent mes yeux qui déplorent la déchéance.

Ô mon Amour, les gardénias du ciel veulent nous sourire….

 

Jacques

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.