Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2013

LARMES BLEUES

 

Le ciel est soucieux.

Les arbres dansent à l’appel du vent.

Les oiseaux charment le temps.

J’avoue que mes larmes en deviennent bleues….

 

J’entends perler la pluie. 

Silence ! La nature écoute ses fleurs.

La lumière chante le bonheur.

Stupéfait ! J’ai pu voir danser et défiler ma vie….

 

Mais la Terre pleure.  

Elle m’avoue ne rien y comprendre.

Je déplore alors les méandres.

Même le vent a compris la passion de nos cœurs….

 

Le chagrin ne souffle mot.  

Oh ! La lune éclaire le quai des amants.

Le Soleil trouve cela charmant.

Mais un peintre veut apprendre à jouer du piano….

 

Le ciel reste soucieux. 

Des réminiscences font valser ma vie.

Les nuages écoutent ma folie.

J’affirme que le manque de respect est scandaleux….

 

Je fais naufrage. 

Ô combien mes yeux me brûlent.

Même en rêvant, je hurle.

Je dois ignorer ma peur pour lui faire barrage….

 

Maman, les docteurs jouent. 

J’avoue ne rien maîtriser de ma tristesse.

Oh ! La ferveur du vent me caresse.

Mon Dieu, personne ne me traînera dans la boue….

 

Mes yeux sont en feu. 

La tristesse prétend être une belle prairie.

Mais m’apprivoise la mélancolie.

Ô mon bel Amour, peux-tu les voir mes larmes bleues ?

 

Ce ciel se met à chanter.  

Petite sœur, le Soleil nous regarde.

Les rumeurs en cauchemardent.

Saches que la lune ne voudrait se faire oublier….

 

Elle veut chanter aussi.  

Les lueurs de sincérité se lisent dans nos yeux.

Les anges sont les étoiles des cieux.

Maman, ô combien le parfum des roses nous réussit….

 

La nuit fait danser les heures.  

Notre Terre aime être bordée par les océans.

Pourront en profiter des enfants.

Le Soleil me narre tout ce qui peut faire mon bonheur….

 

Il sèche mes larmes bleues.  

La rivière de mon cœur devient indolore.

La quiétude sait que je l’honore.

Ô mon Amour, je vis dans la lumière de tes yeux….

 

Jacques

 

 

 

Les commentaires sont fermés.