18/05/2013

LE BANC DES ACCUSÉS

 

Mon cœur bat la chamade. 

Grâce à l’amour, émerge la passion.

Elle doit fertiliser ma raison.

Me paraîtront moins pénibles les croisades….

 

Le printemps veut-il renoncer ? 

Pourtant, les oiseaux migrateurs sont là.

Le soleil aurait-il négligé ses choix ?

Silence ! Les arbres du monde vont s’enlacer….

 

Chut ! Ils s’embrassent. 

La terre aime les regarder faire.

Pourrait en rire l’univers.

Les amoureux adorent les face à face….

 

Le bonheur, lui, se tait. 

Le soleil est sur le banc des accusés.

Comme moi, la lune va pleurer.

Je sais bien que la lumière prêchera la paix….

 

Le grand large est salé. 

Le soleil est l’astre de la providence.

Les fleurs chanteront sa défense.

Je crois que l’écume des silences fait la beauté….

 

Le soleil fut ainsi disculpé.

Maman, il honore ces mots de velours. 

Je renie le tribunal des amours.

Mon Cher Époux, j’adore la chaleur de tes baisers….

 

Ma passion épouse la vie. 

Les enfants font le bonheur des parents.

La courtoisie réclame ses gants.

Ô mon Amour, l’azur de tes yeux est ma poésie….

 

Jacques

 

Les commentaires sont fermés.