Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2013

LES COULOIRS DU SILENCE

Les grabataires doivent se taire.

Ils n'ont pas le droit de se parfumer.

Les médecins sont pleins de préjugés.

Je ne fais pas partie de ceux qui se terrent....

 

Homophobes ou pas, ils doivent me soigner.

Mes souffrances ignorent les évidences du jour.

Mon âme blessée se confie à toi, mon Amour.

Jamais je ne pourrai changer mes priorités....

 

La terre souffre. Et mon âme aussi.

Je n'aurai pas besoin de morphine.

L'humeur du vent se montrera câline.

Elle voudrait ainsi alléger nos soucis....

 

Dans le couloir du silence, je pleure.

Les canyons admirent les précipices.

La lune et les étoiles sont complices.

Il est vrai que les pathologies nous font peur....

 

Nous sommes les victimes de leur maladresse.

Mon Amour, où est passée la poule aux oeufs d'or ?

Nous voulons que se referme la boîte de pandore.

Le lilas nous embaume toujours jusqu'à l'ivresse....

 

Le soleil comprendra nos souffrances.

Mon tendre Amour, t'Aimer ne pas un crime.

Les montagnes ont pour couronne leur cimes.

Auprès des rivières, notre vie aura un sens.

 

Jacques

Écrit le 11 Juin 2010

 

 

L'IVRESSE DU VENT

Les nuages cachent un soleil paresseux.

J'ai l'impression qu'ils construisent un escalier.

Mon corps frissonne tant j'ai de choses à oublier.

Tout devient flou. Et je ne veux me montrer furieux....

 

Pourtant les orages sont imminents.

Le ciel peut comprendre mes faiblesses.

Le vent souffle : il me montre son ivresse.

Sa force respectera tous nos sentiments....

 

Mon Amour, tu le sais, sans toi je ne suis rien.

Les éléments chercheront toujours à s'exprimer.

Jamais les fleurs ne voudront nous voir pleurer.

La chaleur d'un sourire réchauffera nos liens....

 

Les oiseaux viendront nettoyer ta couronne.

La lune et les étoiles ont compris nos rêves.

Les amours clandestins prendront la relève.

Mon chéri, tes yeux pétillent et rayonnent....

 

Je serai le clergé pour défendre notre foi.

Nos cierges allumés livreront leur confiance.

La courtoisie des mots offrira son élégance.

Le jour et la nuit, je pense à toi, mon tendre Roi....

 

Saches que notre bonheur est immuable.

L'ivresse du vent pourra ainsi nous enlacer.

Nos coeurs emplis de joie voudront se cajoler.

Jamais les rumeurs ne seront négociables....

 

Mon Amour, les nuages forment un escalier.

Nous savons que le paradis se trouve là haut.

Tu voulais une chanson et naissent ces mots.

Les orages pourront tomber sans se soucier....

 

Jacques 

Écrit le 10 Juin 2010


LE JARDIN DU BONHEUR

Partout tes empreintes parfument notre maison.

Alors je compte les heures qui nous séparent.

Le soleil luit : il s'était attendri de nos regards.

Tu nous manques. Et ma plume pleure sa raison....

 

Reviens vite ! Je t'emmènerai dans mes rêves.

Mon Amour, j'entends le battement de ton coeur.

Notre bonheur s'exprimera et restera enchanteur.

Le triangle des Bermudes pourra faire une trêve....

 

Au large des flots salés, naviguent les bateaux.

Le naufrage de leurs trésors demeurera un mystère.

Le bonheur voudrait tant qu'on fasse une croisière !

Nous ne chercherons pas les joyaux des châteaux....

 

Je ferme les yeux pour humer le parfum de nos fleurs.

Les mauvaises herbes pousseront comme du chienlit.

Mon Chéri, ne pleure pas : jamais l'Amour ne s'ennuie.

Nos larmes ont humecté le sol : il n'en est pas moqueur....

 

Entends-tu chanter le jardin du bonheur ?

Mon bel Amour, ne te prends pas le chou.

Le vent qui souffle n'est pas chargé de clous.

Jamais il ne pourra comprendre nos ardeurs....

 

Depuis longtemps, le Ciel a compris nos souhaits.

Ensemble montons sur l'un de ces nuages flottants.

Notre Amour tracera ses sillages à travers le temps.

La quiétude de nos coeurs se retrouvera dans la paix....

 

Tes empreintes parfument mes horizons.

Sous le soleil s'attendriront nos regards.

Ses rayons réchaufferont tous les hangars.

La lune rafraîchira ma plume et ma raison....

 

Jacques 

Écrit le 26 Mai 2010

 

LA PUBESCENCE DES FLEURS

Sur notre lune veut pousser un arbre.

Cet arbre n'apprécie pas la négligence.

Ses feuilles chercheront leur indépendance.

Alors les mots se graveront dans le marbre....

 

Mes yeux veulent revoir les horizons.

Le cristal est un luxe qui restera frigide.

Nos douleurs découvriront la chrysalide.

Elles feront naître de jolis papillons....

 

Jamais ne s'éteignent le soleil et la lumière.

Les toubibs ont oublié le serment d'Hippocrate.

Pourtant ma peur ne fait pas de moi un acrobate.

Le vent pourra comprendre ainsi mes prières....

 

Les tiges de nos fleurs gardent leur pubescence.

Nos chagrins verront s'écouler toutes les rivières.

Ce coup de grisou me rappelle les villes minières.

Mon bel Amour, souviens-toi de notre adolescence....

 

Je voudrais me baigner dans l'océan.

Pour l'heure, s'exprime notre tristesse.

Puisse la vie se vivre dans l'allégresse ! 

Main dans la main, nous marcherons droit devant....

 

Notre façon d'aimer dérange le Vatican.

Mon élégant Roi, demeurons magnanimes.

Ils ignorent que l'amour est plein de vitamines.

Le soleil me manque. Pourtant il nous surprend....

 

Notre lune est d'une humeur grivoise.

Elle nous sourit et nous restons sous le charme.

Notre monde devrait déposer toutes ses armes.

Les étoiles s'en montreront pantoises....

 

Jacques 

Écrit le 09 juin 2010

 

LA PLUME DU BONHEUR

Le mois de Mai est capricieux.

Il nous offre un brin de muguet.

Et s'essoufflent tous les regrets.

Mais le ciel est resté audacieux.

 

Le soleil ne s'est pas souvent montré.

Les boutons d'or recouvrent notre jardin.

Mon trésor, comment se portent nos sapins ?

Notre histoire ressemble à un conte de fée.

 

Du ciel perle une larme sur ma joue.

Une pluie de silence vient pour m'émouvoir.

Je ne supporte pas l'absence de tes regards.

Volontiers, j'emprunterais les yeux d'un hibou.

 

Oublions l'indifférence, elle sème la pagaille.

"Les années se suivent et ne se ressemblent pas."

Le train que tu prends t'éloigne ainsi de moi.

Et durant ton absence, je me confie aux étoiles....

 

Du large que nous revienne le vent salé.

Les coquillages restent, la marée se retirant.

Les nuages se sont exprimés la nuit durant.

Au soleil se levant, nos coeurs sont émerveillés....

 

Souviens-toi : "Au mois de Mai fais ce qu'il te plaît ! "

Puissent les maladies disparaître de notre planète.

Le ciel se veut Roi : il a raison car il nous respecte.

Alors, dans le désert, pousseront les fleurs de la paix.

 

Mon Amour, mes mots se veulent fleurs.

Pourtant, tu sais que sans toi je ne suis rien.

L'Amour est le plus vertigineux des refrains.

Depuis, la lune encourage la plume du bonheur....

 

Jacques

Écrit le19 Mai 2010

 

 

 

LES DÉLICES DU TEMPS

Les montagnes ont reçu le message du vent.

Elles lui sourient pour montrer leur courage.

Leurs cimes ont la couleur de soyeux nuages.

Leur blancheur accepte les caprices du temps.

 

Ô combien ces montagnes sont charmantes.

Elles n'ont pas pleuré : elles vibrent de liberté.

Les chagrinent les tunnels qui les font trembler.

Mais nos regards les rendent plus séduisantes.

 

Ensemble nous découvrirons leurs grottes. 

Mon trésor, les rêves nous transportent au loin.

Ô combien nous sera utile la lampe d'Aladin !

Nos baisers dégusteront la saveur des griottes.

 

Mon Amour, les montagnes admirent les collines.

Séduites elles seront de la compagnie des amoureux.

Tant de richesses sur leur flanc feront des envieux.

Elles ont une âme. Et profondes sont leurs racines.

 

Gourmands sont les amours : s'en étonne le vent.

Il savourera les sentiments qui resteront éternels. 

Jamais nos larmes séchées n'effrayeront le soleil. 

Elles feront naître l'hymne des délices du temps.

 

Les fleurs ont dansé comme sur un manège.

Jamais notre bonheur ne se lasse des aurores.

Seule la jalousie n'engendre que des remords.

Alors les oiseaux nous apprendront leur solfège.

 

Ô généreuses montagnes : restez amoureuses.

Vous nous sourirez en dépit de la rigueur du vent.

Vos sources chemineront toujours vers les océans.

Je t'écris ces notes qui, ainsi, demeurent fiévreuses.

 

Jacques

Écrit le 11 Mai 2010

 

LES MARÉES NOIRES

Le ciel s'est mis à me faire des confidences.

Il se réjouit d'entre ouvrir la porte de nos projets.

Ils sont un fleuve d'empathie livrant leurs secrets.

Remonter ses courants nécessite de l'endurance.... 

 

Hier, un immense iceberg a fait naufrager le Titanic.

Aujourd'hui, les océans déploreront les marées noires.

Ils ne feront pas leurs adieux : ils aiment nos regards.

D'espoirs redeviendra paisible le golfe du Mexique....

 

J'ai reçu sur ma joue une larme légère tombée du ciel. 

Les oiseaux formuleront un voeu pour nous séduire.

Mais l'histoire n'est-elle pas chargée de nous instruire ?

Les erreurs du passé verront enfin le bout du tunnel.

 

En ce moment, je voudrais être un magicien.

Tout le monde redécouvrira la saveur du miel.

Les colombes reviendront pour charmer le ciel.

La terre sera consolée par la joie des musiciens.

 

L'univers généreux des océans est philanthrope.

Nous devrions toujours préserver les poissons.

En apnée, combien ont découvert leurs horizons.

Les secrets du ciel ne perleront pas qu'en Europe.

 

Jamais les saisons ne prendront une ride.

Mon Amour, le destin ressemblera à un léopard.

Notre bonheur franchira ainsi tous les remparts.

Le respect de notre planète devra rester limpide.

 

Les astres ont percé les mystères du ciel.

Mon trésor, les étoiles nous servirons de guide.

Jamais ne nous emportera le courant des rapides.

Mon Amour, la voie lactée est un tissu de dentelles....

 

Jacques

Écrit le 04 Mai 2010

 

L'ESSENCE DE LA VIE

Les volcans se réveillent : jaillissent leur colère.

La terre est menacée par un nuage de cendres.

Un soleil estival découvrira ainsi les méandres.

Ils pourront un jour comprendre nos prières....

 

De nouvelles maladies sont à craindre.

Oh, mon Dieu, puisse le temps y remédier !

Un constat lourd qu'on ne pourra pas oublier.

Jamais ces souffrances ne devront se peindre.... 

 

L'essence de la vie demeurera l'Amour.

Les océans épouseront toujours les sables.

Les montagnes pleureront. Rien n'est négociable. 

Le soleil perturbé n'en sera pas moins sourd....

 

Les carillons du monde retentissent au loin. 

Les secrets des pyramides sont bien gardés.

Un patchwork cousu t'attend pour te réchauffer.

Les mots d'amour expriment ainsi leur chagrin....

 

Le silence ne peut résoudre aucun problème.

Nos rêves ne nous éloignent pas de ces vérités.

Le miel et le lilas sont la saveur de nos baisers.

Mon Amour, notre bonheur sera jamais un requiem....

 

Les abeilles pourraient en être jalouses.

Alors tous les volcans pourront s'endormir.

Les étoiles seront toujours là pour nous séduire.

Les fleurs tapisseront même les pelouses....

 

Ces mots seront l'essence de notre vie.

Ils découvriront l'inquiétude des faucons.

Nos larmes en dénonceront les quatre saisons.

Mon Amour, le ciel comprendra enfin l'empathie....

 

Jacques 

Écrit le 20 Avril 2010

 

JE RESTERAI BIEN DROIT

Je resterai bien droit, tel un obélisque.

Nombreux sont les secrets des pyramides.

Mon trésor, séchons nos yeux humides.

La lune aime les amours romantiques....

 

Des Cathédrales retentissent les carillons.

Tous les Polonais sont éprouvés par un deuil.

Un drame.  Puis d'un arbre tombe une feuille.

Ainsi, les capitales de chagrin se découvriront....

 

Les phénix admirent l'alignement des menhirs.

Le monde entier sera surpris de cette nouvelle,

Et les nuages pourront comprendre le bleu du ciel.

Ô grand jamais les oiseaux ne sauront nous mentir....

 

Oh ! entends-tu les cloches de la Basilique ?

Mon bel Amour, elles nous sont de réconfort.

Les chants et les orgues seront en accord.

Nous sommes sous le charme de cette musique....

 

La joie illuminera notre conviction.

Nos incertitudes laisseront des traces.

Jamais personne ne pourra prendre ta place.

Et dans nos yeux perlera la compassion....

 

Ô combien j'adore nos baisers sucrés !

Le bonheur apprend tout des saisons capricieuses.

Que confiantes, nos âmes deviendront ambitieuses.

Dès lors, les étoiles scintilleront  pour des éternités....

 

Je m'inclinerai comme la tour de Pise.

Nous rendrons ainsi hommage au soleil.

La vie est précieuse : elle nous émerveille.

Et nos regards resteront sous son emprise....

 

Jacques

Écrit le 12 Avril 2010

 

LA VOIE LACTÉE

Les flèches de Cupidon ne se sont pas trompées.

Elles veulent toutes honorer les coeurs sensibles.

Ô combien il aime savourer les amours irrésistibles.

Il ne sera jamais déçu de nous avoir ainsi sollicités....

 

Le bonheur n'admet pas notre chagrin.

Pourquoi verser alors ces flots de larmes ?

Cupidon ne leur trouverait aucun charme.

Il est vrai que la vie ne nous épargne rien....

 

Mon Amour, il nous faudrait aller plus loin.

Tu sais pertinemment que la vie est comédienne.

Les étoiles nous observent : elles sont sereines.

De plus, elles apprécient la beauté de notre jardin....

 

Viens mon trésor : nous devrions nous évader.

Tu vois sur cette montagne naissent les sources.

Par ailleurs, saches que le bonheur est une ressource.

Entends-tu son chant ? Jamais il ne pourra s'épuiser....

 

De leur cime, on peut voir la voie lactée.

Elle sillonne tous les horizons du monde.

Les nuits sont fraîches et la lune est blonde.

La vois-tu ? Elle ne veut plus nous voir pleurer....

 

En descendant de cette montagne, mon trésor,

Avec du bois sec, nous nous construirons un radeau.

Les rivières ont tant à nous offrir. En sont ravis les oiseaux.

Alors, nous naviguerons sur les eaux : elles sont indolores....

 

Toutes les étoiles resteront confiantes.

Puisse la maladie nous ignorer pour toujours !

Je veux t'aimer pour l'éternité, mon tendre Amour.

Notre nid est douillet. Et ma plume se veut rassurante....

 

Nous devrions sourire face à l'adversité.

Un nuage la dénonce : le soleil sera flamboyant.

Mon bel Amour, enfin nous atteindrons le firmament.

Alors, nous contemplerons ensemble la voie lactée....

 

Jacques 

Écrit le 06 Avril 2010

 

30/03/2013

LA PURETÉ DE TES YEUX

 

Mes yeux sont en feu. 

Les mots doux viennent panser mon cœur.

Le ciel veut voir périr les dictateurs. 

De ces faits relatés, la terre cherche sa robe bleue….

 

Ce bleu exprime l’amour. 

Les mafieux devront taire leur altruisme. 

L’allégresse ne peut rester anonyme. 

Je crois pouvoir reconnaître la fable des toujours….

 

La pluie fait la poésie du ciel. 

Je sais que Dieu m’a donné son approbation. 

Mon cœur a deviné ses intentions. 

Ô combien il fait beau dans mon monde parallèle….

 

Il n’y a aucune agression. 

Les cieux me chantent son élogieux refrain. 

Maman, je n’ose aller plus loin. 

Les roses aux pétales dorés me bercent d’illusions….

 

Les étoiles viennent s’habiller.

Les animaux sont devenus moins agressifs.

Dans le désert, il n’y a plus de récif. 

Dans cet espace, les enfants réapprennent à rêver…. 

 

J’attends les vendanges. 

Te plais-tu dans ce monde parallèle ? 

Ô mon Amour, je te suis fidèle.

Ça fait longtemps que la lune aime nos échanges….

 

La terre est devenue bleue.

Maman, des fleurs de lumière sont nées.

Mon Amour, j’ignore notre destinée. 

Mais dans cet océan s’y reflète la pureté de tes yeux….

 

Jacques

 

 

LE LANGAGE DES CIEUX

La lumière est une belle offrande.

Dieu et Jésus ont su nous pardonner.

Ils veulent voir toutes nos larmes se sécher.

Mais les rumeurs contraires seront en amende....

 

Mon coeur était devenu une chapelle.

Depuis, un ange est venu me conter le meilleur.

Les hommes en retrouveront une once d'honneur.

Et dans le ciel se dessinera la divine aquarelle....

 

Les oiseaux se baignent dans une coupelle.

La pluie qui tombe vient la remplir de son eau.

L'innocence de l'enfant dorlotera son berceaux.

Et le bonheur voudra parcourir toutes les ruelles....

 

Les jardiniers ont fait du bon travail.

De soyeuses fleurs embelliront notre terre.

Nos prières veulent que cessent les guerres.

Et le ciel de nuit nous offrira ses étoiles....

 

Ce ciel préfère les gays aux criminels.

Le langage des cieux exprime la grâce.

Mais le poison de l'homme est une impasse.

Jamais mes mots n'emprisonneront le soleil....

 

L'amour peut guérir les plaies de notre terre.

La pilule de l'oubli vit sa pleine effervescence.

Les chagrins du monde prendront leur distance.

Désormais la lune déplorera tous nos calvaires....

 

La lumière divine n'est pas légendaire.

Mais en nos veines ruissellera le miel.

Nos yeux s'élèveront toujours vers le ciel.

Et le bonheur demeurera ainsi exemplaire....

 

Jacques 

Jeudi 21 Avril 2011

 

27/03/2013

UN MONDE PARALLÈLE

 

Le soleil du jour est pâle.   

Le loup de mer que je suis est aux abois.

Des docteurs se foutent de moi.

Ô mon Amour, les élans de nos âmes s’étalent….

 

Maman, je ne te cache rien.

J’ai voulu emprunter ton nom de jeune fille.

Les impondérables ne se maquillent.

Qu’en cette semaine Sainte, l’azur du ciel soit peint !

 

Les gens ignorent notre vie. 

Mon bel Amour, ô combien tu es élégant.

Le chant des aveux est épuisant.

Le bonheur et la passion s’opposent aux insomnies….

 

Un ange nous a écoutés.  

Les vendanges de l’amour nous encouragent.

Dieu nous dit avoir consulté les Sages.

Que leurs réponses puissent venir nous consoler !

 

Les doutes sont conflictuels. 

Je veux braver les mensonges qui m’insultent.

J’aurais bien besoin d’un parachute.

Mon âme s’est retrouvée dans un monde parallèle….

 

Oh ! Me charment les oiseaux.

Dans cet univers, j’y vois des licornes blanches.

Même en montagne perlent les avalanches.

Mon Amour, aurai-je besoin d’un lavage de cerveau ?  

 

Vient de nous parler le soleil. 

Mon Amour, je t’aime bien au-delà des mots.

Ô j’aimerais tant qu’on danse le tango.

Ne m’apparaît pas si étrange ce monde parallèle….

 

Jacques

 

25/03/2013

LA FRONTIÈRE DES INTERDITS

 

L’oubli effraie la lune.

La nature se doit de faire son travail.

La vanité a trouvé ses failles

De retour, le soleil fera se dissiper la brume….

 

Le deuil est lourd à porter.

Mes larmes ont un parfum de Rose.

Le vent s’octroie une pause.

Même les étoiles chercheront à me guider….

 

La joie se doit de pétiller.

Le vent a lustré le cristal du silence.

Me sera hostile la déchéance.

Le ciel peut comprendre que mon âme est blessée….

 

Mon Amour, je me sens perdu.

Les mots justes illuminent notre chambre.

Ne servent à rien les esclandres.

Autrefois, les bœufs servaient à tirer les charrues….

 

Le soleil nous fait un clin d’œil.

Les nuages nous ont concocté un concert.

Oh ! Ce spectacle fût extraordinaire.

Maman, les cieux chantent afin que je fasse mon deuil.

 

La fleur des adieux me fait pleurer.

Je ne peux franchir la frontière des interdits.

Je déplore ô combien le chant de l’oubli.

La terre de vérités qu’est mon cœur devrait se lâcher….

 

Maman, toujours, je t’aimerai.

Les lueurs du printemps ont tant à m’apprendre.

La lumière du bonheur ne peut attendre.

Mon bel Amour, les colombes du monde prônent la paix….

 

Jacques

 

 

 

LE CHARME DU BONHEUR

Le soleil revient pour réchauffer nos coeurs.

Il veut contempler le verdoyant des campagnes.

Un berger est resté sur le haut de la montagne.

Ma plume retrouve le charme du bonheur....

 

Je voudrais gravir le sommet de cette montagne.

Je crierai comme une orfraie ce besoin de vivre.

Je bondirai sur un nuage et j'ouvrirai notre livre.

Tu verras, mon trésor, nos sentiments se rejoignent....

 

Je soupçonne les mystères de l'oubli.

Je suis en phase avec le temps qui passe.

Jamais les médisances ne trouveront leur place.

Mon Amour, le destin refusera de miner notre vie....

 

Le ciel découvrira nos besoins et nos envies.

Jamais ne se brisera la chaîne de la solidarité.

La croix des calvaires s'allègera en toute liberté. 

Les mystères entonneront notre symphonie....

 

Mon amour, d'impatience, je trépigne.

Nous avons arrondi les angles austères.

Nos rocailles ont une forme rectangulaire.

Les roses sont recouvertes d'épines....

 

Toutes les fleurs vivent de leur sève.

L'amour est un fleuve ô combien sinueux !

Jamais nos espoirs ne seront dangereux.

Désormais, nous transporterons les rêves....

 

Le soleil réchauffera tous les coeurs.

Les étoiles seront toujours sereines.

La lune blanche deviendra notre Reine.

Et ma plume t'écrira toute sa douceur....

 

Jacques 

Écrit le 05 Mai 2010

 

LE RÊVE AMÉRICAIN

La terre ne comprend rien du rêve américain.

Pourtant, elle ouvre bien grandes ses paupières.

Elle nous offre le parfum des fleurs saisonnières.

Je découvre ainsi que le bonheur n'est pas si loin....

 

L'horizon des mystères restera silencieux.

Le voisinage en demeurera un fait d'actualité.

Le soleil l'accusera sans y brûler notre vérité.

Ô combien le chant des oiseaux sera merveilleux....

 

L'Amérique défend les bonnes causes.

Et pourtant l'Afrique voit tant de mirages.

Notre ciel est bercé par l'ivresse des nuages.

Pour un court instant, le vent se repose....

 

Les saisons redécouvriront les falaises.

Les rêves seront toujours porteurs d'espoir.

Mon bel Amour, je lis tout cela dans tes regards.

Alors les océans engloutiront tous les malaises....

 

L'Amour se chante sur le plus beau des accords.

Puisse ainsi la chance sourire au monde entier !

Le bonheur est un soleil : il ne faudrait pas l'oublier.

Désormais, la vanille parfumera tous les aurores....

 

Des galeries souterraines jaillira une nouvelle rivière.

Le vent se réveillera pour t'offrir un joli collier de fleurs.

Les ronces en seront jalouses et blesseront nos coeurs.

Jamais nos amies célestes n'accepteront les frontières....

 

Voici comment je conçois le rêve américain.

Le canyon des amoureux me donne le vertige.

La terre est précieuse : elle abhorre les vestiges.

Mon Amour, pour l'éternité, je veux sentir ta main....  

 

Jacques 

Écrit le 27 Avril 2010

 

LE BOULEVARD DES AMOUREUX

Je suis sorti faire le tour de notre maison.

Le soleil est surpris par le souffle du vent.

La pluie tombe sur mon visage frissonnant.

Un orage inattendu se pointe à l'horizon....

 

Je voulais écouter le chant des oiseaux.

Les arbres et nos fleurs se redresseront.

Ces orages pourront nuire aux moissons.

Leurs eaux inonderont tous les ruisseaux....

 

Puisse le souffle du vent trouver le repos !

Les nuages se sont heurtés sans le savoir

Que les éclairs en ignorent leur trajectoire.

Sans regret, ils froisseront tous les drapeaux....

 

Mon Amour, la lune ne fermera pas ses yeux.

Les étoiles lui sont fidèles et ce pour l'éternité.

Elles voudraient tant voir sourire le monde entier.

Elles feront scintiller le boulevard des amoureux....

 

Le soleil reviendra réchauffer nos coeurs.

Alors notre terre sera toujours ambitieuse.

Elle admirera tant les histoires audacieuses. 

Jamais la haine ne perturbera notre bonheur....

 

Mon chéri, toi seul me fait oublier mon handicap.

Je t'aime très au delà du sens profond des mots.

J'ai un vertige : je m'envolerais comme un oiseau.

Notre rencontre nous a fait prendre un autre cap....

 

Mon Amour, je veux que se taise la maladie !

Nous découvrirons ce boulevard des amoureux.

Mais la pluie est tombée sur mon visage fiévreux.

Serrons nos mains : puisque je t'aimerai pour la vie....

 

Jacques 

Écrit le 28 Mai 2010

 

ORAGES

Les orages ne sont pas un ultimatum. 

Même auprès d'eux, le bonheur a sa place.

Le parfum des fleurs peut être suivi à la trace.

Ô mon Amour, tu es le plus galant des hommes....

 

La pluie de ces orages fût abondante.

En ces Pâques, le ciel a voulu s'exprimer.

Jamais son message ne pourra se consumer.

Les moissons seront précoces, mais excellentes....

 

Les événements du passé font l'histoire.

Des gens en pleurant ont honoré le Concorde.

Or, nous devions protéger les forêts du monde :

On y respire mieux que sur les boulevards....

 

L'amour ne connaît pas les frontières.

Les forêts et leurs parfums nous délivrent.

Leurs arbres ont une âme, elles veulent vivre.

Les fleurs pousseront au coeur de la lumière....

 

Voici ce que me chantent les oiseaux :

Grâce aux orages, des étangs naissent.

Les larmes de Jésus étaient une caresse.

Les forêts abriteront tous les animaux....

 

Du ciel est tombé le tonnerre.

Les amours découvriront l'éternité.

L'écho du bonheur en sera enchanté.

Mais mes yeux devront éviter les éclairs....

 

Mon Amour, quand s'éloigne ton train,

Dame nature charmera toujours le soleil.

Tu sais, nos âmes resteront fusionnelles.

Le ciel de Pentecôte vera un autre refrain....

 

Jacques 

Écrit le 26 Avril 2011

 

L'INDIFFÉRENCE MEURTRIÈRE

Le soleil surplombe notre terre.

De belles rivières viennent de naître.

Des oiseaux frappent à ma fenêtre.

L'indifférence demeurerait meurtrière....

 

Que ne s'essouffle le battement de nos coeurs.

Mon Amour, écoutons le chant de ces rivières.

Elles s'écoulent sur un nid d'espoirs et de lisières.

Leur message est une lumière reflétant le bonheur....

 

Je voudrais m'attendrir sur le Mont des Oliviers.

Comme un loup blessé, je traduirai mes prières.

Je hurlerai si fort que j'en étoufferais les misères.

Ô, Seigneur Jésus, jamais je ne pourrai T'oublier....

 

Ma foi est si poignante. Et j'écris ces mots.

Elle hissera le drapeau de la magnanimité.

Elle s'exprimera toujours en toute légitimité.

Notre joie de vivre fera trembler les paquebots....

 

La forêt veille sur tous les bûcherons.

Elle est verdoyante d'arbres et de fleurs.

Elle aime accueillir les oiseaux migrateurs.

Dans son royaume naissent les champignons....

 

Le vent épousera les quatre saisons.

Les volcans ne seront plus une menace.

Les océans voudront qu'on les embrasse.

Mon bel Amour, la lune bercera nos horizons....

 

Le soleil est venu pour réchauffer nos ardeurs.

Pourtant notre planète a besoin de ces volcans.

Sans eux, nous serions disparus depuis longtemps.

Leur présence fera l'admiration des voyageurs....

 

Jacques 

Écrit le 21 Mai 2010

 

LE MÉRITE DES AMOURS

Un soleil flamboyant nous a surpris.

Il est séduit de voir se promener les gens.

Pour jardiner, il t'a fallu une paire de gants.

Chut ! Un oiseau s'est caché derrière les orties....

 

Mon Amour, nous cumulons les anecdotes.

Elles rempliront bien les pages de notre livre.

Le mérite des Amours vibrants nous rend ivres.

Cela est étrange ! Le bonheur retient ses notes....

 

Tu as pris de ton temps pour soigner nos fleurs.

Notre lilas aime les baisers que nous lui offrons.

Le coq et les poules ne tourneront pas en rond.

Ils picorent dans le bois. Cela nous laisse rêveurs....

 

Le pharmacien nous a vus nous embrasser.

Que dire ? Tu as eu le réflexe qui s'imposait.

Le bonheur se vit : Il se savoure dans la paix.

Souviens-toi de l'infirmière qui fût offusquée !

 

Le mérite des Amours se doit de s'épanouir.

S'ouvrir au dialogue et sans aucun complexe.

Nous mettrons toutes les rumeurs en annexe.

Leur animosité ne cherchera qu'à nous nuire....

 

Nous pouvons chanter les louanges de l'Amour.

Un jour, je fus même comparé à un albinos....

Mon trésor, pensons plutôt à notre nuit de noces.

Le mépris ne nous atteindra pas au carrefour....

 

Dans le monde, le soleil répand sa chaleur.

Une souris est venue nous tenir compagnie.

Elle a retrouvé toute sa liberté : elle en fût ravie.

Les nuages nous apporteront un peu de fraîcheur....

 

Jacques 

Écrit le 25 Mai 2010

 

 

MATINS D'AUTOMNE

La brume fait nos tristesses.

L'heure d'hiver vient de sonner.

Les arbres vont être dépouillés.

Leurs feuilles en feront des prouesses....

 

Mon Amour, vois-tu les châtaignes ?

Elles veulent nous conter leur histoire....

Les rumeurs devront changer de trottoir !

Elles ignorent que des coeurs saignent....

 

Les matins d'automne seront souvenirs.

La Terre n'encouragera aucune adversité.

Et les oiseaux chanteront ainsi leur liberté.

Mon bel Amour, gourmand sera notre avenir....

 

La brume finira bien par se dissiper.

Nos coeurs ont appris le froid des hivers,

Ces hivers de notre vie sont des prières.

Jamais le ciel ne pourra les oublier....

 

Les nuages nous offrent leur tendresse.

Nous en aurons besoin pour nous évader....

Comme il est doux de se laisser dorloter.

L'Amour se vivra toujours dans l'allégresse....

 

Ces nuages ne sont que messages.

Le pétrole en a fait souffrir des hommes.

Jadis le charbon savait séduire les automnes.

Dire le contraire serait un outrage....

 

La brume ne comprend pas nos tristesses.

Mon tendre Amour, viens vite te réchauffer !

Je garde en mémoire la saveur de nos baisers.

Observons le soleil : il nous montrera sa noblesse....

 

Jacques 

Lundi 01 Novembre 2010

 

TORRENT DE BAISERS

L'Amour est un champ qui se laboure.

Nos coeurs étaient deux terres en jachère.

Depuis, notre bonheur ne veut plus se taire.

Fais confiance à notre histoire, mon Amour....

 

Les mots d'Amour charment les violons.

Pour l'heure, je ne cherche qu'à m'évader.

Je t'attends et je t'offre un torrent de baisers.

Les musiciens en composeront une chanson....

 

Combien la neige fait parler d'elle.

J'ai cru voir la lune nous embrasser.

Et dire que certains voulaient l'exploiter.

Tous les jours, nous remercions le ciel....

 

Je ne vivrai toujours qu'à travers toi. 

Toi, l'homme qui fait vibrer mon coeur.

Je sais que te fatiguent ces jours de labeur.

Mon bel Amour, je veux me blottir dans tes bras....

 

Ces mots d'Amour bercent les nuages.

Je crois que le monde devrait pouvoir s'aimer.

Il n'en est rien : des gens préfèrent nous ignorer.

Liberté et fraternité ne sont que mirages....

 

Le bonheur, lui, parcourt toutes les ruelles.

Pour moi, il est le plus grand des boulevards.

Je l'ai dit : les rumeurs changeront de trottoir.

Elles ne chasseront pas l'azur de notre ciel....

 

Les mots d'Amour couvrent le monde.

Tous mes "je t'aime" te resteront fidèles.

Ce torrent de baisers fera revenir le soleil.

Mon tendre Amour, mes caresses te bordent....

 

Jacques 

Écrit le 17 Décembre 2010

 

MA VOLONTÉ DE T'AIMER

Je voudrais tant voir chanter ma plume.

Personne ne restera sur le banc de touche.

Une couturière pourrait y faire une retouche.

Les quatre saisons épouseront nos coutumes....

 

Que se taisent les canons et les chars !

Les coréens vibrent au son de la guerre.

Je crois comprendre les mots de leur prière.

Les chants d'empathie s'élèveront à leur égard....

 

Les montagnes se vêtiront d'une belle robe.

Pour elles, les étoiles formeront une couronne.

La joie sera présente, car nos coeurs rayonnent.

Le vent ignorera qu'il fait vibrer notre globe....

 

Je m'accroche à toi, mon bel Amour.

Les oiseaux joueront comme des gosses.

N'oublions jamais les voeux de nos noces.

Même si l'hiver fait son grand retour....

 

Découvres les strophes opportunes.

Je te livre ainsi la passion de mon âme.

Vois-tu l'indifférence qui, elle, se pavane ?

Et les pianos n'en seront pas taciturnes....

 

Sur un doux nuage, je me suis réveillé.

Pourrions-nous un jour danser le flamenco ?

Notre bonheur est en accord avec ces mots.

Jamais ne fera naufrage ma volonté de t'aimer....

 

Je voulais simplement voir chanter ma plume.

Du vent, les arbres en ont peur pour leurs souches.

Seul un artiste peintre pourrait y rajouter sa touche.

Et de certitude, l'hiver en mouillera nos costumes....

 

Jacques 

Écrit le 01 Décembre 2010

 

LE FLAMENCO DU VENT

 

La tristesse n'est pas un nid douillet.

Un froid hivernal se pointe à l'horizon.

Les politiciens ont perdu leur diapason. 

Seul l'amour se doit de nous émerveiller....

 

Les arbres se mettent à danser.

Les nuages le font aussi à l'occasion.

Les clivages font naître des émulations.

La raison du vent ne pourra être contrariée....

 

Mon Amour, je te cherche dans mes nuits.

Comme tu le sais, le bonheur se vit à l'unisson.

De nos larmes est née la rivière des pardons.

Mais l'hiver reprend ses droits sans faire de bruit....

 

Entends-tu la douceur de la mélancolie ?

Même les montagnes nous verront grandir.

Le flamenco du vent voudra nous séduire. 

Noël approchant, tous les rêves nous sont permis....

 

Mon Trésor, j'aime te savoir heureux.

Redécouvres avec moi la danse des arbres.

Tu verras comme le soleil détruira les sabres.

Désormais l'amour préservera son ciel prestigieux....

 

Sur le mont du silence, je me baguenaude.

Rejoins-moi : j'ai besoin de sentir ta présence. 

Même la lune s'attendrit de voir nos alliances. 

Mais, hélas, me font pleurer les nouvelles du monde....

 

Ô combien j'aime la douceur de ces instants.

Mon bel Amour, apprécies cette danse des arbres.

Le flamenco du vent n'érodera jamais le marbre.

La tendresse ne peut reconnaître l'océan des tourments....

 

Jacques 

Écrit 01 Décembre 2011

 

24/03/2013

LES GARDÉNIAS

Les médias nous informent des faits qui feront la une.

Tellement concentrés sur ce qu'ils devront nous dire.

Et, négligeant, l'évènement celui-ci ne restera qu'un souvenir.

Puis se succèderont les lendemains qui pleureront la Lune.

 

Notre Lune nous rappellera les faits trop souvent oubliés.

Puisque plus sensibles scintilleront alors toutes les étoiles.

Et notre ciel céleste acceptera l'oubli éphémère et glacial.

Alors gronderont les orages pour ces faits divers trop vite émiettés.

 

De mémoire, notre planète accusera du coup les médias.

Ces médias flatteront leurs égaux. Et d'alertes naîtra le mirage.

Tremblera notre terre où compassion disparaît  sous les nuages.

Se briseront les miroirs. Et refleuriront dans nos jardins les gardénias.

 

Pour la grippe mexicaine, les ragots iront bon train.

Une épidémie où science et médecines sont dépassées.

Crainte en retour du souvenir que jadis l'empreinte a laissé.

Combien de décès sont à craindre ? Où prières gagnent du terrain.

 

Ainsi les journalistes et reporters pourront se dispenser du droit d'image.

Celui-ci, blâmé par le réalité, surpassant toute fiction que mon coeur déplore.

Toute magnanimité se gagne à l'écoute de son prochain qui ne sert de décor.

À tort classé dans les archives où on ne maîtrise son bien fondé ni son usage.

 

Jacques 

Écrit le 30 Avril 2009

 

DE MA PENSÉE

 

Mon sang est fait de bleu. 

Une pluie de pardon pour être heureux….

 

Ma plume pleure d’insomnie.

Que l’encre de mon cœur ne s’enfuit….

 

Des nuits sans lune,

Sans attendre, je lève ma plume….

 

Mes nuits sont grises.

Mon cœur est une étoile…

 

L’azur du ciel s’éternise.

Dans la nuit, je mets les voiles….

 

Comme un bateau à voile,

Je m’éloigne avec le vent….

 

Comme un rêve de nuit,

Je m’évade grâce au temps….

 

Mes nuits sont humides.

Mes yeux perlent d’ennuis….

 

Mon rêve est timide,

Mon cœur est arrosé par la pluie….

 

Perce le bleu de ma pensée,

Et je vais me perdre dans un nuage….

 

De la pluie sur ton visage,

Mon Amour, je t’invite à rêver….

 

 

Jacques

 

Écrit à Denain

le 28 Mars 1986

23/03/2013

L'HYMNE DU BONHEUR

Le soleil printanier réchauffe nos coeurs.

Les coqs n'ont pas chanté deux jours durant.

Ils ont pressenti la menace des éléments ! 

Je voudrais tant humer le parfum des fleurs....

 

Ô combien notre beau ciel bleu est fiable.

Les raisons du coeur acceptent le bonheur.

Les champs sont labourés par les agriculteurs.

Leurs récoltes auront le don d'être appréciables....

 

Les montagnes admireront les vallées.

Les saisons en seront plus qu'heureuses.

Notre belle lune blanche restera audacieuse.

Sur un nuage, je me lâcherai pour t'aimer....

 

Puisse la paix recouvrir notre monde !

Les fleurs se dresseront en toute splendeur.

Les éléments s'expriment pour chasser la peur.

Et me surprend un tonnerre inattendu qui gronde....

 

Notre ciel s'inquiétera de voir la misère.

Les vérités seront parfois remises en cause.

Sur notre terre poussera de soyeuses roses.

Leurs épines ont compris bien des mystères....

 

Mon bel Amour, je te confie ces mots.

Mes sentiments coulent dans nos veines.

Je te dois tout. Tant en savourent les semaines.

Ensemble pourrions-nous écouter du piano !

 

Le ciel embrasse les notes en douceur.

Jamais les coqs ne comprendront le solfège.

Leur chant est réapparu. Le ciel nous protège.

Dans notre lilas souffle l'hymne du bonheur....

 

Jacques

Écrit le 23 Avril 2010

 

LES CHAGRINS CONTAGIEUX

Avec un regard si différent et, tant apprécié que les saisons m'inspirent.

Malgré la dévotion qui est mienne : j'admets ce jour toutes mes erreurs.

Bien que celles-ci, hélas, ne soient comprises par les bourreaux du Coeur.

Seul, votre mépris en est juge et, auquel je n'adhère. Pour l'heure, je respire.

 

Et je soupire devant la censure que de droit Dailymotion, à tort, s'octroie.

D'évidence, je suis aux abois et pour cause....  Le grabataire se défend.

Puisque plus souvent assis sur mon fauteuil roulant et de doute se refusant.

Oui ! le fait de rester cloué au lit me déplaît.... Le malade que je suis en est roi.

 

Le malade s'oppose : puisque harcelé de droite et de gauche, je fais appel.

Au petit réveil, lorsque la nuit me l'accorde, car souvent, sans dormir, je prie.

Plus proche de l'Eternel que cela ne peut être censuré. Et j'accuse, nonl'insomnie

Mais des cloches qui, pour certain vont déplaire et que vous demeurez dans mon ciel.

 

Le ciel Céleste qui célèbre l'éternité aux travers de ces quelques mots d'amour.

L'Amour qui se doit d'être vécu pour tous et qui se respecte comme il se devrait.

Le devoir de chacun : méditer sur celui-ci et, non le discriminer comme jamais.

Trois comas m'ont suffi et m'ont appris.... Et, il serait honteux de blâmer les toujours.

 

Les toujours en demeurent. La main dans la main, d'amour je veux vivre.

Et les mains pour se réchauffer le coeur puis-je en accepter le Bonheur !

Les lendemains se succèderont et personne n'en deviendra le profanateur.

Le besoin de vivre l'éphémère qui se meurt et s'incline de droit pour survivre.

 

Sans aucun regret s'écrivent et se gravent ces mots sur une blanche page.

La poire que je suis, est juteuse et conforme aux vendanges des fruits de l'Amour.

Les vendanges précoces de Septembre. Et pourtant, d'attentes, je pleure en retour.

Mes larmes ne sont pas à vendre. J'en reste curieux sur le plus beau visage....

 

Et, pantois, je demeure devant la censure qui ne panse aucune des mes blessures.

Et grand roi n'êtes-vous donc devenu pour juger ainsi nos sentiments et notre labeur ?

De censures ne vous étouffent car associés à ces mots : puis-je commenter le bonheur !

Et celui-ci reste de charme et, vous, pilier de la condescendance, pleurez donc la censure.

 

La censure qui n'a aucun sens au regard d'autrui ainsi qu'à mes yeux.

Meurtrissures blessent qu'au détour, nombreux seront mes amis peu soulagés.

Couvertures pour venir au secours des moqueries et rumeurs plus qu'enchantées.

Désormais, la poire ne cessera d'écrire et négligence pleurera des chagrins contagieux.

 

Jacques 

Écrit le 16 Avril 2009

L'ENFANT PLEURANT

Et je me retourne pour fuir certains regards.

Pourrais-je te confier, un beau jour, toutes mes angoisses?

Non ! la paresse n'y est pour rien et demeure dans cette paroisse.

Des mots simples, parce que mon coeur se protège des coups de poignard.

 

Une sortie nonchalante et d'ambulance, puisqu' imposé par le corps médical.

Mais loyale reste mon âme qui, pourtant, ne peut comprendre ces regards démodés.

Car de très haut, tombent les moqueries et méchancetés auxquelles ne suis-je préparé...!

A mon insu, mes yeux s'élèvent vers le Ciel. Et sortent les formules devenues machinales.

 

Ne devrais-je les détester, ces regards persécutants ? Il n'en est rien !

Ne puis-je fuir et déballer mes vérités qui se lâchent dans une salle d'attente?

Sans en soustrairent le moindre mots puisque par nature celles-ci  restent confiantes.

Mon âme cache ses larmes pour rester digne, tout en écoutant une musique me berçant au loin.

 

Évitant ainsi d'écouter les médisances, qu'hélas, je ne peux taire.

Pourtant, je suis ouvert à tous dialogues qui ne sont étrangement qu'insultes,

Incultes et méprisantes. Mais ne m'en préservent au delà du printemps qu'adulte.

Adulte par mon âge qui me rend sage : je ne suis qu'un enfant pleurant son calvaire.

 

Il est vrai que d'un ailleurs je rêve. Mais n'en serait-ce qu'un besoin dévasion?

Non : tricheur je ne suis.  Mais dialogues souvent manquent à l'appel des aux secours.

D'aimer ne suffit : il faut passer à une autre vitesse pour refaire le chemin de retour,

Se nourrir de rêveries, pour toi mon amour, pour oser te séduire et crier sans illusions.

 

Bien que règnent les Amours indécis, je me surprends toujours.

Ma main se tend depuis si longtemps que la peur vient m'étreindre.

Et de liberté privée, je retiens l'impossible qui ne peut me plaindre.

Et d'incertitude, je plonge dans l'univers inaccéssible où s'interrogent mes Amours....

 

Jacques

Écrit le 18 Avril2009

 

RENAISSE À NOUVEAU L'ESPOIR

Une simple consonne : R, pour renaître et pour accepter la reconnaissance.

Oui ! renaissance d'une vie, aussi de l'amour qui craint souvent l'infidélité.

Et pourquoi règne donc celle-ci ? Si l'espérance est l'élan d'évidentes vérités...!

Le doute accuse les efforts qui se défendent, puisqu'ils réfutent à tort et d'aisance.

 

Une parcelle de bonheur qui s'offre à nous, mais en demeure prisonnière.

Fleurs de saison : des roses. Elles sont d'or à mes yeux, et à celui qui me les a offertes.

Pleures sans raison, puisque l'espérance nous unit. Et, d'envie, police ne déserte.

Quelle est cette passerelle qui ne se prive des coups de celui devenu mon adversaire ?

 

Pourquoi devons encaisser sans broncher toutes les embûches qui entravent notre chemin ?

Pourtant, plus honnête n'existe. Quelles seront les nouvelles épreuves et en faire ainsi front ?

L'innocence a son prix, mais à quel titre ?  Puissions-nous ouvrir ce chapitre devant la raison.

Et raison plaidera en notre faveur. Où fervent un espoir est à l'attente de détruire nos chagrins.

 

L'Amour est impatient de nous voir vivre libres et, aussi, d'en ignorer les déboires.

Des-aurevoirs en subsisteront. Et combien même l'avenir se projette droit devant.

Ce devoir d'accomplir ensemble et d'en surpasser la mouvance de nos tendres élans.

Oui ! ce droit pour unir nos sentiments que nul n'en ressentira le besoin de décevoir.

 

Ne me dites plus rien. L'Amour sera notre nouveau départ..

N'écoute que tes sentiments, et ne craint jamais pour notre avenir..

Contrarier des refrains qui gouvernent notre vie et le besoin de consentir.

Nos coeurs vibrent et ne peuvent en rire là où renaît à nouveau l'espoir.

 

Jacques 

Écrit le 23 Avril 2009.