Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2013

LES GARDÉNIAS

Les médias nous informent des faits qui feront la une.

Tellement concentrés sur ce qu'ils devront nous dire.

Et, négligeant, l'évènement celui-ci ne restera qu'un souvenir.

Puis se succèderont les lendemains qui pleureront la Lune.

 

Notre Lune nous rappellera les faits trop souvent oubliés.

Puisque plus sensibles scintilleront alors toutes les étoiles.

Et notre ciel céleste acceptera l'oubli éphémère et glacial.

Alors gronderont les orages pour ces faits divers trop vite émiettés.

 

De mémoire, notre planète accusera du coup les médias.

Ces médias flatteront leurs égaux. Et d'alertes naîtra le mirage.

Tremblera notre terre où compassion disparaît  sous les nuages.

Se briseront les miroirs. Et refleuriront dans nos jardins les gardénias.

 

Pour la grippe mexicaine, les ragots iront bon train.

Une épidémie où science et médecines sont dépassées.

Crainte en retour du souvenir que jadis l'empreinte a laissé.

Combien de décès sont à craindre ? Où prières gagnent du terrain.

 

Ainsi les journalistes et reporters pourront se dispenser du droit d'image.

Celui-ci, blâmé par le réalité, surpassant toute fiction que mon coeur déplore.

Toute magnanimité se gagne à l'écoute de son prochain qui ne sert de décor.

À tort classé dans les archives où on ne maîtrise son bien fondé ni son usage.

 

Jacques 

Écrit le 30 Avril 2009

 

Les commentaires sont fermés.