Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2013

SÉISME

Les erreurs du passé devraient instruire le présent.

Le progrès ne pourrait-il pas éviter les catastrophes ?

Les scientifiques pourront se protéger de tout reproche.

La terre souffre, tels en témoignent leurs instruments....

 

L'état d'alerte était sous leurs yeux.

Les sismologues auraient-ils craint l'urgence !

Je ne veux jamais plus sentir vibrer la violence.

Le séisme fût horrible, cela est trop affreux.

 

Les victimes ont vécu dans la torpeur.

Que reste-t'il en ce moment sur l'île d'Haïti ?

Un champ de ruines où furent étouffés les cris.

Cette tragédie marquera à jamais nos coeurs.

 

Ne voudrais-je cependant me tromper ?

Pourtant ces faits ressemblent à un crime.

Aucune prophétie en gagnera son estime.

Pourquoi l'état d'urgence fût-il ignoré ?

 

La peur de semer la panique ?

Le pire aurait-il pu être épargné ?

Les secours soigneront les rescapés.

Les répliques se sont succédées avec logique....

 

Les satellites furent créés pour la surveillance.

Quel pays aura le mérite de tout reconstruire là bas ?

La vie aurait-elle un prix ? Et se tendront bien des bras.

Alors le temps y fera jaillir une source de jouvence....

 

La beauté retrouvera ce paradis du soleil.

Le monde entier ébloui ouvrira ses paupières.

Les fleurs pourront alors répondre à nos prières.

Et les larmes savoureront à nouveau le goût du miel....

 

Jacques

Écrit le 26 Janvier 2010

 

Les commentaires sont fermés.