Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2013

LES EAUX TROUBLES

Pourquoi s'ouvrir aux autres si des portes se ferment sous nos yeux ?

Mon Amour, tu as su trouver les mots justes pour consoler ma douleur.

Elle resurgit dès que tu t'éloignes. Tu restes si présent en mon coeur.

L'absence est redoutable tant elle nous prive, ce jour, de vivre heureux.

 

Une douche froide ne serait-elle pas la bienvenue ?

Sous un soleil de plomb souffrent tous les cupulifères.

Les canicules s'emballent. Hélas, elles déstabilisent notre terre.

Notre ciel se plaint tant il implore la pluie pour une saison méconnue....

 

Je navigue dans des eaux troubles pour un avenir incertain.

J'ai dérivé des océans pour ressentir ta tendresse qui s'installe.

Je renie la maladie afin que cessent les moqueries que j'emballe.

Une étoile éblouit notre ciel qui émeut le vent de voir notre chemin....

 

Les nuages du jour doivent amener la pluie.

Sous cette pluie ne voudrais-je tant y danser ?

Sur un autre rivage ne pourrais-je t'embrasser ?

Les orages vont pleurer, comme moi qui pleure la vie....

 

Le bonheur ne se ramasse pas. On le sent vibrer en soi.

La bonté du coeur, je la lis dans l'intimité de tes regards.

Cet un honneur de t'aimer, mon Amour. Je veux vivre d'espoir.

Nos espoirs apprennent de la providence : elle en pétille de joie....

 

Je suis une horloge qui ne veut rompre avec le temps,

Et c'est la volonté de ce temps qui démunit cette horloge.

La confiance réside en nos coeurs, là où demeurent les éloges.

Ces éloges font appel à notre Amour.... Celui-ci en récoltera du vent.

 

Jacques Corbehem

Écrit le 19 Août 2009

 

Les commentaires sont fermés.