Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2013

CE REFRAIN QUI PÉTILLE.

J'effacerai tous les chagrins qui règnent dans le fond de ton coeur.

Je panserai tes plaies ouvertes afin que les rêves épousent nos vies.

Et je te couvrirai de tout mon Amour : celui que nos espoirs ont suivi.

Tu es ma joie, mon espérance et j'en resterai ton plus fervent admirateur....

 

Le temps que les rivières retrouvent enfin leur océan pour s'y jeter.

Les élans des coeurs heureux en humeront tous les doux parfums.

Puisque les comètes se croiseront sans se heurter sur leur chemin.

Les parfums des saisons ne se consumeront tant que je saurai t'aimer....

 

Mon Amour ! Je suis déterminé : que fidélité en réclame tant au ciel.

Priorité envers toi, mon élu, puisque t'aimer en fera naître notre paradis.

Vertigineux nos espoirs qui ne se rebellent des honneurs bien appris.

Puis nos mains qui se cherchent. Que du bonheur, la joie nous doit filèle....

 

Le privilège de te sentir plus proche pour partager notre vie au quotidien.

Ce privilège qui attend de notre Amour, voit perler une pluie de sentiments.

Ces sentiments privilégiés du ciel en parsèmeront d'éloges mon complément.

Ce complément n'étant que toi, mon grand Amour, depuis se tissent nos liens....

 

Ces liens qui décident pour vivre à tes côtés.

Les mots tombent avec une tendresse inouïe.

D'où naît la noblesse qui s'attarde et s'en réjouit.

Que chaque minute se décompte là où je ne cherche qu'à t'aimer.

 

Des " je t'aime " qui se prononcent à haute voix.

Pour tous les lendemains que je réclame heureux.

Chaque matin, je te contemplerai avec des regards langoureux....

Audacieux ! C'est certain, car tu es ma vie qui fera grandir ma foi....

 

Je t'attends plus que tout l'or du monde.

Puisque tu es cet or, mon époux, mon grand Roi.

D'ors et de lumières que les horizons ne me privent de toi.

Mon Roi veut sa couronne afin que le tonnerre ne gronde....

 

Le relais d'un quartier de Lune qui scintille.

Un palais pour mon Roi qui m'attend au loin.

Un galet que les océans ramènent au large pour demain.

Sous le reflet de tes yeux frétillants pour ce refrain qui pétille.

 

Et je t'attendrai davantage pour ce besoin d'aimer.

Voici cette vérité tombant en ton absence qui déraisonne.

Tel le ciel nous regarde où naît l'éclispe que tout pardonne.

Ces mots dénoncent en silence mon Amour que je veux te confier.

 

Jacques 

Le 23 Juin 2009

 

Les commentaires sont fermés.