16/03/2013

CŒUR BLESSÉ

Mon cœur a très froid.

Hélas, des gens dorment dans la rue.

L’insouciance s’est reconnue.

La limite des frontières hivernales n’existe pas….

 

Une chanson s’est gravée.

Mais, les chaumières d’antan se sont tues.

Des silences furent interrompus.

Le cœur blessé, je ne veux m’éloigner de la vérité….

 

La passion épouse le bonheur.

D’un mot d’amour naît un trésor de cristal.

Un peintre voudrait retoucher sa toile.

Le soleil me dit être le plus sérieux des voyageurs….

 

L’hiver ne peut taire ses élans.

De mes sentiments, j’en garde le monopole.

Un ange vient de prendre son envol.

Au village des cieux s’y sont croisés de braves gens….

 

La lune se met à chanter.

C’est un hommage à ceux qui restent.

Mais j’ai cru voir un prophète.

Que la prophétie des sages ne se fasse oublier….

 

Le vent se fait discret.

Les bleuets du ciel cherchent ses lys.

Que la passion s’épanouisse !

Le cœur blessé, je ne saurai rester muet….

 

Mon cœur avait pris froid.

Les oiseaux font la poésie des aurores.

Les bourgeons devront éclore.

Ô mon Amour, sais-tu que t’aimer me comble de joie ?

 

Jacques

 

CŒUR BLESSÉ

 

Outre le temps qui passe

Devant les saisons saoulées

Par la peur, venant inonder

De pluie, le présent qui l’enlace….

 

Outre la colère qui m’emporte

Jusqu’au paroxysme pour bafouer

D’injures un irresponsable acharné

Pleurant l’ignominie qu’il escorte….

 

Outre les menaces de mort,

Prononcées par un schizophrène,

Sans scrupules, vivant dans la haine,

Depuis qu’une ombre a compris ces torts….

 

Je retrouve au sein de ma raison,

La vérité qui a su ainsi honorer ma vie,

Pleurant les sarcasmes et les fourberies

D’autrui, venus recouvrir de nuages ma passion….

 

Et se transforme dans mes nuits

Froides, un cœur blessé recherchant

La paix, pour protéger deux innocents

Que l’amour a daigné réunir malgré l’insomnie….

 

Écrit en Juillet 1986 à Valenciennes.

 

Jacques

Les commentaires sont fermés.