Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2013

LES AMOURS ABATTUS

 

Dis-moi : quels peuvent être, aujourd'hui, tes rêves

Qui t'emportent et s'éloignent vers une autre destinée...?

Pourquoi je pleure de voir tant de nuages qui sans trêve

Se meurent et se bousculent dans le fond de mon coeur blessé...?

 

Qui es-tu pour prétendre un bonheur sans nuance...?

Ne suis-je pas celui qu'au fil des jours tu as dédaigné...!

Dans un lointain désir de chanter le refrain de la liberté,

Pour y vivre une folie dérisoir qui t'inspirait l'indifférence....

 

Si, sur la montagne de nos obstacles, que tu escaladais

Seul, pour affranchir ta vérité lorsque moi je mourrais...!

Ne t'ont apporté, que culpabilité, sans témoigner le courage

Qui s'éffondrait sous tes yeux de vouloir me garder comme otage....

 

Rien, ne t'oblige à vouloir ressentir la terrible douleur

Celle, qui témoigne, par ce présent, le mérite de nos valeurs,

Que la fuir ne résoudrait rien et dans tes profonds sommeils,

Aurais-tu peur d'en souffrir et d'en être brûlé par le soleil ?

 

Je m'installe dans tes silences, pour y défendre notre cause.

Que si l'amour t'est revenu, elle accuse obstinément celui-ci

D'avoir mis les voiles, que depuis, amour et espoir s'opposent !

Que, d'en souffrir en pleine désolation, nos sentiments nous oublient !

 

Si, depuis tes rêves, un jour, tu rencontres le bonheur passé

Offre-lui la reconnaîssance de ce chemin de croix parcouru.

Défends tes sentiments qui peuvent, seul, oublier où affronter

Les montagnes de l'espérance où ruissellent les amours abattus.....

 

Jacques 

Écrit à Douai, le 23  Juillet1991.

 
 
 

Les commentaires sont fermés.