Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2013

LES BRÛLURES DU TEMPS

Les étoiles ne dorment jamais.

Les rêves sont faits pour s'évader.

Le papillon que je suis veut s'envoler.

Que la trame du bonheur retrouve son quai....

 

Les fleurs de nos vérités sont délicates.

Mais la prairie du ciel voudrait les préserver.

Même la pluie sera présente pour les arroser.

Et le destin portera son manteau écarlate....

 

Mon tendre Amour, lâchons la pression.

L'empathie demeure un immense royaume.

Nos âmes humeront les parfums d'automne.

Même le ciel pourra comprendre nos émotions....

 

Mais le jardin de l'ennui n'existe pas.

Mon Amour, la vie nous est précieuse.

La source du bonheur reste lumineuse.

Même le flamenco du vent s'en réjouira....

 

L'azur du ciel nous ouvre ses horizons.

La joie des rivières restera alors limpide.

Nos espoirs y redécouvriront la chrysalide.

Dans la lumière renaîtront de jolis papillons....

 

Je butinerai les fleurs de ton âme.

Même la terre appréciera nos ardeurs.

Le bonheur illuminera ce ciel charmeur.

Pour l'éternité, la lune aimera cette trame....

 

Mais les étoiles ne dorment jamais.

Les rêves sont le refuge de l'évasion.

Mon Amour, évacuons ainsi la pression.

Que les brûlures du temps reposent en paix....

 

Jacques Corbehem

 Écrit le 13 Octobre 2011

 

Les commentaires sont fermés.