Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2013

SOIF DE T'AIMER

Je te comprends et ressens le besoin d'être. Je reste à ton écoute.

À l'écoute de nos coeurs qui éprouvent et partagent la même passion.

Plus proches, on ne peut. Et pour l'heure, je repousse ainsi toute équation.

Équation dont les surprises seront de taille en décortiquant bien des doutes.

 

Le doute ne peut régner. Quoiqu'il se dispense de tout commentaire.

Pourtant ne préférerais-je la finesse qui se veut reine pour mieux t'aimer.

Les "pourquoi" sont de sagesse pour admettre cette vibrante complicité.

Complicité où baignent harmonie et valeurs, nous ne pouvons plus le taire.

 

Je voyage dans un univers inconnu.

L'inconnu est splendide tant celui-ci se partage.

Non ! Aux oui-dires, puisqu'à nos yeux ils font naufrage.

Mes rêves t'ont reconnu. Ils ne se préoccupent pas des sevrages.

 

Ivresse de cette soif de t'aimer.

Des " je t'aime " à n'en plus voir la fin.

Rien est nuisible. Bien que tu sois loin.

Paisiblement, ô combien tu es présent dans mes pensées !

 

Ô mon Amour, de toi seul ai-je besoin...!

Puissent les " toujours " en disposer autrement.

Et je cours pour t'aimer, car tu es mon prétendant.

Un parcours sans faille où les étoiles nous veulent pour témoins.

 

Jacques CORBEHEM

Mai 2009

Les commentaires sont fermés.