Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2013

LE DEUIL A FRAPPÉ

Je suis venu vous déposer

Quelques écrits qui témoignent ma sincérité.

 

La tristesse peut trahir mes pensées.

Les silences viennent ainsi lustrer le cristal.

Les blouses blanches ne peuvent être loyales.

De mon bonheur émergera un climat de sérénité….

 

Je dois vous avouer

Que le deuil vient de frapper.

 

Mon neveu est décédé.

Il n’a que dix huit printemps.

Me panique la folie des temps.

Pour l’heure, je suis entièrement désappointé.

 

Jacques.

Commentaires

moi aussi suis désolée pour F & C et je viens de découvrir tes poèmes tu as toujours eu l'art de la poésie

Écrit par : paul daniele | 17/02/2013

C EST UNE DOULEUR QUI NE S EFFACERA JAMAIS MAIS QUI S ESTOMPERA AVEC LE TEMPS EN CES MOMENTS DE TRISTESSE...SOUVIENS QUE DES BONS MOMENTS...
SINCERES CONDOLEANCES ET COURAGE

Écrit par : dautel sylvie | 23/05/2013

Les commentaires sont fermés.