Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2013

REFRAIN LÉGITIME

Le vent me chante ses volontés.

Les lueurs du ciel me montrent leur vertu.

Les oiseaux savent qu’ils m’ont ému.

Les larmes du destin deviendront des perles sacrées….

 

Un vieil ami cherche à me nuire.

Gracieuse, la lumière des amours s’éternise.

Mais l’absence de vérités me déstabilise.

Que les plaies de notre planète puissent enfin guérir !

 

Telles les marées, je me lâche. 

Chut ! Des brides de souvenirs passent au ralenti.

Épris de passion, jamais je ne m’ennuie.

Mais au refrain légitime qu’est l’amour, je m’attache….

 

Je n’ai pas fait de grandes études. 

Le souffle du vent déplore la condescendance.

Sensibles, les fleurs écoutent la chance.

Tels les oiseaux, mes pensées prendront de l’altitude….

 

Mon âme peut alors s’évader. 

Oh ! Les vagues océanes me vouent leur ivresse.

Les chants aquatiques sont des caresses.

Mon Amour, le bonheur qui nous lie ne peut s’envoler….

 

Le respect n’exclut personne. 

Seul un ange peut faire sourire les cieux.

Les fruits du ridicule sont vénéneux.

Mais les orages ne seront plus jamais un ultimatum….

 

Mon Amour, tu entends les badauds.

Les promesses sont inutiles quand on s’aime.

Chut ! La pluie qui perle bénit les fontaines.

Mais ô combien la vie demeurera un prestigieux cadeau….

 

Jacques CORBEHEM

30/01/2013

LE REQUIEM DU RIDICULE


L'azur du ciel me fait tant planer.

Les fleurs de la pensée me fascinent.

Chez moi, le doute ne prend jamais racine.

De l'océan des étoiles émerge ma volonté....

 

La passion ne sait attendre.

La pensée restera universelle.

La tendresse demeurera une perle.

Mêmes les saisons pourront me comprendre....

 

La spontanéité des mots se veut libre.

Mon Trésor, l'amour est un immense océan.

Mon cœur t'attendait depuis la nuit des temps.

Que la moisson du verbe "Aimer" nous enivre....

 

L'esprit serein, alors, je vagabonde.

Le refrain des interdits nous est nuisible.

Le requiem du ridicule sera pris pour cible.

Je me contrefiche des dires du monde....

 

Les étoiles nous montrent leur joie.

Depuis, la lune cherche à nous sourire.

Les mains tendues, on doit les applaudir.

Même le souffle du vent contourne les lois....

 

Le respect ruisselle en nos veines.

Notre bonheur ne doit s'inquiéter de rien.

La tristesse veut maîtriser nos chagrins.

Les leçons de morale font danser les baleines....

 

Tu sais, tes yeux illuminent l'azur du ciel.

Mon Amour, j'ai écrit ce requiem du ridicule.

La spirale du bonheur veut fuir ainsi les canules.

Mais, instable, la peur ne retiendra aucun conseil....

 

Jacques Corbehem

Lundi 24 Octobre 2011

 

AU BONHEUR DE L'OUBLI

Au gré du vent, le coeur meurtri, je pars et m'éloigne

À la conquête du précieux rêve dont j'ai tant besoin.

Blessé je le suis, et sans aucune excuse, je te témoigne

La douleur persécutrice, que je vis sans y prêter soin....

 

Cachées sont ces larmes qui perlent sur mes joues

Que je te confie sans me louer refuge où chaque soir,

Le frisson empoigne mon coeur qui, sans aucun tabou,

Échappe au refrain de ma vie, se heurtant au désespoir....

 

Tu y as retrouvé, depuis, un léger souffle de liberté.

J'en aperçois, hélas au loin, cet être qui s'éveille....

Pour moi, il est un coeur qui s'éteint, écorché, éxilé,

À l'inconnu qui ne s'offrira jamais plus aux querelles....

 

L'indifférence s'installe dans cet éxil devenu mien.

Au plus lointain de nos jours heureux, se défend, vit

Une âme soucieuse et scrupuleuse reprochant aux siens

De clâmer un sourire encore précoce au bonheur de l'oubli....

 

Jacques CORBEHEM


TEXTE ÉCRIT À VALENCIENNES

EN 1991

 

29/01/2013

FERVENTS ADMIRATEURS

 

Le ciel est bleu. 

Sa sérénité me berce même la nuit.

Le monde pleure d’ennui.

Je crois que la magie scintillera de mille feux….

 

Mon âme est nostalgique.   

Me surprend même la flamme du désespoir.

Le silence fuit les boulevards. 

La terre sait reconnaître les amours authentiques….  

 

Je poétise avec les étoiles.   

La foi ne fera jamais de moi un fanatique.

La peur qui m’étreint est logique.

Les douleurs silencieuses pourront m’être fatales….

 

Aimer fait mon bonheur.    

Le mutisme a peint l’aquarelle des silences.

De la tendresse émerge une romance.

Mon Amour, elle a fait de nous ses fervents admirateurs….

 

Le bonheur appelle la joie.

Un croissant de lune me conte les toujours.

J’aime les mots qui se savourent.

Ô mon Amour, je veux me perdre dans tes bras….

 

Humons l’air des montagnes.  

Les rumeurs se dandineront sur le trottoir.

Le soleil ne peut ignorer notre histoire.

Même le temps a épousé la lumière de mon âme…. 

 

Je crois voir le sourire des étoiles. 

L’azur du ciel se montre ô combien gracieux.

Les sons contraires me rendent furieux.

Et les malaises du monde me font toujours aussi mal….

 

Maman, les secrets sont mystiques.

Ô mon Amour, ce que mes yeux ne peuvent voir,

Mon âme devrait pouvoir m’en faire part.

Que les docteurs puissent ainsi préserver mon éthique !

 

Jacques

 

 

 

LE CHANT DU COQ

Le chant du coq m'a réveillé.

Hélas, je ne suis pas en forme.

L'état nous impose ses réformes.

Mais dans la vie, tout nous est taxé....

 

Ô combien le corps médical triche.

Les diagnostics ne servent plus à rien.

Même le ciel veut ignorer ce triste refrain.

Mais les forêts abriteront toujours les biches....

 

Des orages nous sont annoncés.

Mon Amour, ton courage me touche.

Les médecins ont ciblé leurs cartouches.

Mais de leurs canules, je ne peux y échapper....

 

Mon Amour, sans toi, mon ciel est gris.

Les nuances de la vie forment un empire.

Les chants d'oiseaux berceront notre avenir.

Que tombe le rideau sur la brume de nos soucis....

 

Le chant du coq m'a ainsi réveillé.

Le soleil nous revient tout en silence.

Les fleurs savent savourer leur chance.

La passion, elle, ne nous sera jamais taxée....

 

L'amour éveille nos sens.

La science est très coûteuse.

Ma plume restera ambitieuse.

Mais la brume n'en sera pas moins dense....

 

Combien le monde demeure étrange.

Mon Amour, les silences sont assassins.

Même le ciel déplorera cet éloquent refrain.

Chagrine, la lune aimera nos échanges....

 

Jacques Corbehem

 

28/01/2013

LA LUMIÈRE DES AMOURS

L'absence de soleil est très dangereuse.

Le désespoir vient empoisonner mes rêves.

La mélancolie craint la violence des glaives.

Que la lumière des amours devienne miraculeuse !

 

Hélas, les politiciens ne respectent rien.

Parfois, ils se prennent pour des gladiateurs.

Mon Trésor, seuls tes yeux me laissent songeur.

Même les étoiles au loin sont emportées par ce refrain....

 

L'océan de mon cœur est devenu le tien.

Tu pourras y voir des dauphins et des baleines.

Mais, lorsque tu repars, vient m'étreindre la peine.

Tu comprendras que le ciel ressent tous les chagrins....

 

Ce ciel se doit d'ignorer les querelles.

Les mots d'amour panseront nos blessures.

Même la terre sait reconnaître les injures.

Le miel pourra se faire avec des mirabelles....

 

Le vent vient alors caresser nos âmes.

Mais les fleurs ne pousseront qu'au printemps.

Notre bonheur épousera la lumière du temps.

Mon Amour, à jamais resteront belles les montagnes....

 

La tendresse est un besoin immuable.

Souriante, notre terre se montre timide.

Même la soif de nos baisers sera torride.

Mais, sans lumière, l'univers serait invivable....

 

La mélancolie du rêve n'est pas un drame.

La lumière des amours deviendra miraculeuse.

Les nuances des couleurs seront harmonieuses.

Mon Trésor, gardes en toi la douceur de cette trame....

 

Jacques CORBEHEM

Mardi 17 Janvier 2012

 

LA TOILE DES AMOURS

Le vent veut guérir mon cœur qui saigne.

La terre le comprend mieux que personne.

L'azur du ciel ne craint pas les ultimatums.

L'indifférence appauvrit les temps modernes....

 

Les spéculations iront bon train.

Hélas, l'avenir du monde est menacé.

L'état ne se trouvera aucun bouclier.

Mais mon âme déplorera alors ce refrain....

 

L'amour devient un paysage magique.

De nos cœurs est née la rivière du bonheur.

Notre terre reniera toujours les profanateurs.

Même les nuances du temps seront magnifiques....

 

Les poisons de l'homme, eux, sont tragiques.

La fleur de mes pensées veut être spectaculaire.

Les oiseaux nous chanteront un hymne salutaire.

Que la liberté de ces mots traverse le Pacifique....

 

Mais la lumière ne doit pas être vendue.

Nous en aurons besoin pour assumer notre vie. 

Les promesses des politiciens font naître la zizanie.

Que la passion ne soit jamais une cause perdue.... 

 

La colère des cieux a retrouvé son calme.

Cette lumière sèmera le bonheur dans le monde.

Le cristal des vérités deviendra une belle émeraude. 

Mon Trésor, la flamme de ton cœur apaisera mon âme....

 

Mais l'indifférence se doit de disparaître.

Le ridicule à tort veut me saigner les veines.

Les nuages apprécieront les temps modernes. 

La toile des Amours pourra ainsi se transmettre....

 

Jacques CORBEHEM

 

LA TOILE DE L'AUTOMNE

L'été a laissé quelques empreintes.

Les orages veulent se faire pardonner.

Les oiseaux migrateurs vont s'envoler.

Et la toile de l'automne pourra être peinte....

 

Un satellite est tombé du ciel.

Le Japon fût frappé par un cyclone.

Et perle l'empathie qui en frissonne.

Mais la peur ne retient pas les conseils....

 

La terre a tellement de choses à dire.

Elle veut rétablir l'équilibre de la nature.

Mon cœur doit lui offrir ces notes matures.

Mais, hélas, la passion ne pourra rien prédire....

 

Les orages ont un parfum de regrets.

Les nouvelles ne sont pas réjouissantes.

Même la lumière du jour est aveuglante.

Mais notre Amour sera millésimé à souhait.

 

Je crois entendre pleurer notre terre.

Ces notes matures vont sécher ses larmes.

Mais les malheurs du monde nous désarment.

Le ciel des réminiscences n'érigera aucun calvaire....

 

Le vent devrait retrouver son diapason.

Notre bonheur scintillerait alors de mille éclats.

La citadelle de l'amour en tapisserait ses parois.

Alléluia pour la terre qui parlera aux saisons !

 

Mon élégant Roi, la joie nous reviendra.

Les nuances de l'automne devront être peintes.

Les braises de la vie réchaufferont nos étreintes.

Même la grâce du ciel nous comprendra....

 

Jacques Corbehem

 

LA LAMPE D'ALADIN

Étrangement, le soleil pleure.

Le bonheur serait-il une monnaie d’échange ?

Un sourire peut faire venir les anges.

Ô combien l’avenir du monde devrait être prometteur….

 

Des gens se frappent sans raison.

Chut ! La liberté va pouvoir hisser son drapeau.

Les querelles font pleurer les oiseaux.

Le ciel pourra alors comprendre ma détermination….

 

Des enfants perdent leur innocence.

La lampe d’Aladin ne leur sera d’aucun recours.

Mais les curés devraient connaître l’amour.

Le mariage pourra alors se vivre sans aucune offense….

 

Le Vatican se prend trop au sérieux.

Mes prières sont faites de vœux et de lumière.

Que se taisent les langues de vipères !

Alléluia ! Que la volonté des cieux fasse des heureux….

 

Il ne faut pas se voiler la face.

En France et dans le monde, c’est le bordel.

L’indifférence est devenue mortelle.

En clignant des yeux, la magie d’un rêve me délasse….

 

Maman, le sommeil doit me revenir.

L’empathie des siècles se fond dans la brume.

Aurais-je fait mes premiers pas sur la lune ?

Chut ! Les étoiles viennent danser pour m’éblouir….

 

Mon bel Amour, aies foi en mon cœur.

Sous l’emprise du soleil, les arbres se courtisent.

Par magie, l’hiver et le printemps poétisent.

Que l’avenir du monde soit fait de paix et d’honneur !

 

Jacques CORBEHEM

26/01/2013

LA TOILE DU MENSONGE

 

J’avoue haïr le mensonge.

Les transfusions que j’ai reçues sont légales.

L’ignorance aurait pu m’être fatale.

Mais au cœur des urgences, mon ciel s’interroge….

 

L’hiver reprend ses droits.   

Le vent s’enroule de dentelles blanches.

Les arbres soignent leurs branches.

Pour être comprises, les pollutions guideront mes pas….

 

Le bonheur se chante.   

Il vient de m’envoyer un message.

Même les saisons voyagent.

Tel le temps, les rumeurs sont changeantes….

 

Tel un oiseau, je m’envole. 

J’affirme que ma tourmente est justifiée.

Des docteurs m’ont caché la vérité.

Je crois que l’hypocrisie est devenue un jeu de rôles….

 

Le mensonge a tissé sa toile.

On m’avait enfermé dans une sordide prison.

Mon Amour, me rassurent tes émotions.

En découvrant ces mots, le soleil sait ô combien j'ai mal….

 

Maman, mes yeux doivent guérir. 

Les fleurs ont pour robe de soyeux pétales.

Le mensonge brûlera, tel un feu de paille.

Alléluia ! Que la volonté de Dieu puisse me soutenir !

 

Mon Amour, observes mes horizons.

Toi seul comprends la vague de mon désarroi.

La toile du mensonge me met aux abois.

Le souffle du vent attisera les braises de ma passion….

 

Jacques 

 

 

24/01/2013

AU CŒUR DES RÉVÉLATIONS II

 

L’amour appelle la vie.

La tendresse est un océan d’émotions.

Le bonheur se vit à l’unisson.

L’incompréhension n’existera jamais au paradis….

 

Les nuages charment les saisons.

Au cœur des révélations, mon âme panique.

La lune s’émeut de lueurs magnifiques.

Mais, la mélancolie se doit d’accomplir sa mission….

 

Lorsque j’évoque le soleil,  

Je fais tout simplement allusion à mon papa.

De là-haut, il me tend toujours ses bras.

Il existe des secrets qui font souvent rêver le ciel….

 

Maman, reposes en paix.  

Ô combien j’aime te savoir auprès de lui.

Ta passion illumine mes nuits.

L’enfant que je suis resté pleure comme jamais….

 

 

MAMAN & PAPA.jpg

 

 

J’ai traversé le désert pour t’y retrouver.

Même les tempêtes de sable ont été pénibles.

Les souvenirs qui nous lient sont paisibles.

La prophétie des aveux guérira mon âme persécutée….

 

L’amour doit honorer la vie.

Grâce au bonheur, émerge la tendresse.

Le flamenco du vent me délaisse.

Même les nuages veulent flirter dans leur folie….

 

Mon bel Amour, tu m’as soutenu.

Le regard des étoiles demeurera audacieux.

Le cristal de nos vérités est si précieux.

Alléluia ! Les roses de Dieu ne seront jamais déçues….

 

Jacques 

23/01/2013

AU CŒUR DES RÉVÉLATIONS

 

Un ange veut lire mon message.

Maman, le chant de l’oubli m’a tant fait saigner.

Le cristal du silence ne pouvait s’effriter.

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de ton grand voyage….

 

Cet ange a déployé ses ailes.

Le souffle du vent me caresse le visage.

J’écoute alors chanter les nuages.

L’éclat de la lune rousse a conquis mon ciel….

 

Le deuil est une étape.

Maman, je ne pouvais la franchir.

Seul Dieu pourra me bénir.

Au cœur des révélations, je m’adapte….

 

Cet ange a compris mes prières.

La maladie n’est qu’un redoutable combat.

Je déplore ô combien les attentats.

Je le sais, la mélancolie est une mission qui me libère….

 

Je suis en état de choc.

Le soleil cherche à me comprendre.

Le bonheur ne fait qu’attendre.

Dieu, je n’apprécie guère les combats de coqs….

 

Maman, la vie est si mystérieuse.

Endoloris, je m’enivre du parfum des fleurs.

Peux-tu panser les plaies de mon cœur ?

Mais un assassin affûte ses griffes vénéneuses….

 

Mon Amour, je m’enfuis, tel un phoque.

La prophétie des aveux n’est pas qu’un mirage.

Une colombe nous fait part de son passage.

Désormais, le temps s’éprendra du chant des coqs….

 

Jacques 

 
 

22/01/2013

LA SPIRALE DES SOUPIRS

Le jour vient de se lever.

La méningite m’a laissé des séquelles.

La peur qui m’étreint me harcèle.

Que l’ivresse de mon âme me fasse voyager….

 

Les tromperies me blessent.

Pourquoi la culpabilité me ronge-t’elle ?

Ma confiance, je la voue au soleil.

Je veux oublier les douleurs qui m’agressent….

 

Les rêves ne devront pas être taxés.

Le gouvernement a pondu de nouvelles lois.

Le fumeur que je suis ne les compte pas.

Les débats sur le mariage gay risquent de s’éterniser….

 

Les licenciements sont à la mode.

Les familles pourront-elles élever leurs enfants ?

Que pour l’éternité, le ciel soit plus clément !

Je pense qu’en sera mécontent l’avenir des mondes….

 

Oui ! Je perle de sueur.

Ma conscience vient de trouver son orbite.

Le bonheur demeurera une élite.

Comme moi, la terre déplorera les rires moqueurs….

 

Maman, mon cœur se sent mal.

Je veux voir le soleil afficher un sourire.

Que s’éloigne la spirale des soupirs !

Saches que ton départ fût pour moi trop brutal….

 

Mon Amour, je viens de rêver.

Ne sont plus à prouver les légendes du ciel.

Mais, je vis dans un univers parallèle.

Je t’invite à me suivre pour y voir mes priorités….

 

Jacques CORBEHEM

21/01/2013

UNE ONCE DE DIGNITÉ

J’éprouve le besoin de crier.

La confiance m’affirme être un atout majeur.

Le destin vient m’offrir ses couleurs.

Pourquoi mon handicap me prive-t-il de toute dignité ?

 

La colère me brûle la peau.

Le ciel sait que je me dois de la fuir.

La tristesse pourra me nuire.

La rigueur hivernale fait la une des journaux….

 

Les silences sont dangereux.

Me surprend même la tendresse de la nuit.

Je veux que la chance me sourie.

Les commérages ont fait naître un horizon fallacieux….

 

La lumière m’a soutenu.

Le désespoir cherche à me déstabiliser.

Mais le courage m’est familier.

Que jamais la brume du silence ne soit méconnue !

 

J’ai le devoir de m’évader.

Le bonheur veut m’offrir sa propre musique.

La paix honore les mots magiques.

Mon Amour, les vagues océanes se mettent à danser….

 

Maman, on m’a volé ma dignité.

Chut ! Un mécréant brûlera ces mots sans joie.

La nature se doit de préserver ses lois.

Rassures-toi ! Personne ne cherchera à t’offenser….

 

Mon bel Amour, ce fût un cauchemar.

Le soleil veut me rendre une once de dignité.

Les Mages n’ont jamais voulu m’écouter.

Que les montagnes sacrées voient mûrir notre histoire !

 

Jacques CORBEHEM

19/01/2013

LA VÉRITÉ EST AILLEURS

Le monde est si étrange.

Seul le soleil en fait son royaume.

Je suis victime d’un ultimatum.

Ô combien les rumeurs me dérangent….

 

La terre ne se repose jamais.

Elle ne veut pas voir se fermer des portes.

Épris de colère, alors, je riposte.

Je veux que l’encre de mon cœur retrouve la paix….

 

L’avenir du climat est en danger.

Dans les banquises, rien ne devrait y fleurir.

Le monde entier pourrait en subir.

Oh ! Des pingouins et des ours viennent me saluer….

 

Mon âme est anxieuse

Mais il existe des vérités meurtrières.

Hélas, j’ai mordu la poussière.

La lumière des mondes devrait être judicieuse….

 

L’amour épouse la vie.

Les guerres ignorent l’honneur du soleil.

Effrayé, je fuis les conseils.

Mon âme fait alors de la poésie son auto-thérapie….

 

Maman, la vérité est ailleurs.

Saches que mes larmes sont passées au crible.

Un renard dévorera ces mots crédibles.

Les soldats de la trahison ne t’offriront pas de fleurs….

 

Mon bel Amour, prends tes aises.

Pour moi, les différents font pleurer la poésie.

La Bible fait souvent appel à la courtoisie.

Que pour le chant de l’humanité, les guerres se taisent….

 

Jacques CORBEHEM

17/01/2013

LE TEMPS DE VIVRE

Le ciel du jour se montre bavard. 

Je voudrais tant que se taisent les commérages.

Les feuilles qui restent partent en voyage.

L’incompréhension, je la ressens tel un coup de poignard.

 

Étrangement, me parlent les nuages. 

Les déboires médicaux sont les fruits de querelles.

Parfois, les leçons de la vie sont si cruelles.

Je pense que mes cicatrices ressemblent à des tatouages….

 

Je prends le temps de vivre.

Ce ciel connaît le danger des obstacles.

Il me faut alors croire aux miracles.

Le bonheur ne se découvre jamais dans un livre….

 

Je lâche enfin la pression. 

Que le grand vent du large salé m’enivre !

De la persécution, je m’en délivre.

L’hiver et son tapis argenté ne sont pas une illusion….

 

Je réapprends même à rêver.

J’entends les chants aquatiques qui m’inspirent.

Un lagon bleu m’offre l’océan qui se retire.

Ô combien les vagues salines sont venues me caresser….

 

Maman, je dois réapprendre à vivre. 

Nos réminiscences deviennent des louanges.

Saches que je poétise avec les anges.

Que pour l’éternité, le parfum du bonheur m’enivre….

 

Mon tendre Amour, je t’invite au rêve.

Le soleil n’embrasera jamais la lumière de mon âme.

C’est avec toi que je gravirai les montagnes.

Mon cœur saigne depuis qu’un docteur y a planté son glaive.

 

Jacques CORBEHEM

16/01/2013

NID D'AMOURS

 

L’hiver me conte une histoire.

La terre vient de dérouler son tapis blanc. 

Dans le bois, j’ai cru y voir un paon. 

Vertueux, les nuages ont formé un étrange couloir…. 

 

Le bonheur me revient. 

Dans l’absolu, je nierai ma souffrance.

La terre refusera mon insouciance. 

Que le destin m’offre les données qu’il détient !

 

L’amour, c’est partager ses sentiments. 

Aimer, c’est toujours savoir ouvrir son cœur.

C’est une âme en quête du vrai bonheur. 

Même les hirondelles s’impatientent du printemps….

 

Le bonheur est une œuvre d’art.   

C’est offrir le meilleur à l’être qu’on aime.

C’est savoir chasser les problèmes. 

Ô mon Amour, que jamais la passion ne s’égare….

 

Mon Dieu, dites-moi que je suis sage.

Je ne me chercherai plus jamais dans l’oubli.

Voué, un nid d’amours doit en être séduit. 

Je me dois d’ignorer les regards qui me dévisagent….

 

Maman, je crois être maladroit. 

Un parfum de mélancolie me revient en tête.

Jamais ne s’est plainte notre belle planète. 

Tes souvenirs qui m’étreignent me comblent de joie….

 

Mon bel Homme, serres-mes mains. 

Ce nid d’amours est un jardin fleuri de sincérité.

Chut ! Des arbres nus se mettent à chanter. 

Le soleil vient alors m’avouer qu’il connaît son destin….

 

Jacques

 

 

 

15/01/2013

LA FENÊTRE DES MOTS

 

Le bonheur me fait planer.

Les mots d’amour me rendent courtois. 

Les conflits me mettent aux abois.

Les frissons d’angoisse, Je dois les surpasser….

 

Un bandeau me cache les yeux.

L’hiver veut me montrer ses atouts maîtres. 

Que la lumière ne puisse disparaître !

La venue des flocons de neige fera des heureux…. 

 

La joie dépasse la fiction.

Les fleurs de la pensée sont universelles.  

Du fruit de l’indulgence naît le miel.

Hélas, le nucléaire pourra détruire les saisons….  

 

J’ouvre la fenêtre des mots.

Seuls les malheurs du monde m’emprisonnent. 

Du feu des promesses, je déraisonne.

Que du poison de l’homme jamais ne meurt un oiseau ! 

 

Maman, ton amour me protège.

Je me dois de chérir l’homme que j’aime. 

Les douleurs sont un réel dilemme.

La moisson des aveux reste pour moi un privilège….

 

Ma vie est-elle en sursis ?

Depuis cinq mois, tout est devenu démentiel. 

Les croisades ont blessé mon ciel.

Désormais mon bonheur ne sera plus jamais meurtri…. 

 

Maman, je suis désappointé.

Maintenant, tu sais que ma vue est floue.

La méningite est responsable de tout.

Pourquoi les docteurs jouent-ils avec ma santé ?

 

Chante la rivière des pardons.

Ô mon Amour, t’aimer me rend courageux.

Voués, nos cœurs font rêver les cieux. 

Et la terre s’attendrit des frissons de notre passion…. 

 

Jacques

 

 

 

14/01/2013

LE JARDIN DES PLEURS

J’ai cru voir les rois mages.

Leurs venues m’ont tant réchauffé le cœur.

Le ciel de nuit fût embelli de lueurs.

L’histoire de Dieu n’est pas un conte, ni un mirage….

 

Je pleure tel un enfant. 

Seules les douleurs me rendent furieux.

Où sont passés les jours heureux ?

Mes larmes perlent au gré des préludes du vent….

 

La maladie a meurtri ma chair.  

Les docteurs ont mis la barre trop haute.

Ne me fermez plus jamais vos portes.

Ô combien j’ai peur de me noyer dans la lumière….

 

La brume me fait si peur. 

Les crépuscules sont plus élégants.

Hélas, je pleure tel un enfant.

J’aime les pétales qui font la robe d’une fleur….

 

Le soleil connaît mon histoire.   

Mais certains docteurs m’ont tourné le dos.

J’ai le droit de fuir leurs scénarios.

Que les rêves puissent effacer mes cauchemars….

 

Maman, je passe aux aveux. 

Je n’ose vouer ma confiance aux docteurs.

Ma folie a vu naître le jardin des pleurs.

Mais ô combien je me refuse aux chants des adieux….

 

Mon Amour, dis-moi des mots doux.

J’éprouve ainsi ce besoin de te tenir la main.

Notre avenir verra fleurir un ciel serein.

Saches que les étoiles seront alors au rendez-vous….

 

Jacques 

12/01/2013

CHANT ÉLOGIEUX

L’hiver se doit d’être vigoureux.  

Le soleil sait qu’il doit se concerter avec lui.

De leur décision naîtront des éclaircies.

Les rumeurs ne seront jamais un chant élogieux….

 

La vie est faite de compromis.  

Le Vatican ignore la bonté de nos cœurs.

Le mariage gay prendra de l’ampleur.

Alléluia ! Dieu rendra honneur à nous ses brebis….

 

La terre nous exprimera sa joie.  

Elle voudrait tellement atténuer nos chagrins.

Elle fera naître des perles au petit matin.

Elle voudrait qu’on danse autour d’un feu de bois….

 

Pour le moment, elle pleure. 

Comme nous, elle déteste les guérillas.

Le ciel a vu se succéder des Rois.

N’oubliez plus jamais la grâce du bonheur….

 

Les abîmes blessent la poésie. 

Je voudrais tant que se taisent les canons !

Les guerres détruisent les saisons.

Personne n’a le droit de briser la vie d’autrui….

 

Maman, le ciel redevient serein. 

Je veux entendre le battement de ton cœur.

Tes yeux sont l’horloge de mon bonheur.

Tu n’ignores pas que les souvenirs m’ont étreint….

 

Mon bel Amour, le ciel nous bénit.

Notre bonheur a fait naître de belles émeraudes.

Humons ensemble les parfums du monde.

Mon âme vagabonde sur le chemin qui nous a réunis….

 

Jacques CORBEHEM

Samedi 12 Janvier 2013

10/01/2013

LARMES DE SANG

Ô combien j’apprécie la vie.

Certains docteurs sont des menteurs.

Ma vue qui décline n’est pas un honneur.

Étrangement, elle engendre un parfum de folie….

 

Je ne suis pas une coquille vide.

La mélancolie compose sa propre musique.

Les malheurs du monde sont illogiques.

Un cœur qui veut s’exprimer devient alors limpide….

 

Je suis mort pour mieux renaître.

La maladie ne m’a jamais fait de cadeau.

Pour l’être aimé, je ne suis pas un fardeau.

Le ciel voudrait tant voir se rouvrir nos fenêtres….

 

Je suis un homme blessé.

Le désespoir n’est qu’un voleur.

Ô combien j’ai dû fuir de prédateurs.

Heureusement, la venue du vent a tout balayé….

 

Je ne suis qu’un arbre fruitier.

Les pépins de ses fruits feront renaître l’espoir.

Hélas, voulait me détruire le désespoir.

Les chants de la nature ne peuvent qu’être appréciés….

 

Maman, ton départ m’a déstabilisé.

Dans mes veines ruisselle une rivière bleue.

Notre terre veut voir un monde heureux.

Tu le sais, mes projets se sont enfin concrétisés….

 

Mon Amour, tu es un vrai gentleman.

Savourons ensemble la fraîcheur des aurores.

Désormais, la tendresse sera notre trésor.

Saches que les larmes de sang ont trahi mon âme….

 

Jacques CORBEHEM

09/01/2013

LA FOLIE DES CROISADES

Avec ardeur, le soleil se cache.

En fermant les yeux, j’entends chanter l’océan.

La colère existe depuis la nuit des temps.

La trame de ces mots ne fait pas de moi un lâche….

 

Mes rêves ont ainsi soif de liberté.

L’homme que je suis ne les compte plus.

Le froid hivernal me parle de sa vertu.

Ça, personne ne pourra jamais la lui retirer….

 

Les docteurs m’ont posé trop de questions.

Je crois qu’ils voulaient que je parte en croisade.

Hélas, elle ne fût pas une partie de rigolade.

Mais les souvenirs sont la récolte de mes émotions….

 

La mélancolie est un jardin privé.

Mon ciel s’impatiente de la venue des nuages.

Ces docteurs ont ignoré mon naufrage.

Ça, même le vent ne voudra jamais le leur pardonner….

 

Des promesses ont envahi mon ciel.

Les abeilles dorment toujours dans leur ruche.

Qui a osé me prendre pour une autruche ?

Indécise, cette strophe aura la saveur du miel….

 

Maman, le soleil s’impose.

Il veut préserver la beauté des prairies.

Comme toi, les fleurs sont jolies.

Je veux voir s’éclore les boutons de roses….

 

Mon bel Amour, je me sens si fragile.

La folie des croisades est parfois dangereuse.

Les brimades sont-elles devenues furieuses ?

Seul notre bonheur rend ma terre ô combien fertile….

 

Jacques CORBEHEM

Mercredi 09 Janvier 2013

07/01/2013

LES PINCEAUX DU CIEL

D’un parfum de saison renaît la poésie.

L’hiver chante en découvrant son aquarelle.

Un peintre connaît la magie des pinceaux du ciel.

Alléluia ! Dieu ne peut que retenir l’amour qui nous unit….

 

Mais ô combien je pleure.

Pourquoi le monde a-t’il perdu la raison ?

Le soleil comprend nos émotions.

Même les animaux sont confrontés à la douleur….

 

Les pinceaux du ciel s’inclinent.

Mais leur magie, c’est de savoir pardonner.

À nouveau, les gens pourront s’aimer.

Je le savais : le bonheur n’a jamais été une doctrine….

 

Par magie, le ciel entend nos prières.

Maman, entends-tu celles qui sont miennes ?

Mais n’oublies jamais que tu es ma Reine.

Tu le sais, dans mes veines ruisselle une rivière….

 

Les océans ont compris la lumière.

Dans mon cœur bat une douce musique.

Elle est une chanson aux notes mirifiques.

Ô mon Dieu, toi seul fera disparaître les misères….

 

Mon Amour, on se partage tout.

Je le sais, trop de portes se sont refermées. 

Nous ne resterons pas les bras croisés.

Observes cette lumière ! Elle scintille aussi pour nous….

 

La magie de ces pinceaux nous émeut.

Ô combien la lumière et ses miracles seront vus.

Elle voudrait pour l’éternité être ainsi soutenue.

Que pour l’amour de vivre, Noël soit harmonieux…!

 

Jacques CORBEHEM

Mercredi 19 Décembre 2012

 

SOURIRE & ROMANCE

 

Les nuits me font ô combien peur.

Les étoiles viennent alors se confier.

Vient de naître un torrent de baisers.

Que les docteurs me rendent ma pudeur….

 

Les diagnostics m’ont fait pleurer.

La maladie n’a vraiment rien de réjouissant.

Je ne fais qu’avaler des médicaments.

La terre et la lune m’invitent solennellement à rêver….

 

Le soleil est un grand charmeur.

Les nuages du jour en épousent d’autres.

Je crois que le vent ajuste sa montre.

Notre terre détestera toujours les profanateurs….

 

Mais les mots poissards sont odieux.

N’écoutez jamais les minauderies d’autrui.

Elles ne peuvent que vous pourrir la vie.

Que le véritable amour fasse pétiller vos yeux….

 

Ô combien le temps m’est précieux.

Un ami de longue date a abusé de ma confiance.

Le mariage des mots est une belle alliance.

Un sourire et la romance du ciel me rendent heureux….

 

Maman, l’inacceptable est un risque.

Nos cœurs ont vu naître de belles émotions.

Tu as su me donner une bonne éducation.

Lorsque l’océan se retire j’adore y voir les criques….

 

Mon bel Amour, je te conte ma vérité.

La maladie ne m’a pas fait devenir un monstre.

Le temps file et court sous le cadran d’une montre.

Saches bien que la tendresse du bonheur est ma priorité….

 

Jacques CORBEHEM

Lundi 07 Janvier 2013

04/01/2013

LA FRAÎCHEUR DES BLÉS

J’entends le flamenco du vent.

Je crois que notre planète bleue est inquiète.

Un scientifique mènera alors une enquête.

Hélas, les enfants jouent dans la cour des grands. 

 

Élégant, le respect disparaît.

Le silence des prêtres a soif de prières.

Le monde veut croire en la lumière.

Désormais, notre terre n‘appréciera que la paix….

 

Les oiseaux ressentent ma peine.

L’empathie des siècles est phénoménale.

Le bonheur rend hommage aux étoiles.

La magie d’un sourire purifiera l’eau des fontaines….

 

Je crois déplorer les discordes.

Elles ont souvent un goût de fruits amers.

Elles se doivent de rester éphémères.

Je veux ignorer les vipères qui me mordent….

 

L’azur du ciel n’est pas qu’un rêve.

Je crois imaginer la beauté de mes horizons.

Dans la jungle, j’entends le cri des lions.

Comme nous, les animaux craignent les glaives….

 

Maman, je ne peux faire mon deuil.

La joie de notre complicité se doit d’être éternelle.

Ô combien notre amour est inconditionnel.

Les souvenirs de notre vie rempliront bien des feuilles….

 

Lorsque tombe la nuit, je ne m’endors.

Mon Amour, pourquoi la vie est-elle si étrange ?

Le bonheur et la joie font danser les anges.

Humons la fraîcheur des blés ondulants des aurores….

 

Jacques CORBEHEM

Vendredi 04 Janvier 2013

02/01/2013

ORAGES DE LA PERSÉCUTION


La lumière est présente.

Les éléments se sont enfin calmés.

Ils voudraient être pardonnés.

En voulant poétiser, les rivières chantent….

 

Oh ! Des nuages s’embrassent.

Les gens se foutent du chagrin des autres.

Le temps veut maîtriser sa montre.

Il veut voir les branches d’arbres qui s’enlacent….

 

Mais, l’orage du jour me surprend.

Il est vrai que j’adore les belles histoires.

Le silence n’est pas le fruit du hasard.

Pourtant, je crois manquer de discernement….

 

Maman, peux-tu me parler ?

Saches que je te cherche un peu partout.

Mon univers est de plus en plus flou.

Si tu savais, me manquent tes sourires parfumés….

 

Telle la peur, les silences m’effraient.

Je ne veux plus jamais que le sommeil m’ignore.

Telle une médaille, nos souvenirs sont en or.

Que le grand large salé nous livre alors ses secrets….

 

Le Vatican campe sur ses positions.

Je le sais : il ne légitimera pas le mariage gay.

Les curés prêchent la lumière de la paix.

Se dissiperont alors les orages de la persécution….

 

Mon bel Homme, faisons l’amour.

Seul Dieu a su reconnaître notre bonheur.

Les pétales de rose poétisent avec le Seigneur.

Il sait ô combien me fascine la moisson des toujours….

 

Jacques CORBEHEM

Lundi 31 Décembre 2012

01/01/2013

L'ÉQUATION DU SILENCE

 

Non ! Je n’ai pas perdu la raison.

La terre a caché précieusement ses diamants.

Mais le soleil pleure en m’interrogeant.

Je devais savoir qu’il fait le bonheur des saisons….

 

Entre lui et moi s’instaure une confiance,

Une confiance qui ne s’octroie aucune équivoque.

Dans les banquises s’y plaisent les phoques.

Mais pourquoi les docteurs abusent-ils de ma patience ?

 

Le soleil me fait un large sourire.

Il sait que les docteurs me pondent des salades.

La terre me dit : détester les bousculades.

Je comprenais que personne ne se devait de subir….

 

Le ridicule a identifié ses équipiers.

Un regrettable silence prend alors naissance.

La trahison n’a jamais fait preuve de bon sens.

Je devais le savoir : les docteurs m’avaient délaissé….

 

Le fruit de leur négligence est dérisoire.

Les douleurs et la peur vont-elles bien ensemble ?

Dans la tourmente qui est mienne, je tremble.

Je le savais, le soleil voulait comprendre mon histoire….

 

Maman, je te sens si proche de moi.

Tels les oiseaux, mon âme se met à voyager.

Même les montagnes se mirent à chanter.

Que la dignité du bonheur puisse me dicter ses lois….

 

L’équation des silences est sans logique.

Ô mon tendre Amour, ta présence comble ma vie.

Les vagues océanes découvrent la courtoisie.

Mais les erreurs médicales seront toujours tragiques….

 

Jacques CORBEHEM

Samedi 22 Décembre 2012

NUITS ÉTRANGES

 

Il existe des nuits étranges.

Les cauchemars taquinent mes roses.

Souvent, mes douleurs s’imposent.

Dans cette toile y apposera sa griffe un ange….

 

Le regard des gens me fait peur.

Non ! Je n’ai jamais dû faire face au ridicule.

Ma vie a tellement appris des canules.

Mais les médecins ignorent qu’ils sont nos dealers….

 

Le vent balayera ces souvenirs.

Tel un ouragan, les éléments ont trop sévi.

Me surprennent les orages de ma vie.

Mon histoire n’a jamais été une base de loisirs….

 

Oh ! Des gens me critiquent.

Maman, puisses-tu voler à mon secours ?

Le parfum de la raison verra le jour.

Cet ange pourrait alors me donner la réplique….

 

Tel le soleil, je réapparaîtrai.

Tel un oiseau, me charmera l’horizon.

Telle la nature, je retrouverai mon diapason.

Sur le mont du silence poussera l’arbre de la paix….

 

Mon Dieu, l’indifférence me tue.

Petite sœur, ton empathie est intense.

Même les fleurs écoutent la chance.

Dans la vallée d’or qu’est le bonheur, je me rue….

 

Sur un nuage, je me suis réveillé.

Je fuirai ainsi la cruauté de mes douleurs.

Mon Amour, les critiques n’ont aucune saveur.

Saches que j’aime me languir de tes baisers sucrés….

 

Jacques CORBEHEM

Mardi 18 Décembre 2012   

 

DOUCHE FROIDE

 

La pluie plane tels les flocons de neige.

Un froid hivernal frappe ainsi ma belle région.

Mais les arbres ressentent-ils mes émotions ?

Elles sont sereines : elles tournoient tel un manège….

 

Oh ! Un splendide tapis blanc prend naissance.

L’hiver veut me chanter une belle et douce mélodie.

Le ciel me dit que les compromis apaiseront les défis.

Les nuances des saisons me vouent ainsi leur confiance…. 

 

Oh ! Dans cette confiance, je m’y cherche.

L’indifférence des médecins fût une douche froide.

Des diagnostics ont défilé telle une parade.

Je devais alors comprendre que se brisait la perche….

 

Abandonné, je fus trahi et transi de peur.

Cette peur qui vous ronge sans pouvoir y remédier.

Mais, étrangement, le courage venait m’empoigner.

C’est là que le soleil commença à me réchauffer le cœur….

 

Maman, le tapis blanc était tellement beau.

Telle la brume, ma rancœur s’était dissipée.

Tel le vent, ta tendresse est venue me caresser.

Là, de joie nous ont ainsi attendri les oiseaux….

 

Pour l’éternité, dans le ciel sillonnera ton amour.

Ces mots qu’on doit se dire lorsqu’on se sent mal,

Les aveux, je les connais, ils font danser les étoiles.

Maman, tu as fait naître de belles notes qui se savourent….

 

Mais, j’ai cru mourir en recevant cette douche froide.

Mon bel Amour, les moissons de l’avenir verront le jour.

La maladie n’est pas une partie de poker, ni un concours.

Jamais les émotions de mon cœur ne partiront en croisade….

 

Jacques CORBEHEM

Samedi 15 Décembre 2012

 

RÊVE OU FICTION

 

Le vent me caresse le visage.

Un douillet nuage est venu me chercher.

Puis, les arbres se mirent à chanter.

Mes rêves ont ainsi vu naître la fleur des présages….

 

Dans la frayeur, je me suis perdu.

Je me suis même vu me noyer dans l’océan.

Pourtant je croyais maîtriser le temps.

Heureusement, le chant des dauphins m’a ému….

 

Maman, là, tu m’as tendu la main.

Je devais alors la saisir pour éviter de sombrer.

Je comprenais que mon rêve était réalité.

Rêve ou fiction ! J’ai appris ce jour les valeurs du destin….

 

Mais l’empathie m’attire dans sa spirale.

J’affirme que les douleurs ne sont jamais orphelines.

Hélas, la maladie se croit toujours plus maligne.

À cet instant précis, je me devais de charmer les étoiles….

 

Maman, tu es l’une d’entr’elles.

Pour moi, mourir ne fût jamais une issue.

Tu le sais, la lumière nous a soutenus.

Même le souffle du vent a chatouillé l’azur du ciel….

 

Les nuages m’ont offert un spectacle.

La peur qui m’étreignait venait de disparaître.

Mon Amour, tu comprends ma raison d’être.

Éprouvons toujours ce besoin de croire aux miracles….

 

La fleur des présages est gracieuse.

Nos yeux pourront y percer les mystères du ciel.

Les douillets nuages sont bondés de miel.

Mon Amour, les lois du bonheur sont vertigineuses….

 

Jacques CORBEHEM

Mercredi 12 Décembre 2012