29/01/2013

FERVENTS ADMIRATEURS

 

Le ciel est bleu. 

Sa sérénité me berce même la nuit.

Le monde pleure d’ennui.

Je crois que la magie scintillera de mille feux….

 

Mon âme est nostalgique.   

Me surprend même la flamme du désespoir.

Le silence fuit les boulevards. 

La terre sait reconnaître les amours authentiques….  

 

Je poétise avec les étoiles.   

La foi ne fera jamais de moi un fanatique.

La peur qui m’étreint est logique.

Les douleurs silencieuses pourront m’être fatales….

 

Aimer fait mon bonheur.    

Le mutisme a peint l’aquarelle des silences.

De la tendresse émerge une romance.

Mon Amour, elle a fait de nous ses fervents admirateurs….

 

Le bonheur appelle la joie.

Un croissant de lune me conte les toujours.

J’aime les mots qui se savourent.

Ô mon Amour, je veux me perdre dans tes bras….

 

Humons l’air des montagnes.  

Les rumeurs se dandineront sur le trottoir.

Le soleil ne peut ignorer notre histoire.

Même le temps a épousé la lumière de mon âme…. 

 

Je crois voir le sourire des étoiles. 

L’azur du ciel se montre ô combien gracieux.

Les sons contraires me rendent furieux.

Et les malaises du monde me font toujours aussi mal….

 

Maman, les secrets sont mystiques.

Ô mon Amour, ce que mes yeux ne peuvent voir,

Mon âme devrait pouvoir m’en faire part.

Que les docteurs puissent ainsi préserver mon éthique !

 

Jacques

 

 

 

Les commentaires sont fermés.