14/01/2013

LE JARDIN DES PLEURS

J’ai cru voir les rois mages.

Leurs venues m’ont tant réchauffé le cœur.

Le ciel de nuit fût embelli de lueurs.

L’histoire de Dieu n’est pas un conte, ni un mirage….

 

Je pleure tel un enfant. 

Seules les douleurs me rendent furieux.

Où sont passés les jours heureux ?

Mes larmes perlent au gré des préludes du vent….

 

La maladie a meurtri ma chair.  

Les docteurs ont mis la barre trop haute.

Ne me fermez plus jamais vos portes.

Ô combien j’ai peur de me noyer dans la lumière….

 

La brume me fait si peur. 

Les crépuscules sont plus élégants.

Hélas, je pleure tel un enfant.

J’aime les pétales qui font la robe d’une fleur….

 

Le soleil connaît mon histoire.   

Mais certains docteurs m’ont tourné le dos.

J’ai le droit de fuir leurs scénarios.

Que les rêves puissent effacer mes cauchemars….

 

Maman, je passe aux aveux. 

Je n’ose vouer ma confiance aux docteurs.

Ma folie a vu naître le jardin des pleurs.

Mais ô combien je me refuse aux chants des adieux….

 

Mon Amour, dis-moi des mots doux.

J’éprouve ainsi ce besoin de te tenir la main.

Notre avenir verra fleurir un ciel serein.

Saches que les étoiles seront alors au rendez-vous….

 

Jacques 

Écrire un commentaire