Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2013

LARMES DE SANG

Ô combien j’apprécie la vie.

Certains docteurs sont des menteurs.

Ma vue qui décline n’est pas un honneur.

Étrangement, elle engendre un parfum de folie….

 

Je ne suis pas une coquille vide.

La mélancolie compose sa propre musique.

Les malheurs du monde sont illogiques.

Un cœur qui veut s’exprimer devient alors limpide….

 

Je suis mort pour mieux renaître.

La maladie ne m’a jamais fait de cadeau.

Pour l’être aimé, je ne suis pas un fardeau.

Le ciel voudrait tant voir se rouvrir nos fenêtres….

 

Je suis un homme blessé.

Le désespoir n’est qu’un voleur.

Ô combien j’ai dû fuir de prédateurs.

Heureusement, la venue du vent a tout balayé….

 

Je ne suis qu’un arbre fruitier.

Les pépins de ses fruits feront renaître l’espoir.

Hélas, voulait me détruire le désespoir.

Les chants de la nature ne peuvent qu’être appréciés….

 

Maman, ton départ m’a déstabilisé.

Dans mes veines ruisselle une rivière bleue.

Notre terre veut voir un monde heureux.

Tu le sais, mes projets se sont enfin concrétisés….

 

Mon Amour, tu es un vrai gentleman.

Savourons ensemble la fraîcheur des aurores.

Désormais, la tendresse sera notre trésor.

Saches que les larmes de sang ont trahi mon âme….

 

Jacques CORBEHEM

Les commentaires sont fermés.