29/12/2012

L'AZUR D'UN RÊVE

Les marées océanes savent chanter.

Leurs vagues salines sont faites de fraîcheur.

Les frissons du désespoir m'emprisonnent le cœur.

Sans aucun charme, ils auront le devoir de m'ignorer....

 

Je plonge alors dans l'azur d'un rêve.

Les fleurs savourent le parfum des doléances.

L'amour ne se reconnaît pas dans la déchéance.

Désormais me libérera le poison des glaives....

 

Mon Trésor, je veux toucher les étoiles.

L'espace des cieux n'a pas besoin de moi.

Les douleurs du monde me mettent aux abois.

Chut ! Ému, un peintre redécouvre sa toile....

 

Au loin, les fleurs s'offrent à la lumière.

Elles me fredonnent le refrain d'une chanson.

Je dois me réjouir du bonheur de leur floraison.

Dans l'allégresse prend naissance une rivière....

 

La moisson des blés reste un privilège.

Cruciale, la passion ruisselle en nos veines.

Quand tu repars vient m'étreindre la peine.

Du silence naît le cristal des flocons de neige....

 

Mon Amour, le ciel vient de se confier.

Le soleil est devenu l'amant de ces fleurs.

De raison, leur langage devient prometteur.

Tu sais, la tendresse ne pourra jamais se noyer....

 

L'azur du rêve est une berceuse.

Notre bonheur a soif de réjouissances.

Notre Amour ne connaîtra pas la déchéance.

La volonté d'un peintre sera toujours audacieuse....

 

Jacques Corbehem

Mercredi 26 Octobre 2011

 

 

 

 

 

15:25 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire